Doctorat honoris causa

L’École de technologie supérieure décerne un doctorat honorifique à Kathy Baig, présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec

11 février 2021
Le directeur général François Gagnon, en compagnie de la nouvelle docteure honoris causa de l’ÉTS, Kathy Baig.
Le directeur général François Gagnon, en compagnie de la nouvelle docteure honoris causa de l’ÉTS, Kathy Baig.

L’École de technologie supérieure est heureuse d’annoncer qu’elle a décerné le 11 février un doctorat honoris causa à Kathy Baig, présidente de l’Ordre des ingénieurs du Québec (OIQ) et ingénieure particulièrement inspirante pour les jeunes filles et les femmes, et tout autant pour l’ensemble du milieu du génie.

Traditionnellement décerné dans le cadre de la collation des grades, qui ne peut avoir lieu en raison des mesures sanitaires actuelles, cet hommage lui a été rendu lors d’une cérémonie virtuelle.

Diplômée en génie chimique de Polytechnique Montréal et titulaire d’un MBA de HEC Montréal et du titre d’administratrice de sociétés certifiée (ASC), Kathy Baig a rapidement démontré sa capacité à relever des défis de taille. Elle a exercé au sein de multinationales comme ingénieure puis gestionnaire de projets, notamment pour Aéroports de Montréal, à un poste doté d’un portefeuille d’investissements de plusieurs dizaines de millions de dollars.

Kathy Baig a célébré avec sa famille.
Kathy Baig a célébré avec sa famille.

Alors que la Commission Charbonneau bat son plein, elle décide de s’impliquer au sein de l’Ordre des ingénieurs du Québec et en est élue présidente en 2016. Bien résolue à rétablir la confiance envers l’Ordre et la profession, Mme Baig sera l’instigatrice d’un plan de redressement ambitieux adopté par le conseil d’administration et déployé par les équipes de l’Ordre. En quelques années seulement, l’OIQ et la profession regagnent l’adhésion et l’estime du public et des membres de l’Ordre. Ces résultats spectaculaires, conjugués à l’audace de sa présidente, contribuent à la hisser parmi les 40 Canadiens les plus performants de moins de 40 ans (Canada’s Top 40 Under 40) en 2019.

Promouvoir la place des femmes en génie
Femme de conviction dans un milieu encore largement masculin, Kathy Baig a fait de l’objectif d’Ingénieurs Canada visant à hausser la présence des femmes en génie à 30 % d’ici 2030 l’une des cibles de l’Ordre des ingénieurs du Québec. Sous sa gouverne, des programmes de promotion du génie auprès des jeunes filles de niveaux secondaire et collégial ont été mis en place, ainsi qu’un projet-pilote de mentorat destiné aux étudiantes en génie.

Elle-même ambassadrice de la profession et mentor, elle participe de plus chaque année à de multiples événements tant au Québec qu’à travers le Canada. Son propre parcours est la plus belle démonstration qu’il est possible de concilier travail et famille tout en assumant des responsabilités de haut niveau.

Un leadership reconnu
Fellow d’Ingénieurs Canada et de l’Académie canadienne du génie, Mme Baig a reçu le prix Relève Leadership Germaine-Gibera dans le cadre des Mercuriades 2017 de la Fédération des chambres de commerce du Québec. Élue présidente de l’OIQ pour un troisième et dernier mandat en septembre dernier, elle est membre de plusieurs conseils d’administration, dont ceux de Via Rail Canada, de l’Institut national d’optique (INO), d’Ingénieurs Canada et de la Maison Saint-Gabriel.

Kathy Baig deviendra la treizième personne à recevoir un doctorat honorifique de l’École de technologie supérieure. « L’ÉTS est fière d’accueillir Mme Baig parmi les docteurs honoris causa de l’établissement, a exprimé le directeur général, M. François Gagnon. Nous partageons avec cette ingénieure déterminée et audacieuse une vision de la profession résolument tournée vers l’avenir et les meilleures pratiques en génie. Elle est également un modèle de professionnalisme et d’intégrité pour nos étudiantes et étudiants. »

« Alors que nous faisons face à des défis complexes, nous avons besoin de personnes avec un leadership inspirant, pouvant porter les changements nécessaires, tout en demeurant fidèles à des valeurs et des ambitions essentielles à notre avenir collectif, a souligné la présidente de l’Université du Québec, Johanne Jean. En génie, Mme Baig a su proposer un modèle au féminin, conjuguant éthique, force et courage, pour contribuer à l’évolution d’une profession phare dans l’histoire du Québec. »

À propos de l’École de technologie supérieure
L’École de technologie supérieure est une constituante de l’Université du Québec spécialisée dans l’enseignement et la recherche en génie. Le quart des nouveaux ingénieurs du Québec en sont issus et elle compte quelque 11 000 étudiants des trois cycles universitaires et 27 000 diplômés.

À propos de l’Ordre des ingénieurs du Québec
L'Ordre des ingénieurs du Québec a eu 100 ans en 2020 et regroupe quelque 65 000 professionnels du génie de toutes les disciplines, à l'exception du génie forestier. Il a pour mission d’encadrer la pratique de l’ingénieur et de soutenir le développement de la profession afin d’assurer la protection du public.

Manon Lamoureux

Service des communications et du recrutement

514 396-8410

Toutes les nouvelles