Que cherchez-vous?
51 Résultats pour : « Portes ouvertes »

L'ÉTS vous donne rendez-vous à sa journée portes ouvertes qui aura lieu sur son campus à l'automne et à l'hiver : Samedi 18 novembre 2023 Samedi 17 février 2024 Le dépôt de votre demande d'admission à un programme de baccalauréat ou au cheminement universitaire en technologie sera gratuit si vous étudiez ou détenez un diplôme collégial d'un établissement québécois.

Maîtrise en génie des technologies de la santé

Maitrise technologies sante ets width 750 amp height 500 amp ext
Code
3094, 1560
Crédits
45 crédits
Session d'admission et dates limites

Automne : 1er août
Hiver : 1er décembre
Été : 1er avril
Dates limites d’admission pour étudiants internationaux avec permis d’études

Cycle
2e cycle
Contingent
Programme non contingenté
Horaire
Cours offerts de jour, de soir et certains selon une formule intensive
Régime des études
Temps plein pour le profil avec mémoire
Temps partiel ou temps plein pour le profil avec projet
Langue d'enseignement
Français pour la M. Ing.
Français et anglais pour la M. Sc. A.
Stages
Un stage de 4 mois d'intégration en entreprise, optionnel, hors programme et rémunéré
Grade
Maître en ingénierie (M. Ing.)
Maître ès sciences appliquées (M. Sc. A.)

Les technologies de la santé : au service de la prévention, du traitement, du diagnostic et de la réadaptation

À l’École de technologie supérieure, plus de 20 professeurs réalisent des mandats de recherche liés à la santé et au domaine biomédical. 

Rattachés à des départements complémentaires de l’ÉTS, ils mettent en commun leurs expertises pour élaborer des outils de prévention, de diagnostic, de traitement ou de réadaptation.Pour veiller à ce que leurs travaux répondent à des enjeux bien réels, ils collaborent avec des cliniciens, des industriels et des patients.

Pourquoi faire une maîtrise en génie des technologies de la santé?

Vous avez envie de faire une différence dans la vie des patients et de ceux qui les soignent? La maîtrise en génie des technologies de la santé vous aidera à y parvenir!

Tout au long de vos études, vous rencontrerez des chercheurs qui travaillent à des projets prometteurs : un gel qui s’attaque aux cellules cancéreuses, un outil de modélisation numérique pour évaluer les dommages corporels des grands brûlés, le recours à des térahertz pour détecter des cancers à un stade préliminaire, et ce n’est qu’un aperçu!

Que vous soyez motivé par l’envie de vous démarquer sur le marché du travail, d’obtenir une promotion ou de contribuer à une innovation qui transformera le milieu de la santé, le programme de maîtrise en génie des technologies de la santé saura répondre à vos aspirations professionnelles.

Qu’étudierez-vous à la maîtrise?

Comme la majorité des professeurs de l’ÉTS ont de l’expérience en entreprise et que plus de la moitié de leurs travaux sont faits en partenariat avec l’industrie ou avec des cliniciens, vous acquerrez des connaissances pratiques dans le domaine biomédical, en plus de résoudre des problèmes liés à des enjeux actuels. Selon votre formation et vos champs d’intérêt, vous pourrez approfondir vos connaissances dans l’un des domaines suivants :

  • imagerie médicale;
  • apprentissage profond;
  • neuro-imagerie fonctionnelle;
  • réalité virtuelle et augmentée dans le domaine de l’ingénierie de la réadaptation et de l’entraînement cognitif de la performance sportive;
  • biomatériaux et dispositifs médicaux et ingénierie tissulaire;
  • conception d’implants orthopédiques;
  • modélisation des systèmes physiques et biologiques;
  • simulation chirurgicale et médicale;
  • médecine personnalisée;
  • analyse du mouvement.

À la fin de vos études de maîtrise en technologies de la santé, vous serez en mesure :

  • de concevoir des méthodes, des appareils et des systèmes en technologies de la santé;
  • d’intégrer des systèmes de technologies médicales sur tous les plans : développement, maintenance, mise en marché ou évaluation des technologies;
  • d’interagir efficacement avec des professionnels de la santé grâce à vos connaissances en anatomie et en physiologie humaines;
  • de déterminer les besoins technologiques d’une entité du milieu de la santé (entreprise, laboratoire, hôpital, organisme gouvernemental ou paragouvernemental);
  • de définir et de planifier un projet d’envergure, puis de le mener à terme. Il peut s’agir d’implanter une technologie existante, des projets de recherche appliquée ou de développement dans les champs d’application du génie des technologies de la santé.

Des recherches prometteuses en génie biomédical

Comme l’ÉTS compte de nombreuses unités de recherche rattachées aux technologies de la santé et au génie biomédical, vous aurez accès aux équipements spécialisés requis pour réaliser vos travaux ou vos projets de recherche. Parmi eux :

  • appareils d’imagerie (tomodensitométrie, ultrasons, IRM, angiographie, radiographie basse dose, cinéradiographie à haute vitesse, fantôme radiographique, etc.;
  • systèmes de métrologie de surface;
  • capture 3D du mouvement;
  • simulateurs haptiques;
  • plateforme de forces dynamométriques;
  • fauteuils roulants avec roues instrumentées;
  • mesures électrophysiologiques et neurophysiologiques chez l’humain;
  • appareil de caractérisation mécanique (multiéchelle) (rhéologie, tension, compression, nanoindentation) et physicochimique des matériaux (FTIR, AFM, balance à cristal de quartz, microscopie électronique à balayage, etc.);
  • appareils de fabrication additive;
  • culture cellulaire, bioimpression 3D et imagerie des cellules et des tissus.

Quelle est la différence entre le profil projet et le profil recherche?

Il existe deux profils au programme de maîtrise en technologies de la santé : avec mémoire et avec projet. Le profil mémoire est axé sur un projet de recherche de grande
envergure (30 crédits de recherche) et mène au grade de maître en sciences appliquées (M. Sc. A.).

Quant au profil projet (15 crédits de recherche), il mise sur un projet de recherche
prédéfini qui vous permettra d’acquérir des connaissances en technologies de la santé.
Ce profil vous mènera au grade de maître en ingénierie (M. Ing.).

Quels sont les diplômes admissibles à la maîtrise en génie avec concentration technologies de la santé?

Les titulaires d’un diplôme d’ingénieur ou d’un baccalauréat en sciences pures, en sciences biomédicales, en médecine ou en sciences de l’activité physique peuvent présenter une demande d’admission à la maîtrise en génie des technologies de la santé.

Les titulaires d’un baccalauréat de l’ÉTS en génie mécanique, électrique, logiciel et en production automatisée sont également admissibles au programme de maîtrise en génie des technologies de la santé.

Maîtrise en génie des technologies de la santé avec mémoire (type recherche)

Ce profil est pour vous si vous souhaitez travailler en industrie ou en centre hospitalier. Il vous permet également d’accéder à des industries de pointe pour y faire de la recherche et du développement, ou de poursuivre vos études au doctorat.

Le projet de recherche compte pour 30 des 45 crédits de ce programme.

Maîtrise en génie des technologies de la santé avec projet (type cours)

Les cours pratiques et théoriques du profil projet vous aideront à approfondir vos connaissances et à vous spécialiser dans l’un des nombreux domaines des technologies de la santé.

Le programme totalise 45 crédits, dont de 30 à 39 crédits de cours et de 6 à 15 crédits de projet.

Type de profil


Profil avec projet (type cours) M. Ing.

Grade

Maître en ingénierie (M. Ing.)

Objectifs

Former des spécialistes aptes à concevoir des méthodes, appareils et systèmes en technologies de la santé, à intégrer des systèmes de technologies médicales, à apporter un soutien technique adéquat aux entreprises et aux institutions dans les domaines du développement, de la maintenance et de la mise en marché et à évaluer les technologies.

Pour ce faire, l'étudiant ou l'étudiante acquiert dans ce programme des connaissances avancées en génie des technologies de la santé, ingénierie des systèmes humains et ingénierie des aides techniques.

L’étudiant ou l'étudiante acquiert aussi les habiletés et les aptitudes nécessaires pour déterminer les besoins en technologie dans une entreprise du milieu de la santé (compagnie privée, laboratoire, hôpital, organismes gouvernemental et paragou-vernemental). Il apprend à définir, à justifier, planifier et mener à terme un projet d'implantation d'une technologie existante ou des projets de recherche appliquée ou de développement dans les champs d'application du génie des technologies de la santé dans un secteur dominé par des technologies de plus en plus complexes.

Conditions d'admission

Être titulaire d’un baccalauréat, ou l’équivalent, en ingénierie dans un domaine approprié, en sciences pures, sciences biomédicales, médecine ou sciences de l’activité physique, obtenu avec une moyenne cumulative d’au moins 3,0 (sur 4,3) ou l’équivalent. Le candidat ayant obtenu une moyenne entre 2,8 et 3,0 peut être admis après étude du dossier;

ou posséder les connaissances nécessaires, une formation appropriée et une expérience jugée pertinente.

Le candidat ou la candidate dont la préparation n'est pas jugée suffisante pourrait se voir imposer des cours d'appoint ou une propédeutique.

Le candidat ou la candidate doit démontrer une connaissance suffisante de la langue française conformément aux règles d'application de la Politique linguistique.

De façon générale, l'étudiant ou l'étudiante qui ne peut lire facilement l’anglais s’expose à des difficultés dans ses études étant donné le nombre considérable de manuels et de publications offerts dans cette langue.

Structure du programme

Profil avec projet de 15 crédits

  • 1 atelier obligatoire d’une durée de 3 heures (0 crédit)
  • 5 à 7 activités de spécialisation optionnelles totalisant 15 à 21 crédits
  • 3 à 5 activités du domaine de la gestion totalisant 9 à 15 crédits
  • 1 projet de 15 crédits

Profil avec projet technique (6 crédits)

  • 1 atelier obligatoire d’une durée de 3 heures (0 crédit)
  • 6 activités (au moins 21 crédits) à 9 activités (au moins 27 crédits) de spécialisation optionnelles
  • 4 à 6 activités du domaine de la gestion totalisant 12 à 18 crédits
  • 1 projet technique de 6 crédits

Ce programme vous offre la possibilité d’effectuer un stage en milieu de travail durant votre cheminement à la maîtrise ou hors programme.

Le cours PRE811 Développement de carrière aux cycles supérieurs (hors programme) est un préalable obligatoire au stage. Il est conseillé de le suivre le plus tôt possible dans votre cheminement.

Après avoir réussi ce cours, et si vous répondez aux critères d'admissibilité, vous pourrez effectuer l'un ou l'autre de ces stages :

L’atelier obligatoire Intégrité intellectuelle : un savoir-être et un savoir-faire doit être réussi dès la première session d’inscription.


Profil avec mémoire (type recherche) M. Sc. A.

Grade

Maître ès sciences appliquées (M. Sc. A.)

Objectifs

Former des spécialistes aptes à concevoir des méthodes, appareils et systèmes en technologies de la santé, à intégrer des systèmes de technologies médicales, à apporter un soutien technique adéquat aux entreprises et aux institutions dans les domaines du développement, de la maintenance et de la mise en marché et à évaluer les technologies.

Pour ce faire, l'étudiant acquiert dans ce programme des connaissances avancées en génie des technologies de la santé, ingénierie des systèmes humains et ingénierie des aides techniques.

L’étudiant acquiert aussi les habiletés et les aptitudes nécessaires pour déterminer les besoins en technologie dans une entreprise du milieu de la santé (compagnie privée, laboratoire, hôpital, organismes gouvernemental et paragouvernemental). Il apprend à définir, à justifier, planifier et mener à terme un projet d'implantation d'une technologie existante ou des projets de recherche appliquée ou de développement dans les champs d'application du génie des technologies de la santé dans un secteur dominé par des technologies de plus en plus complexes.

Conditions d'admission

Être titulaire d’un baccalauréat, ou l’équivalent, en ingénierie dans un domaine approprié, en sciences pures, sciences biomédicales, médecine ou sciences de l’activité physique, obtenu avec une moyenne cumulative d’au moins 3,0 (sur 4,3) ou l’équivalent;

ou posséder les connaissances nécessaires, une formation appropriée et une expérience jugée pertinente.

Le candidat dont la préparation n'est pas jugée suffisante pourrait se voir imposer des cours d'appoint ou une propédeutique.

Le candidat doit démontrer une connaissance suffisante de la langue française conformément aux règles d'application de la Politique linguistique;

ou le candidat peut être admis sur la base d'une connaissance suffisante de l'anglais, attestée soit par un diplôme universitaire anglophone, soit par la réussite d'un test linguistique en langue anglaise préalablement à son admission. En plus des exigences de son programme, ce candidat devra toutefois réussir un cours de français hors programme, approprié à son niveau, pour obtenir son diplôme.

Le candidat admis sur la base de l'anglais doit également faire la preuve qu'un professeur a accepté d'agir comme directeur de mémoire.

De façon générale, l'étudiant qui ne peut lire facilement l’anglais s’expose à des difficultés dans ses études étant donné le nombre considérable de manuels et de publications offerts dans cette langue.

Structure du programme

  • 1 atelier obligatoire d’une durée de 3 heures (0 crédit)
  • 1 activité générale obligatoire de 3 crédits
  • 4 activités de spécialisation optionnelles totalisant au moins 12 crédits
  • 1 mémoire de 30 crédits

L’atelier obligatoire ATE800 Intégrité intellectuelle : un savoir-être et un savoir-faire doit être réussi dès la première session d’inscription.

Quelles sont les perspectives professionnelles en technologies de la santé?

Au Québec, l’industrie des sciences de la vie et des technologies de la santé emploie un peu plus de 56 000 personnes, regroupe plus de 650 entreprises et 300 centres de recherche publics et parapublics. Montréal compte parmi les six métropoles nord-américaines ayant la plus forte concentration d’emplois en sciences de la vie et des technologies de la santé. Elle est également pourvue de trois mégahôpitaux universitaires auxquels sont affiliés des centres de recherche de calibre mondial.

Cet essor risque de se poursuivre au cours des prochaines années! Avec la Stratégie québécoise des sciences de la vie, qui a été lancée en 2017, le gouvernement du Québec souhaite positionner la province parmi les cinq pôles nord-américains les plus importants du domaine. Pour ce faire, il investira des sommes importantes en recherche, en plus d’attirer des investisseurs privés et d’intégrer davantage l’innovation dans le réseau de la santé et des services sociaux. Les perspectives s’annoncent donc très favorables pour les diplômés en technologies de la santé.

Voici quelques-uns des postes occupés par les finissants de la maîtrise en génie des technologies de la santé de l’ÉTS :

  • ingénieur de recherche dans des entreprises canadiennes du domaine de la santé : EOS Canada, Useful Progress Canada, Zimmer-CAS Canada, Kinova Robotics Canada, Matrox Imaging Canada;
  • ingénieur de recherche dans les entreprises étrangères : Stryker Osteosynthesis Suisse, FH Industries France, Bio Axis France, NAMSA France, Auris Surgical Robotics USA, Amazon USA;
  • assistant de recherche dans des universités : ÉTS, École Polytechnique de Montréal, Université McGill, Université de Montréal, Université de Sherbrooke;
  • professeur de cégep;
  • chercheur-ingénieur dans des centres de recherche : Centre national de la recherche scientifique, Institut national de recherche en informatique et en automatique.

Certains diplômés de la maîtrise, notamment ceux de la M. Sc. A., choisissent de poursuivre leurs études au doctorat ou de faire carrière universitaire en enseignement et recherche.

Avec une maîtrise en génie, vous avez aussi de meilleures perspectives salariales. Selon l’Enquête sur la rémunération des professionnels en génie salariés du Québec, réalisée par Genium360, les titulaires d’une maîtrise en génie gagnent, en moyenne, 10 % de plus que les bacheliers.

Reconnaissance professionnelle

Saviez-vous qu’une maîtrise en génie peut donner droit à des crédits d’expérience allant jusqu'à 12 mois? Pour en savoir plus, nous vous invitons à consulter le Règlement sur les autres conditions et modalités de délivrance des permis de l’Ordre des ingénieurs.

Vous cherchez un projet et un directeur ou une directrice pour votre maîtrise?

Dans le cadre de la maîtrise, vous aurez à réaliser un projet de 6 à 15 crédits (profil avec projet) ou un mémoire de recherche (profil avec mémoire) sous la direction d’une professeure ou d’un professeur de l’ÉTS.

Il est recommandé d’entreprendre la recherche d’un sujet et d’une directrice ou d’un directeur le plus tôt possible durant vos études. À la maîtrise avec mémoire, par exemple, il est obligatoire d’avoir identifié le sujet et la directrice ou le directeur avant la fin de la première session.

Outils à votre disposition :

  • La page Trouver un directeur ou une directrice de recherche explique le rôle du directeur ou de la directrice de projet ou de mémoire. Elle indique également comment identifier des professeurs ou professeures qui pourraient vous encadrer et de quelle façon les aborder.
  • La page Projets de recherche pour étudiants et étudiantes propose des sujets pour lesquels des membres du corps professoral recrutent des étudiants ou des étudiantes à la maîtrise et au doctorat. Les offres sont classées par discipline. Chaque offre indique à quel type de programme elle s’adresse (maîtrise avec projet, maîtrise avec mémoire, doctorat).
Vous avez des questions?
Contactez-nous pour obtenir plus d'informations sur nos programmes.
Info ÉTS