Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2010  

Réseau Internet vert

Le réseau Greenstar de l'équipe du professeur Mohamed Cheriet devient international

27 octobre 2010
Montréal – GreenStar, le premier réseau Internet alimenté par des sources d'énergie renouvelable, devient international. En effet, le directeur de GreenStar, Mohamed Cheriet, professeur au Département de génie de la production automatisée, revient d'une mission qui l'a mené en Chine et en Californie.

Au cours de cette mission organisée par Prompt, le plus important consortium de R-D en technologies de l'information et des communications (TIC) du Québec, deux ententes de collaboration ont été conclues. Tout d'abord, le Centre de recherche de Shanghai pour les communications sans fil (WiCO) participera à GreenStar. Puis, le réseau GreenStar sera relié à GreenLight, une initiative de traitement informatique écoénergétique lancée par l'Université de Californie à San Diego.

Le projet GreenStar a pour mission de développer différentes technologies à faible empreinte de carbone, comme des réseaux alimentés par énergie solaire et éolienne, des outils de virtualisation des émissions produites par les infrastructures et des méthodes d'évaluation et de surveillance de ces émissions. La mise en œuvre du réseau GreenStar est au cœur de la stratégie ÉcoloTIC de Prompt, une contribution québécoise à la réduction mondiale de plus d'un milliard de tonnes de CO2 et à la réalisation d'économies énergétiques annuelles de 800 milliards $ d'ici 2020. On estime qu'à elle seule, l'industrie des TIC libère autant de dioxyde de carbone que le secteur de l'aéronautique au grand complet.

Les alliances entre universités, entreprises ou organismes publics ont la grande qualité d'accélérer les processus d'innovation grâce au partage des connaissances et à la mise en commun d'outils. Aujourd'hui, la virtualisation des ressources, la migration des données et des applications, ou Infrastructure as a Service (IAAS), n'ont plus de limites. Dans le contexte de GreenStar, le partage de connaissances entre les trois nouveaux partenaires se révèle être à la fois le moyen et l'objet de la collaboration.

L'équipe GreenStar partagera ses avancées sur le protocole d'émissions de carbone et sur les techniques de virtualisation, tandis que celle de GreenLight partagera ses travaux sur l'efficacité énergétique (couche d'application informatique), et que celle du WiCO mettra à contribution ses bancs d'essai avancés en communications sans fil.

Les chercheurs du WiCO font d'ores et déjà partie du comité consultatif technique responsable de l'établissement du protocole sur les émissions de carbone, une initiative pilotée par GreenStar.


Mohamed Cheriet et l'équipe du WiCO à Beijing
 
En plus de favoriser le développement accéléré d'un Internet plus vert, au Canada et ailleurs, le réseau GreenStar contribue directement à la formation d'un personnel hautement qualifié capable d'exploiter le plein potentiel des technologies émergentes, comme celles liées aux énergies renouvelables. À l'ÉTS seulement, l'équipe GreenStar compte 12 personnes, soit six étudiants de maîtrise et de doctorat, quatre professionnels de recherche, le professeur Jean-Marc Robert du Département de génie logiciel et des TI, et le professeur Cheriet. Le réseau GreenStar sera soutenu jusqu'en décembre 2011 par un investissement de 2 millions $ de CANARIE, le réseau évolué de recherche et d'innovation du Canada.

Voir aussi:
www.greenstarnetwork.com




Pour information
Emmanuelle Berthou
Service des communications
514-396-8427

NouvellesFil RSS