Les technologies pour la santé

Les besoins en santé au Québec et au Canada sont de plus en plus grands, notamment en raison du vieillissement de la population, de l’influence des phénomènes environnementaux ou de l’apparition de nouvelles maladies. Améliorer l’offre et l’efficacité des services de santé et de bien-être est donc un enjeu primordial, et nous croyons fermement que la technologie peut y contribuer.

Nous avons donc choisi de concevoir en priorité des technologies innovantes destinées au bien-être, à l’amélioration de la qualité de vie et à la prévention, au dépistage et au traitement des problèmes de santé. Toujours animées par le souci d’offrir des solutions concrètes, nos équipes de recherche collaborent étroitement avec des partenaires industriels et du personnel clinique au sein même des établissements hospitaliers.

Les axes de recherche de l’ÉTS en technologies pour la santé

  • L’imagerie médicale et l’apprentissage neuronal profond, la neuro-imagerie;
  • La réalité virtuelle et augmentée dans le domaine de l’ingénierie de la réadaptation, ainsi que l’entrainement cognitif des athlètes en réalité virtuelle;
  • La reconnaissance de la parole;
  • La gestion des risques pour la santé et la sécurité;
  • Les biomatériaux;
  • La modélisation des systèmes physiques et biologiques;
  • La simulation chirurgicale;
  • L’aide à la décision et au diagnostic;
  • La conception d’implants orthopédiques;
  • L’ergonomie virtuelle, l’autonomie, la mobilité, les exosquelettes et le biomimétisme;
  • La médecine personnalisée.

Chaires et unités de recherche liées aux technologies pour la santé à l'ÉTS

Nos recherches visent à améliorer les soins et la santé des êtres humains. Nous avons un impact direct, mesurable, rapide et concret. C’est passionnant. C’est un objectif noble qui touche une corde sensible. Icon
Rita Noumeir : un avenir prometteur pour l'apprentissage machine et la médecine

À la tête de la Chaire de recherche sur le développe-ment et la validation de systèmes d’aide à la décision clinique avec le professeur Philippe Jouvet, Rita Noumeir développe des logiciels et des algorithmes qui traitent et analysent des données massives. Ces données, qui proviennent d'informations captées sur le patient et de données antérieures, sont synthétisées pour permettre aux médecins d’avoir une lecture plus objective de la situation.

En savoir plus