Une étudiante, une bénévole, une fierté pour l’ÉTS

Yasmine Bennhaila, récipiendaire de la bourse Jeune bénévole du prix Hommage bénévolat-Québec.

30 juin 2021

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale, M. Jean Boulet, a dévoilé le 17 juin 2021, les 42 lauréats de la 24e édition des prix Hommage bénévolat-Québec. Mis en place en 1998, ces prix permettent de reconnaître l’apport considérable de personnes et d’organismes bénévoles de partout au Québec.

ETS_YASMINE_BENEVOLAT_QC-(2).jpg

Des 291 candidatures reçues cette année, celle de Yasmine Bennhaila a été retenue pour sa contribution essentielle à la place des femmes dans un milieu traditionnellement masculin. La lauréate a été récompensée dans la catégorie « Jeune bénévole ─ Prix Claude-Masson », qui vise à souligner l’engagement bénévole de personnes âgées de 14 à 35 ans.

Yasmine Bennhaila, nouvellement bachelière, a développé un fort sentiment d'appartenance au regroupement Les Ingénieuses de l'École de technologie supérieure (ÉTS). Elle en a fait un espace sécurisé pour les personnes qui en ressentent le besoin.

Sa principale motivation réside dans le constat que ses actions font bouger les choses et que le regroupement Les Ingénieuses joue maintenant un rôle d'entraide, tout en demeurant un espace privilégié pour les femmes à l'ÉTS. Le regroupement encourage les jeunes filles à persévérer dans un domaine à prédominance masculine et à leur faire connaître le génie. Mme Bennhaila est également fière de sa contribution à la Fondation À deux pas de la réussite. Cette fondation aide les familles dans le besoin en fournissant le matériel scolaire pour une année scolaire 

Une mission essentielle dans la vie des jeunes du primaire et de leurs parents. On peut dire qu’elle a le bénévolat à cœur. Et pour l’ÉTS, qui s’est donné l’objectif d’accueillir au moins 30 % de femmes d’ici 2030, les personnes comme Mme Bennhaila constituent de véritables piliers pour l’atteindre. 

L’ÉTS est fière de ses étudiantes et étudiants qui font partie du changement. Nous souhaitons d’ailleurs la meilleure des chances à Yasmine Bennhaila dans le nouveau défi qu’elle s’est lancé : faire une maîtrise en génie de l’environnement à l’Université de Sherbrooke.

Pour plus d'informations: 
Yan Sasseville
Service des communications et du recrutement étudiant

Toutes les nouvelles