Projets


À venir en 2023

  • Analyse par éléments finis d'un cadre de vélo en matériau biosourcé (bois de frêne du Québec) dans une perspective d’écoconception.
    En partenariat avec Sila Cycles
  • Impacts anticipés du métavers du point de vue du développement durable.
  • Développement d'une collaboration avec l'ONG Cyclo Nord-Sud, qui œuvre dans la revalorisation de vélos au profit de communautés vulnérables. Cette ONG vise à rendre accessible ce moyen de transport low-tech et à l'utiliser comme outil d'aide au développement.

Projets en cours

En partenariat avec Sila Cycles

La conception générative est une approche de modélisation qui permet de générer des solutions en fonction de contraintes mécaniques ou de procédés de fabrication. À partir d’un cahier des charges (forces appliquées, matériaux, méthodes de fabrication, masse, etc.) défini par le concepteur, un logiciel spécialisé génère un grand nombre de propositions qui répondent aux contraintes et qui n’auraient pas pu être imaginées par un designer seul. Le design génératif rejoint l’approche de conception biomimétique dans le sens où c’est un processus évolutif accompagné d’une sélection, deux éléments à la base du darwinisme observé dans le monde du vivant. L’approche de conception générative est utilisée dans le but de réduire la quantité de matière, la masse et les impacts environnementaux.

Si nous connaissions l’empreinte environnementale de nos actions quotidiennes, comme celles associées à l’utilisation d’Internet, cela nous aiderait certainement à prendre de meilleures décisions pour plus de durabilité. Dans le contexte actuel, alors que le télétravail et le téléenseignement sont mis de l’avant, qu’en est-il des impacts environnementaux? Nous utilisons moins les transports, mais l’impact global est-il réduit pour autant? Le LIDD souhaite brosser un portrait de l’impact environnemental de notre utilisation d’Internet dans le contexte québécois et le comparer avec les autres postes d’émissions tels que le transport, le logement ou l’alimentation.

Le contexte de pandémie a entraîné un nouveau fléau environnemental, notamment en raison de l’utilisation de masques de procédure à usage unique pour diminuer la propagation de la COVID-19 en milieu scolaire. Ainsi, les élèves du secondaire et le personnel utilisent en moyenne deux masques de procédure par jour. Il a donc été estimé qu’au total, 4,7 millions de masques seraient fournis aux écoles secondaires chaque semaine au Québec. Jusqu’à présent, aucune consigne précise n’a été fournie aux écoles pour la gestion des masques après leur utilisation. Néanmoins, RECYC-QUÉBEC et les centres de services scolaires (CSS) ont fortement encouragé les écoles à les récupérer. Dans le cadre de son projet « Le Pacte de l’école québécoise : accompagner et soutenir la transition écologique à l’école secondaire », l’OBNL Lab22 accompagnera environ 70 écoles sur trois ans, partout sur le territoire. Le projet a pour objectif de promouvoir et propulser un mouvement en faveur d’une école écoresponsable au Québec. Plusieurs écoles, CSS et RECYC-QUÉBEC ont contacté le Lab22 afin d’être éclairés sur la méthode de gestion en fin de vie des masques de procédure ayant le moins grand impact sur l’environnement. Le mandat confié au LIDD dans le cadre de ce projet vise à réaliser une analyse de cycle de vie sommaire d’un masque et évaluer plus spécifiquement les différentes méthodes de gestion en fin de vie.

En partenariat avec Aqua-Consult

Aqua-Consult est une compagnie montréalaise qui réalise des suivis environnementaux en milieu aquatique (lacs, rivières, réservoirs) afin d’évaluer des paramètres de qualité de l’eau comme la température, la turbidité, la teneur en oxygène dissous ou la chlorophylle. Aqua-Consult se spécialise également en mesure des émissions de GES (méthane et dioxyde de carbone) des systèmes aquatiques comme les tourbières et les réservoirs hydroélectriques. Aqua-Consult développe actuellement un drone aquatique téléguidé qui permet de réaliser des mesures de qualité de l’eau à un coût abordable. Le mandat du projet confié au LIDD consiste à identifier et comparer les solutions disponibles pour ajouter un système de détection d’obstacles sur le drone aquatique afin d’optimiser son utilisation.

En partenariat avec Sila Cycles

Le mandat confié au LIDD dans le cadre de ce projet vise à réaliser la préfaisabilité de l’électrification d’un vélo Sila Cycles en bois de frêne. Plus spécifiquement, il s’agit de dresser un inventaire des vélos électriques de performance qui pourraient être similaires à ce que vise l’entreprise et d’en cibler au moins trois pour une étude plus approfondie des technologies les plus adaptées à l’électrification de ce type de vélo unique.

Projets terminés

  • Analyse de cycle de vie d'un cadre de vélo en bois (2020). En partenariat avec Picolo Vélo;
  • Analyse de cycle de vie d'un t-shirt fabriqué au Québec (2020). En partenariat avec Rond Point Athletics;
  • Étude de préfaisabilité pour le couplage diésel-éolien sur la base de recherche polaire Dumont d'Urville en Antarctique (2019). En partenariat avec PG Polar Engineering;
  • Étude préliminaire pour la conception biomimétique d’une capsule de protection soumise aux conditions polaires de l'Antarctique (2018). En partenariat avec l’artiste Jessica Houston;
  • Étude de faisabilité d'une presse à huile de moringa (2018). En partenariat avec Oxfam-Québec;
  • Étude de faisabilité d'un broyeur à bois raméal fragmenté (2018). En partenariat avec Oxfam-Québec;
  • Développement d’un système de recharge par pédalage pour les téléphones cellulaires (2017). En partenariat avec le Groupe d’action francophone pour l’environnement (GAFE);
  • Étude de faisabilité d'un gazéificateur (2017). Partenariat avec Oxfam-Québec;
  • Étude et conception préliminaire d’un séchoir à fruits alimenté à l’énergie solaire (2017);
  • Étude de la certification Campus équitable et de son application sur le campus de l'ÉTS (2016);
  • Analyse de la possibilité de donner une seconde vie aux équipements informatiques désuets sur le campus de l’ÉTS (2016).