Maîtrise en génie aérospatial

Maîtrise en génie aérospatial de l'ÉTS
Crédits 45 crédits
Session d’admission et dates limites Automne : 1eraoût
Hiver : 1er décembre
Été : 1er avril

Les étudiants étrangers (avec permis d'études) doivent déposer leur candidature 2 mois avant ces dates.
Régime des études Offert à temps complet et à temps partiel
Horaire Cours offerts de jour, de soir et certains selon une formule intensive
Langue d'enseignement Français pour la M. Ing.
Français et anglais pour la M. Sc. A.
Grade Maître en ingénierie (M. Ing.)
Maître ès sciences appliquées (M. Sc. A.)
Admission
Présentation

L'aérospatiale à l'ÉTS : trois grandes spécialités, 50 professeurs et 70 partenaires industriels

À l’ÉTS, la recherche en génie aérospatial regroupe plus de 50 professeurs, 11 chaires de recherche et 14 unités de recherche spécialisées qui collaborent avec près de 70 partenaires industriels. Nos professeurs sont actifs dans trois grands domaines : les matériaux et la fabrication avancée; l’avionique et la commande; ainsi que la conception, la simulation et l’optimisation.

En entreprenant une maîtrise en génie aérospatial chez nous, vous aurez la chance d’approfondir vos connaissances avec des professeurs renommés et de trouver des solutions concrètes aux enjeux de l’industrie.

L’empreinte environnementale du domaine aéronautique vous préoccupe? Vous croyez que les drones pourraient éventuellement servir à la maintenance des satellites? Vous avez envie d’en apprendre plus sur les matériaux intelligents et leur impact sur la performance et la durabilité des avions? La maîtrise en génie aérospatial de l’ÉTS répondra à vos attentes!

Qu’étudierez-vous à la maîtrise?

Grâce à l’expertise de nos professeurs et à l’expérience qu’ils ont acquise en industrie, vous serez en mesure de :

  • concevoir, fabriquer et modéliser des composants;
  • simuler le fonctionnement des aéronefs;
  • déterminer les besoins en technologie aérospatiale des entreprises
    et répondre à ceux-ci;
  • acquérir des connaissances avancées dans un ou plusieurs domaines, tels que le génie mécanique, le génie électrique, le génie logiciel et le génie de la production automatisée.

Vous aurez accès à de l’équipement de pointe, dont des simulateurs de vol, une soufflerie subsonique, des drones, des cellules robotiques et des imprimantes 3D, pour ne nommer que ceux-ci.

Quels sont les diplômes admissibles à la maîtrise en génie aérospatial?

Comme l’aérospatiale requiert l’apport d’expertises complémentaires, la plupart des titulaires d’une diplôme d’ingénieur peuvent s’y inscrire : que vous ayez étudié en génie électrique, en génie mécanique, en génie logiciel, en génie des technologies de l’information, en génie des opérations et de la logistique ou en génie de la production automatisée.

AÉROETS : réunir les forces vives en aérospatiale

Les étudiants de la maîtrise en génie aérospatial peuvent devenir membres d’AÉROÉTS, un regroupement qui réunit des professeurs, chercheurs et étudiants en aérospatiale de l’ÉTS.

En tant que membre d’AÉROÉTS, vous assisterez à des conférences et participerez à des visites industrielles, des ateliers et des activités de réseautage. En plus de vous aider à bâtir un réseau de contacts professionnels, ces activités vous tiendront au fait des perspectives de carrière, des enjeux et des innovations de l’aérospatiale.

Les membres d’AÉROÉTS bénéficient aussi des offres de stage des partenaires des Instituts aérospatiaux de Montréal. Parmi ces partenaires figurent Bell Helicopter, Bombardier, CAE, Pratt & Whitney et Siemens. Ces offres s’ajoutent à celles affichées par le Service de l’enseignement coopératif de l’ÉTS. Ainsi, tous les ans, plus de 500 étudiants de l’ÉTS réalisent un stage dans plus d’une quarantaine d’entreprises du secteur aérospatial.

Quelle est la différence entre le profil projet et le profil recherche?

Notre programme de maîtrise en génie aérospatial compte deux profils : l’un avec mémoire et l’autre avec projet. Celui avec mémoire est axé sur la recherche et mène au grade de maître en sciences appliquées (M. Sc. A.). Quant à celui avec projet, il vous permettra de vous spécialiser dans un domaine particulier du génie aérospatial et vous mènera au grade de maître en ingénierie (M. Ing.).

Maîtrise en génie aérospatial avec mémoire (type recherche)

Ce profil est pour vous si vous souhaitez poursuivre vos études au doctorat ou travailler en industrie pour y faire de la recherche et du développement. Le projet de recherche compte pour 30 des 45 crédits de ce programme.

Maîtrise en génie aérospatial avec projet (type cours)

Vous avez envie de vous spécialiser et de devenir un expert en aérospatiale? Les cours pratiques et théoriques du profil avec projet vous aideront à approfondir vos connaissances. Vous pourrez même les mettre en pratique avec un stage rémunéré en entreprise, dans le cadre d’un un projet réalisé dans un laboratoire de recherche de l’ÉTS ou avec les deux à la fois, c’est-à-dire avec un stage et un projet.

Ce programme étant offert en collaboration avec cinq autres universités québécoises, vous devrez choisir deux cours de spécialisation dispensés par l’une d’elles. Vous aurez ainsi accès à un vaste choix de sujets, en plus de pouvoir suivre des cours au sein d’une université anglophone. Un cours axé sur des études de cas, offert par des professionnels d’entreprises partenaires du programme, est également obligatoire. 

Le programme totalise 45 crédits, dont 33 à 39 crédits de cours ainsi que de 6 à 12 crédits de stage ou de projet.

Profil avec projet (type cours) M. Ing.

Grade

Maître en ingénierie (M. Ing.)

Objectifs

Former des ingénieurs spécialisés pour l'industrie aérospatiale dans l'une ou l'autre des concentrations offertes, soit Conception et fabrication aéronautique, Avionique et commande et Développement de produits et intégration des systèmes.

Le programme vise l'acquisition de connaissances de haut niveau propres au domaine de l'aérospatiale et le développement de compétences et d'habiletés plus spécifiques à la concentration choisie. Pour ce faire, une étude de cas, un stage industriel et un projet d'application complètent la formation.

Conditions d'admission

Être titulaire d'un baccalauréat, ou l'équivalent, en génie électrique, génie mécanique, génie de la production automatisée, génie manufacturier, génie industriel, génie logiciel ou dans un domaine connexe, obtenu avec une moyenne cumulative d'au moins 3,0 (sur 4,3) ou l'équivalent. Le candidat ayant obtenu une moyenne entre 2,8 et 3,0 peut être admis après étude du dossier.

Le candidat dont la préparation n'est pas jugée suffisante peut se voir imposer des cours d'appoint ou une propédeutique.

Le candidat doit démontrer une connaissance suffisante de la langue française conformément aux règles d'application de la Politique linguistique de l'ÉTS aux cycles supérieurs.

De façon générale, l'étudiant qui ne peut lire facilement l’anglais s’expose à des difficultés dans ses études étant donné le nombre considérable de manuels et de publications offerts dans cette langue.

Structure du programme

Ce programme offre trois concentrations dont deux sont proposées selon les trois profils décrits ci-dessous.

Pour les concentrations Conception et fabrication aéronautique et Avionique et commande :

  • au moins 39 crédits de cours et un stage* (6 crédits)
  • au moins 33 crédits de cours, un stage* (6 crédits) et un projet technique (6 crédits)
  • au moins 36 crédits de cours et un projet d’application (9 crédits)

*Les profils avec stage sont réservés aux étudiants qui répondent aux conditions d’employabilité des industries du secteur aéronautique.

La concentration Développement de produits et intégration des systèmes, pour sa part, ne compte qu’un seul profil composé d’au moins 39 crédits de cours et d’un projet de 6 crédits.

À chacun des profils s'ajoute un atelier obligatoire d’une durée de 3 heures (0 crédit).

Partenariat

Ce programme est offert conjointement par l'ÉTS, l'Université Concordia, l'École Polytechnique, l'Université Laval, l'Université McGill et l'Université de Sherbrooke. Tout étudiant inscrit dans l'un des établissements partenaires doit obligatoirement suivre deux cours de spécialisation dans deux des autres établissements partenaires du programme. Le Centre d'adaptation de la main-d'œuvre aérospatiale au Québec (CAMAQ) coordonne les activités de stage et d'études de cas entre les universités et les industries participantes.

Possibilité de stage

Selon la concentration et le profil choisis, ce programme peut vous offrir la possibilité d’effectuer un stage en milieu de travail durant votre cheminement à la maîtrise.

Le cours PRE811 Développement de carrière aux cycles supérieurs (hors programme) est un préalable obligatoire au stage. Il est conseillé de le suivre le plus tôt possible dans votre cheminement.

Après avoir réussi ce cours, et si vous répondez aux critères d'admissibilité, vous pourrez effectuer le stage MGA902 Stage industriel.

Liste des activités

L'atelier obligatoire suivant (0 cr.) :

ATE800 Intégrité intellectuelle : un savoir-être et un savoir-faire


5 activités obligatoires (15 crédits) :

GES801* Contextes d’application de la gestion de projets
GPA745 Introduction à l’avionique
MEC671 Design conceptuel des aéronefs
MGA800 Ingénierie intégrée en aéronautique
MGA900 Étude de cas

* Il est fortement recommandé de suivre ce cours avant tout autre cours de gestion (GES), le contenu des autres cours étant plus avancé.


Selon le profil choisi, 3 activités (au moins 12 crédits) à 6 activités (au moins 18 crédits) de spécialisation choisies parmi les suivantes :

ENR820 Biocarburants et combustion
GES805* Gestion de projets multiples
GES820* Ingénierie avancée de projets
MGA802 Sujets spéciaux I en aéronautique
MGA803 Sujets spéciaux II en aéronautique
MGA810 Personnalisation des systèmes de CAO appliquée à la mécanique
MGA820 Analyse des variations en production aéronautique
MGA825 Dynamique des fluides en aéronautique
SYS800 Reconnaissance de formes et inspection
SYS803 Systèmes de mesure
SYS804 Vibrations avancées : théorie et pratique
SYS805 Résistance des matériaux avancée
SYS806 Application de la méthode des éléments finis
SYS807 Mécanique des fluides avancée
SYS809 Vision par ordinateur
SYS812 Fatigue, endommagement et mécanique de la rupture
SYS813 Matériaux à haute résistance mécanique et leurs procédés de fabrication
SYS815 Matériaux composites avancés : théorie et analyse par éléments finis
SYS823 Modélisation et automatisation de procédés industriels
SYS825 Conception des environnements manufacturiers
SYS829 Modélisation des systèmes de production
SYS840 Graphisme et synthèse d'images
SYS849 Techniques avancées de mise en forme
SYS856 Techniques avancées en fabrication assistée par ordinateur
SYS857 Matériaux composites

* Il est fortement recommandé de suivre préalablement le cours GES801 pour réussir ce cours.


Et 2 activités de spécialisation (6 crédits) choisies dans deux autres universités participantes.


Vers la fin de son programme, l'étudiant doit réussir 1 ou 2 des activités suivantes, selon le profil qu’il a choisi (6 à 12 crédits) :

MGA902 Stage industriel
MGA961 Projet d'application
MTR892 Projet technique  et  MGA902  Stage industriel

L'atelier obligatoire suivant (0 cr.) :

ATE800 Intégrité intellectuelle : un savoir-être et un savoir-faire


5 activités obligatoires (15 crédits) :

GPA745 Introduction à l’avionique
MEC671 Design conceptuel des aéronefs
MGA804 Stabilité et commande de vol fly-by-wire
MGA900 Étude de cas
MGL801 Exigences et spécifications de systèmes logiciels


Selon le profil choisi, 4 à 6 activités de spécialisation choisies parmi les suivantes (12 à 18 crédits) :

MGA802 Sujets spéciaux I en aéronautique
MGA803 Sujets spéciaux II en aéronautique
MGA852 Navigation aérienne, GNSS et systèmes inertiels embarqués
MGA855 Certification des systèmes embarqués d’aéronefs
MGA856 Ingénierie et principes des essais en vol
MGL800 Gestion de projet en génie logiciel
MGL804 Réalisation et maintenance de logiciels
MGL849 Modélisation, analyse et programmation des systèmes temps réel
MTI810 Traitement et systèmes de communication vidéo
MTI815 Systèmes de communication vocale
MTI835 Développement d'applications graphiques
SYS802 Méthodes avancées de commande
SYS808 Technologies VLSI et ses applications
SYS809 Vision par ordinateur
SYS810 Techniques de simulation
SYS824 Modélisation et commande robotique
SYS833 Signaux et systèmes numériques
SYS835 Processeur numérique du signal et ses applications
SYS836 Systèmes de communication numérique avancés
SYS839 Entraînements électriques
SYS840 Graphisme et synthèse d'image
SYS843 Réseaux de neurones et systèmes flous


Et 2 activités de spécialisation (6 crédits) choisies dans deux autres universités participantes.


Vers la fin de son programme, l'étudiant doit réussir une ou deux des activités suivantes, selon le profil qu’il a choisi (6 à 12 crédits) :

MGA902 Stage industriel
MGA961 Projet d'application
MTR892 Projet technique  et  MGA902  Stage industriel

Cette concentration est contingentée et limitée à 15 étudiants par année pour l’ensemble des universités participantes.


L'atelier obligatoire suivant (0 cr.) :

ATE800 Intégrité intellectuelle : un savoir-être et un savoir-faire


5 activités obligatoires (15 crédits) :

GPA745 Introduction à l’avionique
MEC671 Design conceptuel des aéronefs
MEC8910A Gestion de projet en génie aéronautique (relevant de l'École polytechnique)
MGA800 Ingénierie intégrée en aéronautique
MGA900 Étude de cas

6 à 7 activités (au moins 21 crédits) choisies parmi les activités de l’une des deux autres concentrations du programme.

Et une activité (3 crédits) choisie dans une autre université participante, à l’exception de l’École Polytechnique.


Vers la fin de son programme, l'étudiant doit réussir l'activité suivante :

MEC8310A Projet en environnement virtuel (relevant de l'École polytechnique)
Profil avec mémoire (type recherche) M. Sc. A.

Grade

Maître ès sciences appliquées (M. Sc. A.)

Objectifs

Former des spécialistes du génie aérospatial aptes à concevoir, fabriquer, modéliser des composants ou simuler le fonctionnement des aéronefs. Le diplômé aura les compétences nécessaires pour déterminer et répondre aux besoins en technologie aérospatiale des entreprises. Pour ce faire, l’étudiant acquiert dans cette concentration multidisciplinaire des connaissances avancées dans un ou plusieurs domaines tels que le génie mécanique, le génie électrique, le génie logiciel et le génie de la production automatisée.

Conditions d'admission

Être titulaire d'un baccalauréat, ou l'équivalent, en ingénierie, en sciences pures ou en sciences appliquées, dans un domaine approprié, obtenu avec une moyenne cumulative d'au moins 3,0 (sur 4,3) ou l'équivalent;

ou posséder les connaissances nécessaires, une formation appropriée et une expérience jugée pertinente.

Le candidat dont la préparation n'est pas jugée suffisante peut se voir imposer des cours d'appoint ou une propédeutique.

Le candidat doit démontrer une connaissance suffisante de la langue française conformément aux règles d'application de la Politique linguistique de l'ÉTS aux cycles supérieurs;

ou le candidat peut être admis sur la base d'une connaissance suffisante de l'anglais, attestée soit par un diplôme universitaire anglophone, soit par la réussite d'un test linguistique en langue anglaise préalablement à son admission. En plus des exigences de son programme, ce candidat devra toutefois réussir un cours de français hors programme, approprié à son niveau, pour obtenir son diplôme.

Le candidat admis sur la base de l'anglais doit également faire la preuve qu'un professeur a accepté d'agir comme directeur de mémoire.

De façon générale, l'étudiant qui ne peut lire facilement l’anglais s’expose à des difficultés dans ses études étant donné le nombre considérable de manuels et de publications offerts dans cette langue.

Structure du programme

  • 1 activité générale obligatoire totalisant 3 crédits
  • 3 ou 4 activités de spécialisation optionnelles totalisant au moins 12 crédits
  • 1 mémoire de 30 crédits

Liste des activités

L'activité générale obligatoire suivante (3 crédits) :

MTR801 Planification d'un projet de recherche en ingénierie


Cours de spécialisation

3 ou 4 activités optionnelles choisies parmi un ou plusieurs des axes suivants, incluant les activités générales (au moins 12 crédits) :


Sur approbation préalable du directeur du programme, deux de ces activités optionnelles peuvent être remplacées par des activités pertinentes d'autres programmes de 1er ou de 2e cycle offertes par l'ÉTS ou par d'autres universités.

Vers la fin de son programme, l'étudiant doit réussir l'activité suivante (30 crédits) : 

MTR890 Mémoire


Le contenu d'un cours vous est très familier?

Vous pensez posséder des acquis qui correspondent à certains des objectifs de formation de votre programme?

Dans ce cas, vous pouvez faire une demande de reconnaissance des acquis [PDF].

Perspectives de carrières

Quelles sont les perspectives professionnelles en génie aérospatial?

En plus de se classer au 6e rang mondial en termes d’effectifs, l’industrie aérospatiale québécoise est responsable de 70 % de la recherche et développement qui se fait au Canada. Le secteur aérospatial du Québec se distingue par sa main-d'oeuvre spécialisée. Au Québec, une personne sur 200 travaille dans ce secteur, soit la plus haute densité d’emploi à l’échelle mondiale.

Montréal compte d’ailleurs parmi les trois principaux centres aérospatiaux du monde. On y trouve quatre maîtres d’œuvre et une quinzaine d’équipementiers, d’intégrateurs et d’entreprises centrées sur la maintenance et la réparation opérationnelles (MRO) de calibre mondial. Ceux-ci sont soutenus par un réseau regroupant près de 200 sous-traitants et fournisseurs.

Plus de 70 de ces entreprises collaborent avec l’ÉTS, que ce soit en offrant des stages industriels ou en réalisant des projets avec nos chercheurs. Au nombre de celles-ci, on compte :
 

  • Bell Helicopter Textron Canada
  • Bombardier Aéronautique
  • CAE Inc.
  • Esterline CMC Électronique
  • General Electrique Canada - Aviation
  • Héroux-Devtek
  • L-3 MAS
  • MDA Systèmes Satellitaires
  • Messier-Bugatti-Dowty (Groupe Safran)
  • Pratt & Whitney Canada
  • Rolls-Royce Canada
  • Siemens Canada
  • Thales Canada, Aéronautique
     

Reconnaissance professionnelle

Saviez-vous qu’une maîtrise en génie peut donner droit jusqu'à 12 mois de crédits d’expérience si vous êtes déjà titulaire d'un baccalauréat en génie? Pour en savoir plus, consultez le Règlement sur les autres conditions et modalités de délivrance des permis de l’Ordre des ingénieurs.

Projets de recherche pour étudiants

Vous cherchez un projet pour votre maîtrise?

Vous cherchez un projet de recherche pour réaliser votre maîtrise? Consultez la page Projets de recherche pour étudiants. Les professeurs recrutant des étudiants de la maîtrise y diffusent leurs offres.

Avez-vous trouvé un directeur de recherche?

Vous devez avoir trouvé votre directeur de recherche avant la fin de votre première session d’études à la maîtrise, car il s’agit d’une condition d’inscription à la deuxième session. Nous vous recommandons fortement d’entreprendre cette recherche avant votre première session d’études à la maîtrise ou, au plus tard, pendant celle-ci. Pour obtenir plus d’information sur la recherche d’un directeur, consultez la page Trouver un directeur de recherche.