Passer au contenu principal

L’ÉTS récompensée au Gala de l’ADRIQ

Servir le bien commun en transformant les idées en projets bien concrets

22 novembre 2022
jean-philippe roberge, mickael Menard et frederic nabki
Jean-Philippe Roberge, Mickael Ménard et Frédéric Nabki.

Les innovations contribuent à accroître la productivité et la compétitivité des entreprises ainsi que le mieux-être collectif. Si on en juge par les résultats obtenus au Gala des Prix innovation de l’ADRIQ, qui a eu lieu le 18 novembre dernier, la communauté de recherche de l’École de technologie supérieure (ÉTS) sait y faire pour transformer une idée en un projet bien réel.

« Nous croyons que la recherche scientifique doit servir le bien commun et que les percées se feront en collaboration avec des partenaires. Le gala de l’ADRIQ souligne les retombées positives de la recherche dans les milieux preneurs. C’est la raison pour laquelle je suis particulièrement fier des honneurs récoltés par nos équipes de recherche », a tenu à souligner Ghyslain Gagnon, doyen de la recherche.  

Pour le prouver, voici les projets lauréats de l’ÉTS ainsi que ceux qui figuraient parmi les finalistes.  

Les lauréats

 Mickaël Ménard et Frédéric Nabki, deux professeurs du Département de génie électrique de l’ÉTS, ainsi que leurs collègues de l’Institut national de recherche scientifique (INRS) et d’Aeponyx ont remporté la palme dans la catégorie « Innovation – regroupements sectoriels de recherche industrielle ». Rappelons qu’Aeponyx, qui est aujourd’hui une entreprise bien établie, a démarré au Centech. L’entreprise se spécialise dans le développement et la fabrication de puces semi-conductrices destinées à l’infonuagique.

Jean-Philippe Roberge, professeur au Département de génie des systèmes, fait partie des lauréats pour le projet E-Smart Control. Il partage cet honneur avec ses collègues de Polytechnique Montréal et de l’entreprise Deeplite. E-Smart développe et fabrique des logiciels visant à améliorer la sécurité des véhicules et à réduire la consommation de carburant.

Mention spéciale

Enfin, nous souhaitons également attirer l’attention sur Ferme d’Hiver, qui a été lauréate dans la catégorie « Intelligence artificielle et Transformation numérique ». Danielle Monfet, professeure au Département de génie de la construction, ainsi que Didier Haillot, du Département de génie mécanique, comptent parmi les collaborateurs de cette entreprise. Ferme d’Hiver vise à favoriser l’autonomie alimentaire des Québécois en cultivant toute l’année des fruits et légumes dans une serre verticale.

Les finalistes

D’autres membres de notre communauté comptaient parmi les finalistes dans la catégorie Partenariat. Nous tenons à les féliciter. Parmi eux :

Nicola Hagemeister, du Département de génie mécanique de l’ÉTS, ainsi que ses collègues de la TELUQ et d’Émovi, ont été remarqués pour leur innovation KneeG portant sur du genou en mouvement.

George Kaddoum, du Département de génie électrique de l’ÉTS, ainsi que ses collègues d’Ultra Electronics, pour les innovations découlant de la création de réseaux de télécommunications efficaces en situation d’urgence.

Bravo à toutes les équipes.  

Pour en savoir plus : 

Gala des Prix Innovation 2022 de l'ADRIQ

Améliorer le bilan énergétique de l'agriculture en milieu contrôlé (un partenariat avec Ferme d'Hiver) 

Service des communications et du recrutement étudiant 

Chantal Crevier 

514 396-8800, poste 7893

Toutes les nouvelles