Passer au contenu principal

Prototypes de jeux vidéo

L’ÉTS remporte deux prix au Concours universitaire Ubisoft

4 mai 2022
L'équipe qui a conçu le prototype de jeu vidéo Homework Arena, lors du gala du 28 avril dernier
L'équipe qui a conçu le prototype de jeu vidéo Homework Arena, lors du gala du 28 avril dernier.

Les troupes de l’École de technologie supérieure se sont une fois de plus démarquées lors du Concours universitaire Ubisoft, qui en était à sa 12e édition cette année.

Le 28 avril dernier, les 23 équipes provenant des 12 universités qui ont pris part au concours de développement de jeu vidéo ont assisté au Gala annuel de remise des prix et bourses.

Le thème de cette année? « XP étudiante : un regard introspectif sur ta vie d’étudiant.e. »

L’équipe derrière le prototype de jeu Homework Arena, présenté par l’Université du Québec en Abitibi-Témiscamingue en collaboration avec l’ÉTS et l’École NAD-UQAC, s’est ainsi vu remettre un prix de 2000 $ dans la catégorie « Meilleurs défi et innovation techniques ».

Homework Arena a aussi valu à cette équipe la bourse de 2000 $ associée à la catégorie « Meilleure expérience utilisateur ».

Une scène du jeu vidéo Homework Arena, présenté par l'UQAT en collaboration avec l'ÉTS et l'École NAD-UQAC
Une scène du jeu vidéo Homework Arena, présenté par l'UQAT en collaboration avec l'ÉTS et l'École NAD-UQAC.

La plus haute distinction a quant à elle été accordée à Homework, proposé par l’Université du Québec à Chicoutimi en collaboration avec l’École NAD-UQAC, qui s’est hissé au sommet dans la catégorie « Meilleur prototype de jeu ». Cette reconnaissance était assortie d’une bourse de 8000 $.

En tout, huit prix d’une valeur totale de 22 000 $ ont été remis sous forme de bourse cette année.

Le jury était présidé par Leroy Athanassoff, directeur créatif chez Ubisoft.

Le Concours universitaire Ubisoft

Lors de cet événement, les participants et participantes ont 10 semaines pour concevoir et développer des prototypes de jeu vidéo fonctionnels qui respectent à la fois un thème, un mandat et des contraintes imposées par un jury de professionnels d’Ubisoft.

Chaque équipe peut compter sur le soutien et les conseils de mentors provenant des studios de Montréal, Québec et Saguenay.
Par ailleurs, tous les ans, au moins 10 personnes qui sont sorties du lot pendant le concours se voient offrir des stages ou des emplois par la multinationale spécialisée dans l’industrie vidéoludique.

Jusqu’à maintenant, Ubisoft a recruté plus de 260 talents découverts à cette occasion.

Source :

Marie-Ève Cimon

Service des communications et du recrutement étudiant

Toutes les nouvelles