Un budget total de 2,5 millions de dollars sur 5 ans 

L’ÉTS crée cinq chaires de recherche à l’intention de chercheurs et chercheuses en génie de l'externe.

17 novembre 2021

L’École de technologie supérieure (ÉTS) cherche des candidats et des candidates externes afin de pourvoir la direction de cinq chaires de recherche en génie.  Pour être admissibles, ces personnes doivent, en plus des critères d’excellence habituellement reconnus dans le milieu universitaire, être dotées des traits de personnalité observés chez les personnes ayant eu des parcours exceptionnels, tels que la ténacité, la résilience et la capacité à faire face à l’adversité.  

Les personnes sélectionnées obtiendront des postes de professeurs réguliers et chacune d’elles bénéficiera d’une somme annuelle de 100 000 $ pendant cinq ans, soit 500 000 $ au total, pour mener à bien son programme de recherche. Rappelons que le programme de chaires de recherche en génie Marcelle-Gauvreau vise à diversifier le corps professoral en offrant des opportunités professionnelles à des personnes ayant connu un parcours personnel ou professionnel atypique. 

Un comité sélectionnera les personnes en fonction des critères d’excellence en recherche de l'Accord de San Francisco (DORA), du mérite de leur proposition de recherche et des aptitudes qu’elles auront démontrées à faire preuve de persévérance et de résilience. Il s’agit, selon nous, d’aptitudes capitales dans la poursuite de l’excellence et de l’innovation.

Les personnes intéressées ont jusqu’au 9 janvier 2022 pour postuler à l’une de ces cinq chaires de recherche. La description des postes se trouve sur : carrières en recherche

Tous les détails liés au Programme de chaires de recherche en génie Marcelle-Gauvreau se trouvent sur : Chaires Marcelle-Gauvreau. 

Domaines stratégiques de recherche 

Nos domaines stratégiques sont l’aéronautique et l’aérospatiale; les systèmes intelligents et autonomes; les technologies pour la santé; les matériaux innovants et la fabrication avancée; les infrastructures et milieux bâtis; les systèmes logiciels, le multimédia et la cybersécurité; le développement durable, l’économie circulaire et les enjeux environnementaux; les capteurs, les réseaux et la connectivité; l’ingénierie quantique, en tant que domaine en émergence.

Promouvoir l’équité, la diversité et l’inclusion   

Rappelons que l’ÉTS s’est engagée à promouvoir l’équité, la diversité et l’inclusion (ÉDI) dans toutes ses activités de recherche et qu’elle veille, à ce titre, à embaucher des personnes représentant la diversité.  L’ÉTS souscrit au programme 30/30 d’Ingénieur Canada qui vise à atteindre 30 % de femmes ingénieures en 2030. Elle s’est vue décerner le prix Égalité Thérèse Casgrain en 2020 pour ses efforts visant à inclure les femmes en génie. Fière de bénéficier d’une forte représentation ethnoculturelle, l’ÉTS poursuit également ses efforts pour augmenter la représentativité au sein de son corps professoral des membres des Premiers peuples, des personnes en situation de handicap ainsi que de celles s’identifiant à la diversité sexuelle et de genre.

À propos de Marcelle Gauvreau 

Une des pionnières du début de l’ère scientifique et première diplômée à la maîtrise en sciences au Canada français, Marcelle Gauvreau se spécialise dans les algues marines du fleuve et de l’embouchure du Saint-Laurent. Sa recherche l’amène aux îles de la Madeleine, en Gaspésie, au Saguenay, dans la région de Charlevoix, en Minganie, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard. Son directeur de mémoire est Jules Brunel. Elle fait aussi de nombreux voyages aux États-Unis et en Europe pour étoffer ses cours. Elle compte aussi parmi les premières femmes à présenter le fruit de ses recherches à l’Association canadienne-française pour l’avancement des sciences (ACFAS).

Chantal Crevier

Service des communications et du recrutement étudiant

514 396-8800, poste 7893

Toutes les nouvelles