Des chercheurs de l’ÉTS proposent une solution aux PME 

Une chaîne de production flexible et reconfigurable pour mieux réagir aux crises 

7 mai 2020
page couverture
Pour les entreprises souhaitant mettre en place des systèmes de fabrication plus flexibles et entièrement reconfigurables.

Une équipe de recherche de l’École de technologie supérieure (ÉTS) a rédigé des lignes directrices intitulées « Réoutillage en réponse à la COVID-19 : un cadre de faisabilité pour les PME » à l’intention des petites et moyennes entreprises désireuses de se réorienter vers la production de matériel médical durant la crise de la Covid-19. Bien que ces lignes directrices – élaborées par Aamirah Mohammed Ashraf, associée de recherche, Lucas Hof et Jean-Pierre Kenné, tous deux professeurs –, aient été rédigées pour répondre aux besoins urgents du personnel soignant, elles pourraient s’appliquer à toutes les entreprises souhaitant mettre en place des systèmes de fabrication plus flexibles et entièrement reconfigurables.

À l’heure où les PME préparent leur plan de relance, les dirigeants d’entreprise ont intérêt à réfléchir à un plan de réduction des risques liés à une crise de l’envergure de celle que nous vivons actuellement. Et si la solution passait par une plus grande flexibilité de leurs systèmes de fabrication? S’il était possible de les reconfigurer rapidement afin de répondre aux besoins générés par une crise?

Les lignes directrices proposées dans ce document s’appuient sur des recherches portant sur l'industrie 4.0 : elles visent à favoriser la mise en place de systèmes de fabrication entièrement flexibles et reconfigurables.  

Industrie 4.0

Lancé en 2011, le concept d'industrie 4.0 constitue une révolution technologique qui amène les entreprises à passer de la production de masse à la personnalisation de masse, tout en répondant rapidement aux demandes changeantes du marché et aux exigences des clients en construisant des usines entièrement agiles et automatisées, appelées « usines intelligentes ». Les PME du Québec ont intérêt à adopter ce concept et à le mettre en œuvre en vue de pouvoir passer au travers des prochaines crises. 

Pour obtenir le guide :
Réoutillage en réponse à la COVID-19 : un cadre de faisabilité pour les PME (PDF)

Jean-Pierre+Kenne

Jean-Pierre Kenné.

lucas+hof+ets

Lucas Hof.

Aamirah+Mohammed+Ashraf

Aamirah Mohammed Ashraf.

À propos des auteurs

Aamirah Mohammed Ashraf, associée de recherche des professeurs Lucas Hof et Jean-Pierre Kenné, de l’ÉTS,  travaille actuellement sur un projet de recherche en partenariat avec Festo Didactic.  Ses intérêts de recherche portent sur les chaînes d'approvisionnement intelligentes et les études de faisabilité pour la mise en œuvre de l'industrie 4.0 dans le secteur manufacturier. 

Professeur agrégé au Département de génie mécanique, Lucas Hof compte plus de 10 ans d'expérience en recherche, en entrepreneuriat et en industrie. Membre actif des laboratoires Dynamo et Numerix, de l’ÉTS, ainsi que du Réseau Innovation 4.0 Network, le professeur Hof s’intéresse aux enjeux de la transformation d'une économie circulaire linéaire en une économie circulaire plus durable ainsi qu’au développement de modèles de fabrication circulaire et de technologies de re-fabrication souscrivant aux principes de l'industrie 4.0. Il est l’auteur de 40 revues et articles de conférence, en plus de détenir un brevet. 

Professeur au Département de génie mécanique, Jean-Pierre Kenné, se spécialise dans la modélisation et le développement de politiques de contrôle pour la planification opérationnelle de systèmes de production et de chaînes d'approvisionnement dans des environnements dynamiques et incertains. Ses travaux ont contribué à l’avancement des connaissances dans les domaines variés, dont la gestion des opérations, l’optimisation de la production et la maintenance dans un contexte de chaîne d’approvisionnement en boucle fermée (incluant la logistique inverse). Ses intérêts de recherche portent sur l’intégration de la qualité, la dégradation, la logistique des retours liés aux activités de production ainsi que sur les facteurs environnementaux et humains reliés à leur gestion. Il a également collaboré avec plusieurs entreprises à la résolution d’enjeux liés à des problématiques d’optimisation.  

Source : 
Chantal Crevier
Conseillère en communication 
514 396-8800, poste 7893

Toutes les nouvelles