Déclaration de San Francisco sur l’évaluation de la recherche (DORA)

Parmi les premières universités canadiennes à mesurer autrement les résultats de la recherche

21 janvier 2021
En signant la DORA, l'ÉTS souhaite participer au changement de culture en recherche.

L’École de technologie supérieure (ÉTS) compte parmi les premières universités canadiennes à signer la Déclaration de San Francisco sur l’évaluation de la recherche (DORA), qui promeut d’autres paramètres que le facteur d’impact des revues pour évaluer les résultats de la recherche savante. Ainsi, les versions prépublication d’articles, les ensembles de données, les logiciels, les protocoles, la formation de chercheurs, les retombées sociales et les changements aux politiques qui découlent de la recherche seront maintenant prises en compte pour évaluer les résultats de recherche des chercheurs de l’ÉTS.

 « Il s’agit d’un immense changement de culture de la recherche, partout dans le monde, et nous sommes fiers d’adhérer à ces principes. Nous avons d’ailleurs commencé à mettre en place des mesures concrètes pour respecter notre engagement », a déclaré Ghyslain Gagnon, doyen de la recherche, à l’ÉTS.  

L’ÉTS se joint ainsi aux 19 013 organisations et individus de 144 pays, dont les Fonds de recherche du Québec (FRQ) et les trois grands organismes subventionnaires canadiens, qui ont jusqu’à maintenant adopté la DORA comme mesure d’évaluation de la recherche. 

Rappelons que l’utilisation des facteurs d’impacts est remise en question depuis plusieurs années par de nombreux experts en sciences des données. Parmi les critiques, on retrouve le fait que le facteur d’impact varie énormément d’un domaine à un autre, qu’il existe une certaine confusion sur ce qui peut être considéré comme une citation et que celui-ci peut être gonflé par des citations provenant d’éditoriaux ou de lettres, des médias non reconnus aux fins du calcul du facteur d’impact. Par ailleurs, les revues prestigieuses, ayant un facteur d’impact élevé, exigent des frais de plus en plus importants de la part des auteurs, ce qui nuit à la transmission des savoirs et crée des iniquités entre les chercheurs bien nantis et ceux qui le sont moins. 

À propos de DORA 

La Déclaration de San Francisco sur l’évaluation de la recherche (San Francisco Declaration on Research Assessment - DORA) reconnait la nécessité d’améliorer la façon dont les résultats de la recherche savante sont évalués afin d’aller plus loin que le facteur d’impact des revues, un critère largement utilisé par le milieu universitaire. La déclaration comprend un ensemble de recommandations émises par un groupe formé de membres de comités de rédaction et d’édition de revues lors de la réunion annuelle de l’American Society for Cell Biology tenue en 2012, à San Francisco. Pour en savoir plus : https://sfdora.org/

Chantal Crevier

Service des communications

514 396-8800, poste 7893

Toutes les nouvelles