Cercle d’excellence de l’Université du Québec

Nicola Hagemeister admise au Cercle d’excellence

2 septembre 2021

Les dirigeants des établissements du réseau de l’Université du Québec soulignent annuellement l’apport exceptionnel d’un de leurs membres qu’il soit professeur, chercheur, gestionnaire ou un autre membre du personnel. Chaque année, dix membres du réseau sont ainsi nommés au Cercle d’excellence de l’Université du Québec.

Cette année, cet honneur est revenu à Nicola Hagemeister, professeure titulaire à l’ÉTS au Département de génie des systèmes depuis plus de 12 ans.

Vidéo de présentation de la récipiendaire

(à compter de 1:14:00 du début de la vidéo)

 

Mme Hagemeister est titulaire d’un baccalauréat en génie biomédical de l’Université de Technologie de Compiègne, ainsi que d’une maîtrise avec mémoire en génie biomédical et d’un doctorat en génie biomédical de l’École Polytechnique de Montréal. Elle est titulaire de la Chaire de recherche en génie Marcelle-Gauvreau sur les biomarqueurs mécaniques en plus d’être une membre très active du Laboratoire de recherche en imagerie et orthopédie, le premier laboratoire extra-muros de l’ÉTS. Ce centre est équipé pour mener des recherches de pointe en technologies biomédicales en collaboration avec des chercheurs cliniciens.

Elle compte plus de 18 ans d’expérience à titre de professeure et plus de 20 ans en tant que chercheure. Ses qualités exceptionnelles d’enseignante et de directrice de recherche sont des denrées précieuses en ingénierie, où les modèles féminins demeurent encore trop rares. Son excellence, son leadership, ainsi que son engagement à maintenir les plus hautes normes d’équité, d’inclusion et de diversité font honneur à notre institution. Elles font d’elle un modèle à suivre, particulièrement pour les domaines des sciences appliquées et du génie, où l’objectif est d’accroître le nombre de femmes, autant sur les bancs d’école que pour faire carrière.

Elle est l’exemple de l’inclusion à tous les niveaux, notamment en prônant l’interdisciplinarité. Elle met de l’avant le génie dans le domaine de la santé afin d’élargir les horizons de ces deux domaines. Il suffit de penser à une innovation notable du nom de KneeKG. Il s’agit d’un outil qu’elle a co-inventé avec son équipe pour permettre la genougraphie, et qui est commercialisé par la société québécoise EMOVI.

Sa capacité à innover en technologies biomédicales et à gérer de grands projets collaboratifs interdisciplinaires font d’elle une chercheure de renommée mondiale qui mérite pleinement les honneurs du prix du Cercle d’excellence.

Félicitations Nicola!

Olivier Audet

Service des affaires publiques et des relations gouvernementales

Toutes les nouvelles