David St-Onge, nouveau professeur en génie mécanique 

Sortir des sentiers battus 

10 juillet 2019
david st-onge professeur ets
David St-Onge, professeur en génie mécanique.

En lisant le curriculum vitae de David St-Onge, nouveau professeur au Département de génie mécanique, on devine sans peine que celui-ci n’aime ni les étiquettes ni les chemins tracés d’avance. En effet, bien qu’il soit titulaire d’un baccalauréat, d’une maîtrise et d’un doctorat en génie mécanique, le professeur s’est aussi autorisé quelques échappées à l’extérieur du génie, décrochant une maîtrise en gestion de projets événementiels et un certificat en études russes. Et même s’il a travaillé pour des universités et des entreprises qu’on peut aisément associer au génie, cela ne l’a pas empêché de collaborer avec des théâtres, des musées et des artistes en arts visuels. En fait, la multidisciplinarité est bien davantage qu’une tendance à la mode pour David St-Onge : elle fait partie de son mode de pensée.

Faire coopérer des groupes de robots

Le nouveau professeur est un spécialiste de la conception d’interfaces intuitives pour le contrôle de systèmes robotisés complexes. Pour résumer simplement, il cherche à faire en sorte que des groupes de robots puissent « parler » entre eux pour prendre des décisions et coopérer, et ce, tout en facilitant la tâche de l’opérateur. Quel est l’intérêt de travailler sur un groupe de robots plutôt que sur un seul ? « Un groupe de robots est plus fiable qu’un seul, car la mission qu’on lui confie ne s’appuie pas sur un seul individu, mais sur plusieurs. Ainsi, en cas de défaillance d’un robot, le groupe peut poursuivre sa tâche et mener à bien la mission qu’on lui a confiée », explique David St-Onge. Cette fonctionnalité est particulièrement intéressante pour les missions en situation de crise. Des robots guidés par des travailleurs humanitaires pourraient, par exemple, apporter de l’aide à des personnes qui se trouvent dans des zones difficilement atteignables. 

Concevoir des interfaces intuitives et naturelles

Avant d’en arriver là, il faudra trouver des solutions à plusieurs défis techniques, dont deux qui intéressent plus particulièrement David St-Onge : la coordination des équipes de robots ainsi que leur mise en place autonome sur un terrain éloigné. C’est l’opérateur, donc l’humain, qui doit indiquer aux robots s’ils doivent ou non poursuivre leur exploration à tel endroit plutôt qu’à un autre. Pour y arriver, l’opérateur doit être en mesure d’interpréter ou de percevoir les comportements du groupe de robots. « Une personne expérimentée arrive à contrôler de quatre à six robots. Alors, imaginez le défi que ça représente pour une personne non entraînée d’en contrôler un plus grand nombre ! », ajoute David. C’est pourquoi il travaille à la conception d’interfaces intuitives et naturelles, ayant un impact très faible sur la charge mentale de l’opérateur. Celui-ci pourra ainsi tirer profit de la technologie sans avoir à suivre une longue formation au préalable.  

Parallèlement à ses recherches, David St-Onge donnera le cours Robotique (MEC 147) dès l’hiver 2020. Il compte aborder les notions relatives à la robotique mobile ainsi qu’à l’interaction personne-robot. Des plateformes de robotique mobile, telles que les microdrones Crazyflies, pourraient être utilisées pour appliquer les notions apprises en classe. 

Cela dit, quand on aime partager ses connaissances, on le fait d’emblée, même à l’extérieur de la salle de classe. Et cela, David St-Onge le fait souvent, que ce soit à l’occasion d’événements grand public ou dans le cadre d’entrevues diffusées à la télévision et à la radio. Depuis près d’une dizaine d’années, il s’investit également auprès des jeunes du secondaire dans le cadre de l’événement Robotique FIRST.  

Nul doute qu’avec son bagage de connaissances, sa verve et l’expérience qu’il a acquise, David St-Onge saura inciter ses futurs étudiants à sortir des sentiers battus!      

Pour en savoir plus sur les travaux de David St-Onge : 

    

Étudiants des cycles supérieurs recherchés 

David St-Onge recherche des étudiants à la maîtrise et au doctorat pour compléter son équipe. Ça vous intéresse? Consultez la description sommaire des deux projets de recherche pour lesquels il recrute des étudiants :

Renseignements :

Service des communications ÉTS 
Chantal Crevier 
514 396-8800, poste 7893

Toutes les nouvelles