François Gagnon nommé directeur général de l’ÉTS

Le gouvernement du Québec a procédé à la nomination de François Gagnon à titre de directeur général de l’ÉTS.

5 juin 2019
François Gagnon directeur général


Le gouvernement du Québec a procédé, lors de la réunion du Conseil des ministres du 5 juin, à la nomination de François Gagnon à titre de directeur général de l’École de technologie supérieure (ÉTS) à Montréal. M. Gagnon y était jusqu’à tout récemment professeur titulaire, directeur de l’Institut pour la résilience et l’apprentissage automatisé et titulaire de la Chaire de recherche industrielle Richard J. Marceau pour les stratégies numériques sans fil pour les pays en développement. Il entrera en fonction le 10 juin pour un mandat de cinq ans.

Titulaire d’un doctorat en génie électrique, M. Gagnon est entré à l’ÉTS en 1991 où il a également occupé les postes de directeur du Département de génie électrique, de premier directeur du Laboratoire de communication et d’intégration de la microélectronique (LACIME), en plus d’avoir été titulaire de la Chaire de recherche industrielle Ultra Électronique (SCT) en télécommunications sans fil et de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Ultra Électronique SCT en communication sans fil d’urgence et tactique de haute performance.

Rappelons que François Gagnon a été, à l’ÉTS, l’un des deux premiers professeurs à se voir confier une chaire de recherche. Au fil des ans, il a tissé et entretenu des liens étroits avec l’entreprise pour qui il a développé des produits à la fine pointe de la technologie, lesquels ont permis à cette dernière de se distinguer nettement dans son secteur d’activité. En cela, il a indéniablement, et de main de maître, mis le génie au service de l’industrie, tel que le prescrit la mission de l’ÉTS.

Un chercheur reconnu

Chercheur prolifique, François Gagnon a obtenu au fil des ans près de 70 subventions et 45 contrats de recherche représentant plus de 40 M$. Il a supervisé et cosupervisé plus d’une centaine de projets de fin d’études de finissants de baccalauréat, 70 étudiants de maîtrise, 23 de doctorat ainsi que 15 boursiers postdoctoraux. 

Le nouveau directeur général a été honoré à maintes reprises pour la qualité de ses travaux dans le domaine de la communication sans fil. Outre une médaille de l’Université du Québec dans le cadre du 50e anniversaire du réseau soulignant en 2018 son apport important à l’essor de l’ÉTS, il a reçu en 2017 le prix du partenariat de l’ADRIQ avec Ultra Electronics, le SYTACom Industrial Collaboration Award en 2009, le prestigieux prix Synergie pour l’innovation du CRSNG en 2008, ainsi que différents prix pour des articles scientifiques, en plus d’avoir été reçu au Cercle d’excellence de l’Université du Québec en 2004.

Ses priorités d’action

Si cet éminent chercheur, professeur-administrateur et ingénieur-innovateur a multiplié les succès au fil des dernières décennies, ses multiples responsabilités et rencontres l’ont également amené à développer des qualités relationnelles et interpersonnelles fortes. 

Ainsi, après avoir consacré plus de deux décennies à l’enseignement et à la recherche, il désire aujourd’hui mettre sa connaissance profonde de l’établissement à affermir la notoriété de l’ÉTS et à accroître son rayonnement. « Je suis profondément attaché à l’ÉTS et à toute sa communauté. Je souhaite travailler rapidement en concertation et en collaboration avec elle à la réalisation de projets porteurs et structurants pour notre établissement. L’enseignement, la recherche, le milieu de vie et la gouvernance sont les premiers dossiers auxquels je m’attarderai, en visant des objectifs communs à toute notre collectivité. Pour les atteindre, je fonderai mes actions sur des valeurs qui me sont chères : l’éthique, l’équité, l’engagement envers la société et la mobilisation », a affirmé François Gagnon.

« Je suis honoré de prendre le relais de la direction générale de cette école de génie qui se situe au deuxième rang au Canada en regard du nombre annuel de nouveaux ingénieurs et qui figure parmi les plus importants campus universitaires de Montréal. Nous travaillerons de concert avec tous les intervenants, les partenaires et les gouvernements pour faire rayonner le travail des professeurs et des chercheurs, pour intéresser le plus grand nombre possible d’étudiants à la profession d’ingénieur, et tout particulièrement les femmes. »

« Je tiens à remercier M. Cédrick Pautel qui a assumé l’intérim de la direction générale de février à juin dernier. M. Pautel a su poursuivre les dossiers en cours avec dextérité et efficacité et laisse la direction de l’ÉTS en bonne santé. Je me réjouis de bientôt travailler en collaboration avec lui et avec toute l’équipe de la direction générale. Bien sûr, je tiens aussi à remercier mon prédécesseur, M. Pierre Dumouchel, pour sa contribution importante au développement de l’ÉTS à titre de directeur général. »

M. Dumouchel a occupé le poste de directeur général de l’ÉTS de février 2014 à février 2019.

Renseignements : 
Stéphanie Sauvé, directrice
Service des communications 
514 396-8410

Toutes les nouvelles