Chaire de recherche en génie Marcelle-Gauvreau

Créer de nouveaux dispositifs photoniques pour améliorer la performance des objets connectés

13 janvier 2021
bora ung ets
Bora Ung.

L’ÉTS a lancé en décembre dernier son programme de chaires de recherche en génie Marcelle-Gauvreau. Cinq membres du corps professoral de l’ÉTS sont maintenant titulaires de l’une de ces chaires. Nous vous présentons aujourd’hui les travaux de recherche qui seront réalisés par l’un des titulaires, le professeur Bora Ung.   

La croissance des périphériques intelligents connectés ainsi que des besoins en surveillance de l’environnement et le dépistage en santé publique nécessiteront des capteurs de plus en plus performants. De plus, un nouveau paradigme, axé sur un écosystème d’information quantique, requerra, dans un avenir rapproché, de nouvelles technologies photoniques. 

Grâce aux travaux qu’il dirigera dans le cadre de la Chaire de recherche en génie Marcelle-Gauvreau sur les dispositifs photoniques multimatériels et multifonctionnels, le professeur Bora Ung, du Département de génie électrique, compte résoudre ces enjeux scientifiques, notamment en développant des capteurs à fibres optiques avancées pour les domaines du biomédical et de l’environnement.

Il explorera également de nouvelles approches afin de modifier les fibres optiques au moyen de microstructures et de matériaux avancés, tels que des semi-conducteurs et des fluides composés de nanoparticules. Ces travaux conféreront à la fibre optique des propriétés qui lui permettront, entre autres, de détecter des virus ainsi que de mesurer la température, la pression et la concentration de différents gaz.

Le professeur étudiera également la conception de nouvelles fibres et technologies photoniques pour les télécommunications optiques à haut débit et pour la transmission de signaux d’information quantique. Une nouvelle plateforme photonique à base de polymères flexibles sera créée afin de concevoir des applications mobiles à faible coût. 

À propos du professeur Ung  

Professeur au département de génie électrique de l’ÉTS, Bora Ung se spécialise dans la conception et l’élaboration de dispositifs photoniques. Ses travaux de recherche récents ont porté notamment sur la transmission de faisceaux optiques inhomogènes dans des fibres optiques multimodes et microstructurées, ainsi que sur le développement de capteurs optiques. 

Depuis son entrée à l’ÉTS en 2014, il a contribué à la publication de plus de 40 articles de journal et conférence avec comité de lecture. Membre du Laboratoire de communications et d'intégration de la microélectronique (LACIME) de l’ÉTS, des regroupements scientifiques québécois en optique-photonique (COPL) et en santé (RISUQ), le professeur Ung a également participé à la création du volet étudiant à l’ÉTS de l’Optical Society of America (OSA) et continue d'y participer en tant que membre conseiller facultaire.

Le professeur Ung est également membre des comités éditoriaux des journaux Scientific Reports, Sensors et Frontiers in Sensors. Depuis 2019, il occupe le poste de vice-président du comité technique sur la conception et la fabrication des fibres optiques de l’OSA. Dans le cadre de ces fonctions à l’OSA, il est appelé à collaborer à l’organisation de conférences et à l’édition spéciale d’un journal scientifique diffusé par l’organisation. 

À propos du programme de chaires de recherche en génie Marcelle-Gauvreau 

Le programme de chaires de recherche en génie Marcelle-Gauvreau, qui a été lancé par l’École de technologie supérieure (ÉTS) en décembre dernier, vise à souligner le parcours remarquable de professeurs qui, en plus d'avoir un dossier d’excellence en recherche, ont dû faire preuve de détermination et de résilience face à l’adversité. Cinq des dix chaires ont été attribuées à des professeurs et des professeures de l’interne. Cinq autres chaires seront attribuées à des professeurs et à des professeures de l’externe au cours du printemps 2021.

Chantal Crevier

Service des communications

514 396-8800, poste 7893

Toutes les nouvelles