Une autre bonne nouvelle pour la genougraphie

Un examen dynamique fortement recommandé par l’Association américaine des chirurgiens orthopédiques

6 octobre 2021
nicola hagemeister
Nicola Hagemeister.

L’American Academy of Orthopaedic Surgeons (AAOS) vient de reconnaître la genougraphie comme étant un examen dynamique très efficace pour soulager les douleurs associées à l’arthrose du genou. Une appréciation qui fait évidemment très plaisir à la professeure Nicola Hagemeister, de l’ÉTS, ainsi qu’à ses collègues du CHUM et de l’Université TÉLUQ, dont l’innovation est le fruit d’une collaboration d’une vingtaine d’années.  

Il faut dire que l’étude clinique qu’ils ont réalisée pour évaluer l’efficacité de cette innovation s’est révélée très éloquente : comparativement au groupe contrôle, qui était soigné selon la pratique médicale courante, les personnes dont la prise en charge était basée sur la genougraphie comme outil diagnostique ont rapporté des douleurs moindres,  une amélioration de leur qualité de vie et de leur capacité à réaliser des activités de la vie quotidienne grâce à des soins personnalisés visant à traiter les causes mécaniques de leur douleur. Elles ont également été beaucoup plus nombreuses à adhérer à un programme d’exercices à la maison. 

Rendue possible grâce à la technologie KneeKG™, cette innovation, qui aide les médecins à traiter les causes fonctionnelles de la douleur au genou, permet d’évaluer avec précision et en temps réel la biomécanique du genou. 

À propos de l’arthrose du genou 

La détérioration du cartilage du genou constitue l’une des pathologies articulaires les plus fréquentes qui apparaît avec le vieillissement. On estime que l’arthrose du genou touchera deux Canadiens ou Canadiennes âgés de 55 à 64 ans sur trois dès 2026. À l’heure actuelle, l’absence de corrélation directe entre les symptômes ressentis par la personne et le diagnostic conventionnel posé par le professionnel ou la professionnelle de la santé rend le traitement de la maladie difficile. 

À propos de Nicola Hagemeister 

Nicola Hagemeister, professeure au Département de génie des systèmes de l’ÉTS et chercheuse au Centre de recherche du CHUM (CRCHUM), s’intéresse depuis longtemps à la biomécanique et à l’évaluation fonctionnelle du genou.

Ses travaux de recherche, réalisés au sein du Laboratoire de recherche en imagerie et en orthopédie de l’ÉTS (LIO), ont abouti à la mise au point de la genougraphie, une technologie visant à évaluer objectivement la fonction dynamique du genou. Une récente étude, publiée en 2019, est venue confirmer les hypothèses des chercheurs sur l’utilité de cet outil dans la prise en charge des patients atteints d’arthrose du genou. La professeure est co-inventrice de la genougraphie qui est aujourd’hui commercialisée sous le nom de KneeKG. 

Les travaux portant sur cette technologie ont mené à la publication de 21 articles scientifiques dans des revues à haut facteur d’impact, cités plus de 1 600 fois. Ils ont également donné lieu à des collaborations internationales avec des chercheurs de la France. Ces derniers utilisent la technologie dans le cadre de leurs projets de recherche. 

Chantal Crevier

Service des communications et du recrutement étudiant

514 396-8800, poste 7893

Toutes les nouvelles