ETS_murale-2019-8290.jpg

Femmes et génie

Parce que le monde a besoin de plus d’ingénieures, accordons le génie au féminin pluriel.

 

Programme G-Change

Deux jeunes femmes devant un tableau où s'affiche le logo du programme G-Change

Programme phare imaginé par l’ÉTS et propulsé par RBC, G-Change a pour mission d’inspirer la relève féminine entre 15 et 19 ans à façonner le monde de demain en s'intéressant aux sciences, aux technologies, à l'ingénierie et aux mathématiques.

Consultez le site Web de G-Change pour plus d’informations.

Découvrez d'autres initiatives qui accordent une place toute spéciale aux femmes à l'ÉTS :

Objectif Féminin pluriel

Campagne

Objectif Feminin plurielS’inspirant de la vision 30 en 30 d’Ingénieurs Canada, qui vise à hausser la proportion de femmes en génie à 30% d’ici 2030, plusieurs activités ont été menées pour mieux connaître les préoccupations des femmes actuellement à l’ÉTS ainsi que la place des femmes en génie; conférences, consultations publiques, groupes de discussion, etc.

Objectif Féminin pluriel, c'est un véritable cri de ralliement, une invitation à l’action qui appelle à multiplier la présence des femmes à tous les échelons de l’ÉTS. Le terme Objectif a été choisi puisqu'il évoque l’idée d’une finalité, d’un but précis à atteindre tout en étant inclusif : il s’agit d’un objectif commun vers lequel tout le monde afflue.

Visionnez la vidéo


Palmarès Féminin pluriel

Palmarès Feminin plurielPlus souvent qu’autrement, les concours récompensent des personnes qui ont des cheminements relevant de l’exception. Ce qui est très bien! Toutefois, à l’ÉTS, nous croyons fermement que les types de parcours qui inspirent et qui méritent d’être mis en lumière sont très variés!

De cette conviction est né le Palmarès Féminin Pluriel, qui célèbrera annuellement 30 étudiantes de l’ÉTS, tous cycles confondus, qui se distinguent chacune à leur façon. Des bourses de 500 $ seront remises à chaque nommée.
Sur quels critères faire reposer sa candidature pour ce palmarès? Les vôtres!
Des exemples, pour vous inspirer?

Votre détermination et votre volonté pourraient déplacer des montagnes?

  • Vos implications parascolaires sont votre plus grande motivation?
  • Vous persévérez envers et contre tous en dépit d’un contexte d’études difficile?
  • Votre créativité et votre débrouillardise sont votre plus grande fierté?
  • Votre passion pour votre domaine d’études ou de recherche vous donne envie de vous lever en chantant?

Vous voyez, on veut créer un palmarès hautement diversifié!

Voici les récipiendaires 2021

Nouvelles Bourses

Bourses Femmes en génie

Afin d’encourager les femmes à poursuivre des études en génie, l’ÉTS remet automatiquement aux étudiantes du collégial :

  • Une bourse de 1500 $ aux candidates inscrites à un programme de baccalauréat et de cheminement universitaire à l'ÉTS et qui ont une cote R se situant entre 27 et 31,49.
  • Une bourse d'entrée de 2500 $ aux candidates inscrites à un programme de baccalauréat et de cheminement universitaire à l'ÉTS ayant une cote R de 31,5 et plus.

Pour la bourse Palmarès Féminin pluriel, consultez l'onglet Objectif Féminin pluriel.

Obtenez plus d'information sur toutes les bourses offertes à l'ÉTS.

Les Ingénieuses de l’ÉTS

Les Ingénieuses de l’ÉTS

Les Ingénieuses de l’ÉTS se sont donné pour mission de favoriser l'intégration des femmes dans le domaine du génie. En offrant des activités sociales, pédagogiques et de réseautage, ses membres veillent à soutenir et motiver les étudiantes dans leur parcours scolaire et leur future carrière en génie. Elles souhaitent faire la différence pour celles qui ont choisi le génie. Elles s’impliquent également auprès de différents organismes afin de nourrir l'intérêt des jeunes filles pour les sciences et les carrières en sciences appliquées.

Consultez le site Les Ingénieuses de l’ÉTS.

Programme Femmes de génie

Programme Femmes de génie

Embaucher dix chercheuses institutionnelles d’ici cinq ans, tel est l’objectif visé par l’ÉTS dans le cadre de son programme Femmes de génie lancé à l’été 2021 avec le support financier de Power Corporation du Canada.

En offrant à des personnes récemment diplômées au doctorat l’occasion de propulser leur carrière en recherche et ainsi de bien se préparer au monde professoral, l’ÉTS souhaite accroître le nombre de femmes au sein de son corps enseignant dans le but qu’elles constituent 30 % de ses effectifs d’ici 2030. L’augmentation du nombre de femmes en génie constitue l’une des clés pour briser les stéréotypes et assurer une relève diversifiée en génie.

Selon Michel Huneault, directeur des affaires académiques, l’idée du programme est issue de consultations sur les façons d’accélérer l’accès à la carrière professorale. « L’obtention d’un poste de chercheuse institutionnelle en début de carrière permet de bien structurer ses activités de recherche, de commencer à faire des demandes de subvention et à superviser des étudiants de cycles supérieurs, ce qui rend d’autant plus rapide l’intégration à la carrière professorale. Nous souhaitons que ce programme devienne un tremplin pour des leaders de demain ».

L’ÉTS expérimente de nouvelles approches pour intéresser davantage de femmes à soumettre leur candidature. La stratégie adoptée comprend des descriptions de postes plus inclusives, un élargissement des réseaux de diffusion, une promotion repensée et l’identification de candidatures à fort potentiel.

La diversification des bassins de candidatures pour les postes de professeur.es à l’ÉTS est l’un des principaux objectifs du plan d’action de l’ÉTS en matière d’équité, diversité et inclusion. Les apprentissages réalisés dans le cadre du programme Femmes de génie se refléteront dans les futurs projets d’embauche pour assurer l’hétérogénéité des candidatures, et ce dans tous les domaines d’expertise.

L'annonce des premières personnes sélectionnées pour le programme aura lieu au début de 2022.

Les femmes à l'ÉTS
L'ÉTS s'engage à compter au moins 30 % d'étudiantes en génie d'ici 2030.
Les femmes représentent 27,6 % de la population étudiante aux cycles supérieurs.
Les femmes représentent 40 % du personnel cadre de l’ÉTS.
Celia-Nour Mahour-Venturelli, étudiante en génie électrique
J’ai l’impression qu’après je pourrai travailler en environnement, démarrer une entreprise ou faire un MBA... Des trucs auxquels je n’aspirais pas au cégep, par exemple. Icon
Celia-Nour Mahour-Venturelli, étudiante en génie électrique

Lorsqu’elle faisait son DEC en sciences de la nature, profil santé, au Collège Jean-de-Brébeuf, Celia-Nour Mahour-Venturelli savait déjà qu’elle ferait ses études en génie électrique. Attirée par les énergies vertes, les panneaux solaires, les éoliennes et l’hydroélectricité, l’étudiante voulait travailler dans un secteur qui rejoignait profondément ses valeurs.

En savoir plus