Gestion et planification des activités extérieures bruyantes 

Aider les municipalités à mieux gérer le bruit découlant d’activités récréatives extérieures  

20 novembre 2020
Gestion et planification des activités récréatives extérieures reconnues bruyantes

Pour aider les municipalités à réduire les effets néfastes des bruits découlant d’activités récréatives extérieures, que ce soit sur les personnes participant à ces activités ou sur celles vivant à proximité des sites, une équipe de chercheurs de l’École de technologie supérieure (ÉTS) a conçu, à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec, le guide Gestion et planification des activités récréatives extérieures reconnues bruyantes.

Selon l’Institut national de santé publique du Québec, les coûts sociétaux liés au bruit environnemental s’élèveraient à 680 millions de dollars par an. Les activités récréatives extérieures, telles que la musique et les sons amplifiés, les circuits de course pour véhicules motorisés, les feux d’artifice et les champs de tir comptent parmi les sources de bruit environnemental.

L’équipe de recherche – composée des professeurs Thomas Dupont et Olivier Doutres ainsi que de Maxime Perna et de Thomas Padois, respectivement assistant et associé de recherche –, rappelle dans ce guide les effets de l’exposition au bruit à court et à long termes sur la santé et le risque de perte auditive lors d’une exposition sonore élevée. 

Des valeurs limites sont suggérées pour protéger l’audition des participants et des plages de valeurs limites sont proposées pour la protection des populations résidant à proximité des sites d’activités récréatives extérieures. 

Les chercheurs proposent également de bonnes pratiques en matière de planification, de gestion et de réduction du bruit, de sensibilisation et de protection des populations exposées. Les lecteurs y trouveront des fiches de synthèse et des recommandations détaillées pour chaque activité. Des renseignements sur le bruit, sa prédiction et sa mesure sont également proposés en annexe pour les non-initiés au bruit environnemental.

« Ce guide ne sert pas à définir des règles et des valeurs limites fixes, mais plutôt à fournir des informations et à présenter des lignes directrices qui permettront aux municipalités de concevoir ou d’adapter leurs réglementations à leurs contextes », tient à souligner le professeur Dupont.

Ce guide est financé par la Politique gouvernementale de prévention en santé du gouvernement du Québec.  

En savoir plus :

 Gestion et planification des activités récréatives extérieures reconnues bruyantes 

Thomas Dupont et Olivier Doutres
Thomas Dupont et Olivier Doutres

À propos des deux chercheurs 

Professeur au Département de génie mécanique de l’ÉTS, Thomas Dupont est membre du Groupe de recherche en acoustique à Montréal (GRAM). Ses recherches portent sur les matériaux et les métamatériaux liés à l’acoustique ainsi que sur les vibrations et les comportements vibratoires des structures. Il a participé à l’élaboration d’un guide de gestion des sources de bruit découlant d’activités récréatives à l’intention des municipalités ainsi qu’à un projet visant à établir des valeurs guides et des méthodes d’évaluation. 

Olivier Doutres est professeur au Département de génie mécanique et directeur du Groupe de recherche en acoustique à Montréal (GRAM). Il enseigne l’acoustique industrielle. Ses recherches visent principalement à réduire la surdité professionnelle et portent sur les protecteurs auditifs, les têtes artificielles augmentées, les matériaux et métamatériaux acoustiques, le bruit de structure des aéronefs et la localisation des sources de bruit.

Chantal Crevier

Service des communications

514 396-8800, poste 7893

Toutes les nouvelles