Investissement historique en recherche à l’ÉTS

Soutien financier de 21,8 M$ destiné au réaménagement et à l’agrandissement de laboratoires

14 janvier 2020
Le ministre Pierre Fitzgibbon (à droite), Jean-François Asselin, directeur des opérations, SIG.NUM, Ghyslain Gagnon, directeur du LACIME et Charles Despins, directeur recherche et partenariats, ÉTS

L’ÉTS recevait lundi le ministre de l’Économie et de l’Innovation (MEI) Pierre Fitzgibbon, venu annoncer un important soutien financier de 21,8 M$ destiné au réaménagement et à l’agrandissement de laboratoires de recherche dans le pavillon principal du campus. Dans le cadre du Programme de soutien aux organismes de recherche et d’innovation du ministère, un tel investissement représente du jamais vu.

Outre l’aide du MEI, l’ÉTS a obtenu un soutien financier de 2 M$ du gouvernement fédéral. Ces sommes s’ajoutent à son propre apport et à celui de l’industrie qui s’élèvent à 12,6 M$, portant le total à plus de 36 M$. Pour l’ÉTS, il s’agit d’un investissement historique en recherche.

Le financement sera réparti comme suit :

  • 50 % de la somme totale sera consacrée aux travaux de rénovation, d’agrandissement, de réaménagement et de construction des laboratoires;
  • et 50 % sera consacré à l’acquisition d’équipement de recherche.

En tout, pas moins de 25 laboratoires seront touchés par ces travaux qui seront amorcés au printemps et s’étaleront sur une période de deux ans. L’espace qu’ils occuperont a été rendu disponible par la relocalisation des ateliers des clubs étudiants et des salles de classe au nouveau pavillon D.

Une occasion de développement incroyable

En remerciant le ministre, le directeur de la recherche et des partenariats, Charles Despins, a souligné que cet investissement « est une occasion de développement incroyable pour l’ÉTS. Les laboratoires à la fine pointe de la technologie permettront à nos chercheurs de viser des objectifs encore plus élevés, de propulser leurs travaux à un niveau inégalé et de concevoir des solutions encore plus innovantes pour le milieu industriel.

« On peut également prévoir que nos laboratoires exerceront un pouvoir d’attraction accru sur les meilleurs professeurs et les meilleurs étudiants de cycles supérieurs. »

Voir le communiqué du MEI

Information :
Manon Lamoureux
Service des communications
514 396-8973

Toutes les nouvelles