Développement d'une cellule robotisée collaborative pour l’inspection automatique de pièces translucides et déformables

CONTEXTE
Les pièces translucides et/ou déformables sont encore difficiles à manipuler et à inspecter du point de vue de la robotique. Pour les entreprises qui ont affaire à ces pièces sur leurs lignes d’assemblage, il demeure difficile d’automatiser leur inspection et cette étape de la production s’exécute encore en large partie de façon manuelle par des employés souvent dédiés à cette tâche répétitive et lassante. Exo-s est un concepteur et un fabricant de systèmes fonctionnels en plastique utilisant les procédés d’injection et de soufflage, majoritairement pour des fabricants d’automobiles (e.g.: Ford, Chrysler, Tesla, etc.). Une part importante des produits fabriqués par cette entreprise sont des pièces translucides et plusieurs d'entre elles sont déformables. Actuellement, à la sortie des presses, une cellule robotisée constituée d’un robot industriel (non collaboratif) inspecte certaines pièces à l’aide d’une caméra 2D. Or, la situation est loin d’être idéale, une vaste quantité de pièces étant difficiles à mettre en contraste lors de l’acquisition visuelle et les défauts de fabrication sont ainsi souvent mal détectés.

OBJECTIFS
L’objectif de ce projet de recherche est de faire des avancées afin de combler en partie ce fossé technologique grâce à la robotique collaborative. Plus particulièrement, il s’agira de créer une nouvelle cellule robotisée dans laquelle un humain et un robot collaboratif collaboreront pour l’inspection de pièces complexes. À l’intérieur de celle-ci, un employé déballera d’abord les produits à inspecter, la plupart des autres opérations sera effectuée de façon automatique par le robot. À cette fin, nous recherchons un·e étudiant·e qui travaillera sur cette problématique de recherche en se concentrant particulièrement sur la saisie sécuritaire et robuste de pièces translucides et déformables, pour l’emballage de produits. Le but ultime sera de créer, en collaboration avec les employés d’Exo-S et les autres étudiants travaillant sur le projet, une cellule collaborative qui permettra à certains employés d’être réassignés à des tâches à plus haute valeur ajoutée. Seul un employé demeurera dans la cellule pour nourrir le robot en pièces et superviser les opérations. Le projet en question vise donc à bonifier les capacités d’adaptation des robots afin d’amener un robot collaboratif à saisir des pièces translucides (difficilement perçues par la vision artificielle) de façon robuste, pour ensuite les empaqueter dans une boîte pour expédition. Il s’agit donc surtout de rendre le robot apte à saisir et à manipuler des pièces de différentes formes, qui seront potentiellement déformables et translucides.

Informations additionnelles: Projet en partenariat avec l’entreprise Exo-S, situé à Richmond (près de Sherbrooke). L’étudiant·e sélectrionné·e devra pouvoir au minimum faire un stage de recherche au sein de l’entreprise pour une période minimale de 4 mois. L’étudiant·e sera appelé·e à collaborer étroitement avec le professeur de l’ÉTS ainsi qu’avec le partenaire industriel.

Connaissances requises

Qualifications requises :
• Baccalauréat en : génie de la production automatisée, génie mécanique, génie électrique, génie robotique, ou toute autre discipline connexe.
• Intérêt marqué pour la robotique et l’intelligence artificielle. Atoûts : expérience académique ou professionnelle dans l’un et/ou l’autre de ces domaines.
• Compétences de base en programmation (particulièrement : Python). Atouts : C, C++, Bash
 

Programme d'études visé

Maîtrise avec mémoire

Domaines de recherche

Matériaux et fabrication

Financement

Financement compétitif disponible, constitué de bourses CoRoM (CRSNG FONCER) et MITACS 

Autres informations

Date début : 2021-09-01 
Patenaire impliqué : Exo-S