Chaires et unités de recherche de l'ÉTs

L'ÉTS entend se positionner comme un leader en recherche et conserver ses liens étroits et privilégiés avec l'industrie. Ses choix en matière de recherche sont faits en collaboration avec ses partenaires industriels et visent des applications concrètes dans des domaines précis.  

Chaires du Canada Chaires CRSNG Chaires ÉTS Chaires industrielles

Chaire de recherche industrielle Pomerleau sur l'intégration des pratiques et technologies en construction
Titulaire : Daniel Forgues

Chaire de recherche industrielle en technologies de mise en forme des alliages à haute résistance mécanique
Titulaire : Mohammad Jahazi

Chaire de recherche Richard J. Marceau sur les stratégies numériques sans fil pour les pays en développement
Titulaire : François Gagnon

Chaire de recherche ArianeGroup sur les matériaux émergents dans le domaine de l'aéronautique et du spatial 
Titulaire : Sylvain G. Cloutier

Chaire de recherche Siemens sur l'intégration des technologies de l'industrie 4.0
Titulaire : Hany Moustapha

Chaire de recherche industrielle P&WC-ÉTS sur l'intégration et l'optimisation des systèmes de propulsion (PDDS)
Titulaire : Hany Moustapha

Chaire de recherche industrielle Olympus-ÉTS en contrôle non destructif et surveillance de l’état des structures par ultrasons
Titulaire : Pierre Bélanger
 

Unités de recherche agréées Unités de recherche reconnues

CoRo – Laboratoire de commande et de robotique
Responsable : Ilian Bonev

DRAME – Groupe de recherche spécialisé en développement et en recherche appliquée à la modélisation environnementale
Responsable : François Brissette

DRSR – Équipe de développement et recherche en structures et réhabilitation
Responsable : Omar Chaallal

ÉREST – Équipe de recherche en sécurité du travail
Responsable  : Stéphane Hallé

GRAM – Groupe de recherche en acoustique à Montréal
Responsables : Olivier Doutres et Jérémie Voix

GRIDD – Groupe de recherche en intégration et développement durable en environnement bâti
Responsable : Daniel Forgues

LABMULTIMEDIA – Laboratoire de recherche en multimédia
Responsable : Éric Paquette

LAMSI – Laboratoire sur les alliages à mémoire et les systèmes intelligents
Responsable : Vladimir Brailovski

LARCASE – Laboratoire de recherche en commande active, avionique et aéroservoélasticité
Responsable : Ruxandra Botez

LASI – Laboratoire en architecture de systèmes informatiques
Responsable : Kara Nadjia

LASSENA – Laboratoire des technologies spatiales, systèmes embarqués, navigation et avionique
Responsable : René Jr. Landry

LATIS – Laboratoire de traitement de l'information en santé
Responsable : Catherine Laporte

LCMB – Laboratoire sur les chaussées et matériaux bitumineux
Responsable : Alan Carter

LG2 – Laboratoire de géotechnique et de génie géoenvironnemental
Responsable : Jean-Sébastien Dubé

LIDD – Laboratoire d'ingénierie pour le développement durable
Responsable : Natalia Nuno et Philippe Terrier

LINCS – Laboratoire en ingénierie cognitive et sémantique
Responsable : Sylvie Ratté

LIVE – Laboratoire d'imagerie interventionnelle
Responsable : Luc Duong

LOPFA – Laboratoire d’optimisation des procédés de fabrication en aéronautique
Responsable : Philippe Bocher

NUMÉRIX – Laboratoire de recherche sur l’ingénierie des organisations dans un contexte d’entreprise numérique
Responsable : Mustapha Ouhimmou

TFT – Laboratoire de thermofluide pour le transport
Responsable :  Julien Weiss
 

La recherche à l'ÉTS
24 chaires de recherche
40 chaires de recherche d'ici 2024
27 regroupements de recherche
Pierre Dumouchel est directeur général de l'École de technologie supérieure
L’ÉTS s’est donné comme objectif de compter 40 chaires de recherche d’ici 2024.
Pierre Dumouchel, directeur général de l'ÉTS

Ayant à son actif 24 chaires de recherche et 27 regroupements de chercheurs, l’ÉTS s’est donné comme objectif de compter 40 chaires de recherche d’ici 2024. Cet objectif fait partie d’un ambitieux programme visant à faire de l’ÉTS une école de génie de calibre mondial. 

Et tout indique que l’établissement est sur la bonne voie : son ratio post-doctorants–doctorants est parmi les meilleurs au Canada, ses professeurs reçoivent un financement moyen plus élevé que la moyenne dans les universités au pays et l’ÉTS figure au 7e rang des universités canadiennes affichant une plus grande croissance de ses fonds de recherche.