L’ÉTS décerne le titre de professeur émérite à Robert Sabourin

Une première dans l’histoire de l’École

8 juin 2022
De gauche à droite, le directeur général François Gagnon, le professeur émérite Robert Sabourin, et le directeur du Département de génie des systèmes Marc Paquet.
De gauche à droite, le directeur général François Gagnon, le professeur émérite Robert Sabourin, et le directeur du Département de génie des systèmes Marc Paquet.

À l’occasion de la cérémonie de remise des diplômes de baccalauréat en génie électrique, génie de la production automatisée et génie des opérations et de la logistique, tenue le 5 juin, l’École a octroyé pour la première fois le titre de professeur émérite à un membre de son corps professoral, Robert Sabourin. 

Ce titre, issu d’une longue tradition universitaire, est décerné aux membres du corps professoral s’étant distingués au cours de leur carrière par leur contribution exceptionnelle à l’enseignement et à la recherche ainsi qu’au rayonnement de leur établissement. Il sied sans contredit au professeur Sabourin, l’un des piliers du Département de génie de la production automatisée (aujourd’hui Département de génie des systèmes), et chercheur prolifique.

Un professeur innovateur

À l’ÉTS depuis 1983, Robert Sabourin a de multiples contributions et innovations à son actif : participation active à la mise sur pied du programme de baccalauréat en technologie de la production automatisée; création des laboratoires d’enseignement de l’informatique et de conception et fabrication assistées par ordinateur (CFAO) du département; introduction de l’apprentissage du langage Pascal dans ses cours; création d’un cours sur la programmation des systèmes d’exploitation Unix/Linux et le langage de programmation C et C++; instauration du premier cours d’introduction au génie logiciel; contribution importante à l’élaboration du baccalauréat en génie de la production automatisée qui allait remplacer le programme en technologie et obtenir l’agrément du BCAPI en 1989. 

Diplômé de doctorat de Polytechnique Montréal en 1989, Robert Sabourin a fait sa thèse sur la vérification automatique des images de signatures manuscrites, un sujet de recherche alors très novateur. Rappelons que l’ÉTS n’offrait pas encore de programmes d’études de 3e cycle. À l’ÉTS, il a été le premier à faire des travaux en intelligence artificielle. Il est cofondateur du premier laboratoire de recherche en vision artificielle de l’École, devenu le Laboratoire de recherche en imagerie, vision et intelligence artificielle – le LIVIA –, dont il a assumé la direction de 2006 à 2015. Ce laboratoire jouit aujourd’hui d’une reconnaissance mondiale. 

Collaborations locales et internationales

Le professeur Sabourin a mis en œuvre de nombreuses collaborations scientifiques tant locales qu’internationales. Il a créé des cours dans le domaine de l’intelligence artificielle, dirigé et codirigé des dizaines d’étudiants et d’étudiantes tant avec des collègues de Polytechnique Montréal et de l’Université Concordia que de l’INSA de Lyon, de l’Université Nancy II et de Télécom Paris. 

Avec un collègue brésilien, il a créé des programmes de doctorat dans deux universités brésiliennes, agi comme conseiller scientifique dans l’une d’elles et participé à plus de 50 missions scientifiques au Brésil. À l’ÉTS même, il a assumé la direction du programme de doctorat de 2008 à 2014 et dirigé plusieurs dizaines d’étudiants et étudiantes de 2e et 3e cycles et de postdoctorants. En 2011, il était nommé titulaire de la chaire de recherche ÉTS sur les systèmes de surveillance adaptatifs et évolutifs dans les environnements dynamiques.

Un chercheur réputé

Déjà en 2012, l’Université du Québec avait admis ce professeur et chercheur prolifique au sein de son Cercle d’excellence, et l’ÉTS lui a décerné le Prix d’excellence du CA en recherche en 2013. Aujourd’hui, le chercheur compte plus de 450 publications à son actif, citées 15 000 fois, 120 articles publiés dans des revues scientifiques, 13 chapitres de livre, 7 rapports techniques. Il fait partie du top 3 de l’ÉTS selon Google Scholar et figure au 56e rang des 100 meilleurs chercheurs canadiens dans le domaine de la Computer Science selon le site Guide2Research, en plus de figurer dans la liste de l’Université de Stanford regroupant les 100 000 chercheurs et chercheuses scientifiques les plus cités au monde. Encore tout récemment, le CRSNG lui réitérait sa confiance en renouvelant sa subvention à la découverte jusqu’en 2027! 

C’est un apport impressionnant à la recherche et à la formation de chercheurs et chercheuses qu’a apporté et apporte toujours le professeur Sabourin. Un apport dont l’ÉTS bénéficiera encore pendant des années et qu’elle est heureuse de rendre public en lui décernant le titre de professeur émérite. 

Source :

Manon Lamoureux

Service des communications et du recrutement étudiant

Toutes les nouvelles