Une nouvelle chaire de recherche en vision par ordinateur à l’ÉTS

Améliorer la performance des algorithmes

19 mai 2022
christian desrosiers
Christian Desrosiers.

Pour aider les entreprises à se tailler une place de choix dans le marché mondial de la vision par ordinateur, l’École de technologie supérieure (ÉTS) vient de créer, en collaboration avec Systèmes électroniques Matrox Ltée, la Chaire de recherche industrielle Matrox Imaging sur la vision par ordinateur pour des applications industrielles. 

« Avec nos travaux de recherche, nous souhaitons concevoir des algorithmes spécialisés en vision qui pourront bien performer même s’il y a une quantité limitée de données annotées. Nous voulons aussi faire en sorte que ces algorithmes puissent s’adapter rapidement à différents environnements et conditions », explique Christian Desrosiers, titulaire de la nouvelle chaire et codirecteur du Laboratoire d’imagerie, de vision et d’intelligence artificielle (LIVIA), de l’ÉTS.

Rappelons que le marché mondial de la vision par ordinateur atteindra un taux de croissance annuel estimé à 26,3 % d’ici 2026 en raison des besoins en matière d’automatisation, d’inspection et d’objets connectés. La vision par ordinateur sera également appelée à jouer un rôle important dans le domaine de l’imagerie médicale.

Toutefois, pour que la vision par ordinateur puisse atteindre ses pleines capacités et passer aisément des milieux de recherche à l’industrie, des améliorations doivent être apportées aux techniques d’apprentissage à base de réseaux de neurones profonds, communément appelées apprentissage profond.

Ces améliorations doivent s’attaquer à plusieurs fronts, notamment à la collecte des données massives et à leur étiquetage. Ces deux tâches, souvent réalisées manuellement, exigent des efforts considérables de la part des équipes. La collecte d'images étiquetées est particulièrement complexe pour des catégories de données sous-représentées, comme les anomalies, lesquelles sont essentielles à la conception des systèmes d'inspection.

De plus, l’équipe de recherche souhaite créer de nouveaux modèles de reconnaissance d'objets aptes à traiter à la fois des images en 2D et des nuages de points en 3D, dont la performance sera améliorée en combinant ces deux types de données. Elle projette aussi d’élaborer un système de reconnaissance optique de caractères (ROC) en mesure d'intégrer dynamiquement des règles sur des modèles à reconnaître et pouvant s'adapter à des polices de caractères jamais observées lors de son entraînement.

Enfin, la Chaire contribuera à la formation du personnel hautement qualifié dont l’industrie a tant besoin dans le contexte actuel de la pénurie de main-d’œuvre.  Son équipe de recherche, composée de stagiaires postdoctoraux, de doctorants et d’étudiants à la maîtrise, aura l’occasion d’échanger ses connaissances avec le milieu industriel, tandis que certains de ses membres joindront éventuellement les rangs de ces entreprises. 

À propos de Matrox Imaging

Depuis plus de 45 ans, Matrox est un fournisseur de logiciels de vision par ordinateur, de caméras intelligentes, de senseurs 3D et d’autres composantes matérielles destinées à la vision artificielle, et ce, pour de nombreux secteurs industriels. Au nombre des secteurs visés figurent la construction automobile, la production alimentaire ainsi que la fabrication de composantes électroniques. 

Service des communications et du recrutement étudiant 

Chantal Crevier 

514 396-8800, poste 7893

Toutes les nouvelles