Direction générale

François Gagnon, directeur général

Directeur général depuis juin 2019, François Gagnon est titulaire d’un baccalauréat et d’un doctorat en génie électrique de Polytechnique Montréal obtenu en 1991, année où il a amorcé sa carrière à l’École de technologie supérieure.

 
FRANÇOIS GAGNON, DIRECTEUR GÉNÉRAL

À l’ÉTS, il a tour à tour occupé les postes de directeur du Département de génie électrique, de premier directeur du Laboratoire de communication et d’intégration de la microélectronique (LACIME), en plus d’avoir été titulaire de la Chaire de recherche industrielle Ultra Électronique (SCT) en télécommunications sans fil et de la Chaire de recherche industrielle CRSNG-Ultra Électronique SCT en communication sans fil d’urgence et tactique de haute performance. Jusqu’à tout récemment, il était directeur de l’Institut pour la résilience et l’apprentissage automatisé et titulaire de la Chaire de recherche industrielle Richard J. Marceau pour les stratégies numériques sans fil pour les pays en développement.

François Gagnon a été à l’ÉTS l’un des deux premiers professeurs à se voir confier une chaire de recherche. Après avoir consacré plus de deux décennies à l’enseignement et à la recherche, il met désormais sa connaissance profonde de l’établissement au service de toute la communauté avec la volonté et l’objectif d’affermir la notoriété de l’établissement et d’accroître encore davantage son rayonnement.

Membres de l'équipe de direction

Le directeur général de l’ÉTS est épaulé par une équipe de direction qui le conseille, l’aide à assurer le bon fonctionnement de l’ÉTS et le soutient dans l’exercice de ses fonctions.

JEAN BELZILE, directeur du développement stratégique et des ressources

JEAN BELZILE, directeur du développement stratégique et des ressources

Jean Belzile possède une formation en informatique ainsi qu'en télécommunication. Il a occupé successivement les postes de professeur en génie électrique, directeur de la recherche et des relations avec l’industrie à l’ÉTS, directeur par intérim à la direction des affaires académiques, sous-ministre adjoint responsable de l’innovation au ministère de l’Économie, de l’Innovation et des Exportations. Depuis 2016, il est directeur du développement stratégique et des ressources de l’ÉTS. Au cours de sa carrière, il a contribué à de nombreux projets industriels et a à son actif plus de cinquante communications scientifiques et une vingtaine de brevets.

MARIE-JOSÉE BLAIS, directrice de la stratégie et du développement de la recherche

MARIE-JOSÉE BLAIS, directrice de la stratégie et du développement de la recherche

Marie-Josée Blais est administratrice d’État affectée à l’ÉTS et occupe les fonctions de directrice de la stratégie et du développement de la recherche depuis janvier 2020. Elle cumule une vingtaine d’années d’expérience au cours desquelles elle a occupé des postes-clés au sein d’administrations publiques au Québec et à l’étranger. À titre de sous-ministre adjointe à la science et à l’innovation, elle a notamment contribué à la mise en œuvre de la stratégie québécoise de la recherche et de l’innovation et au déploiement de l’écosystème québécois en intelligence artificielle. Elle a été auparavant directrice générale à l’Innovation de même que directrice des collaborations internationales et directrice de la coordination aux affaires économiques internationales au gouvernement du Québec. De 1991 à 2001, elle a réalisé différentes évaluations de technologies au Royaume-Uni et au sein de l'AETMIS (maintenant l’INNESS).

 

Mme Blais a siégé à différentes commissions et aux conseils d’administration d’organismes incluant le Fonds de recherche en santé du Québec, Génome Québec, le Centre de recherche industrielle du Québec de même que le Mila, IVADO et l’Institut TransMedTech. Elle est titulaire d’une maîtrise en santé publique de l’Université de Montréal et possède un certificat en économie de la santé de l’Université d’Aberdeen.

CHARLES DESPINS, directeur de la recherche et des partenariats et doyen de la recherche (par intérim)

CHARLES DESPINS, directeur de la recherche et des partenariats et doyen de la recherche (par intérim)

Actif depuis plus de trente ans dans les milieux industriel et universitaire, Charles Despins est titulaire d’un baccalauréat en génie électrique de l’Université McGill et d’une maîtrise et d’un doctorat en génie électrique de l’Université Carleton. Ses activités de recherche portent sur les technologies de l’information et des communications (TIC). Ayant été également professeur à l’INRS Télécommunications, il a de plus œuvré pendant plusieurs années dans le milieu industriel des TIC, entre autres à titre de vice-président et chef de la direction technologique du Groupe Bell Nordiq, et au sein du groupe Télésystème lors du déploiement de réseaux sans-fil au Canada, en Inde et en Chine. Plus récemment, il fut pendant treize ans président-directeur général du consortium de recherche Prompt.

 
MICHEL HUNEAULT, directeur des affaires académiques

MICHEL HUNEAULT, directeur des affaires académiques

Michel Huneault est directeur des affaires académiques de l’ÉTS depuis janvier 2018. Il est titulaire d’un baccalauréat en génie chimique de l’Université Laval, d’une maîtrise et d’un doctorat en génie chimique de l’École Polytechnique de Montréal. De 2012 à 2018, il a été directeur du Département de génie chimique et génie biotechnologique à l’Université de Sherbrooke, département au sein du duquel il a également été professeur titulaire à compter de 2009. Auparavant, il a été pendant dix-sept ans à l’emploi du Conseil national de recherches du Canada (CNRC) où il a assumé notamment la direction d’un groupe de recherche

 
MARIE-JOSÉ NOLLET, doyenne des études

MARIE-JOSÉ NOLLET, doyenne des études

Marie-José Nollet est doyenne des études depuis avril 2019. Elle est titulaire d’un baccalauréat en génie civil de l’Université Laval et d’un doctorat en génie des structures de l’Université McGill.  

Professeure au Département de génie de la construction de l’ÉTS de 1995 à 2019, elle a enseigné à des étudiants de 1er et 2e cycles ainsi qu’à des ingénieurs praticiens dans le cadre de programmes de formation continue. Ses activités de recherche portant sur l’évaluation de la vulnérabilité sismique des structures et les études de risque sismique en milieu urbain l’ont amenée à collaborer notamment avec la Commission géologique du Canada et le ministère de la Sécurité publique du Québec.  

De 2013 à 2017, elle a été directrice des programmes de 2e cycle en génie de la construction, mandat durant lequel elle a notamment mis en œuvre la révision complète de ces programmes. En plus d’avoir encadré plus de 60 étudiants aux cycles supérieurs, Marie-José Nollet est également l’auteure de près de 200 publications. Avant de se joindre à l’ÉTS, madame Nollet a été ingénieure de structure chez Hydro-Québec.

 
CÉDRICK PAUTEL, secrétaire général

CÉDRICK PAUTEL, secrétaire général

Cédrick Pautel agit à titre de secrétaire général de l’ÉTS depuis 2017. Membre du Barreau du Québec, il est titulaire d’un baccalauréat en droit de l’Université de Montréal et d’une maîtrise en administration publique de l’École nationale d’administration publique (ÉNAP). Auparavant, Me Pautel a occupé diverses fonctions dans le milieu universitaire, notamment à titre de chef de cabinet à la Direction générale de l’ÉTS, de conseiller à la vice-présidente à l’enseignement et à la recherche à l’Université du Québec, de chargé de recherche principal et analyste des politiques à la CREPUQ (maintenant le Bureau de coopération interuniversitaire - BCI), de directeur de la planification, des politiques et des affaires juridiques aux Fonds de recherche du Québec et d’analyste principal des politiques à l’Association des universités et collèges du Canada (maintenant Universités Canada). 

 
STÉPHANIE SAUVÉ, directrice des communications institutionnelles, de la promotion et de l’image de marque

STÉPHANIE SAUVÉ, directrice des communications institutionnelles, de la promotion et de l’image de marque

Directrice des communications à l’ÉTS depuis 2018 et maintenant directrice par intérim des communications institutionnelles, de la promotion et de l’image de marque, Stéphanie Sauvé est titulaire d’un baccalauréat et d’une maîtrise en communication publique de l’Université Laval.

Soucieuse de l’image de marque et de l’impact de la réputation auprès de publics ciblés, elle cumule près de vingt ans d’expérience dans les domaines des relations publiques, du service-conseil et des communications numériques. Active pendant quinze dans la sphère municipale, elle a élaboré de nombreuses stratégies de communication pour les villes de Mont-Saint-Hilaire, Brossard et Longueuil avant de joindre les rangs de l’ÉTS.