Projet CarboCount Montréal

La professeure Annie Levasseur a été honorée au « Rendez-vous Accélérer Montréal »

5 novembre 2018

Grâce à son projet CarboCount Montréal, la professeure Annie Levasseur vient de remporter le concours De l’idée à l’innovation : Transformer Montréal par la recherche, organisé par le Service du développement économique de la Ville de Montréal à l’occasion du Rendez-vous Accélérer Montréal, qui a eu lieu le 24 octobre dernier au Palais des Congrès. Les chercheurs étaient invités à présenter en cinq minutes un projet de recherche répondant à un défi urbain actuel. Le jury a retenu CarboCount comme le meilleur projet parmi les onze soumis. Le prix s’accompagne d’une bourse de 3 000 $ dédié au travail d’un ou une étudiante qui développera ce nouvel outil.

Aider les villes à réduire les émissions de gaz à effet de serre (GES)

La méthode CarboCount City consiste à développer un inventaire de gaz à effet de serre (GES) à l’échelle de la ville en combinant les résultats d’un inventaire classique, des mesures de concentration de GES obtenues à partir d’un réseau de capteurs, des modèles atmosphériques, ainsi que des données géographiques permettant d’identifier la localisation des sources d’émissions. Cette méthode permet d’obtenir un inventaire d’émissions de GES sectoriel, spatialisé et beaucoup plus précis que la méthode traditionnelle puisque basé sur des mesures réelles. De plus, les mesures en temps réel des capteurs permettent d’obtenir un inventaire saisonnier, voire journalier, ce qui permet de mieux comprendre les facteurs faisant varier les émissions de GES. Le projet CarboCount Montréal vise à appliquer la méthode à la ville de Montréal et à développer un outil permettant d’évaluer l’impact de différentes mesures de réduction des émissions de GES afin de soutenir la Ville dans son plan d’action visant l’atteinte des cibles de réduction d’émissions de GES. Le projet comporte un volet d’innovation sociale visant à créer un écosystème de transfert/utilisation/valorisation des résultats de la méthode CarboCount City. L’objectif de ce volet est de s’assurer que la méthode réponde le plus possible aux besoins des décideurs de la Ville et des citoyens.

Aider CarboCount City à aider les villes

Si le projet d’Annie Levasseur suscite autant d’intérêt dans le milieu scientifique montréalais, c’est qu’il procurera aux intervenants municipaux un outil précis, capable de mesurer en temps réel l’impact des mesures de réduction des émissions de GES déployées. Ces mesures offriront des informations extrêmement précieuses pour l’évaluation des initiatives et pour les prises de décision qui en découleront, des qualités pratiques essentielles aux yeux du CIRODD (Centre interdisciplinaire de recherche en opérationnalisation du développement durable) qui a proposé la candidature de CarboCount Montréal pour le concours.

Le CIRODD fait d’ailleurs partie des principaux partenaires de Carbocount Montréal, à l’instar de Jalon Montréal, d’Environnement et Changement climatique Canada, d’Aria Technologies et de la Maison de l’innovation sociale (MIS).

L’ÉTS félicite la professeure Levasseur et lui souhaite le déploiement rapide de CarboCount City à Montréal, et dans toutes les villes qui unissent leurs efforts dans la lutte aux émissions de GES.

Toutes les nouvelles