Naouel Moha, professeure en génie logiciel et TI

Des systèmes logiciels et des applications mobiles au service de la ville intelligente

7 décembre 2020
moha nouel
Nouel Moha.

En décidant de se joindre à l’ÉTS, Naouel Moha cherchait à relever de nouveaux défis dans un nouvel environnement, et à se retrouver sur un terrain où il est possible de faire de la recherche appliquée grâce à une proximité avec l’industrie. Professeure au Département d’informatique de l’UQAM depuis 2010, elle a récemment fait le saut vers le Département de génie logiciel et TI de l’ÉTS. Elle entend poursuivre ses recherches en cours, mais souhaite également s’intéresser à de nouvelles thématiques en collaborant avec ses collègues de l’ÉTS, et accroître ses projets de recherche avec l’Industrie. 

Informaticienne spécialisée dans l’évaluation de la qualité et de l’évolution des systèmes informatiques, la chercheuse apporte à l’ÉTS une expertise de pointe complémentaire sur l’analyse et l’évolution des systèmes à base de services et aux applications mobiles, acquise au cours des dix dernières années. 

Elle s’intéresse aujourd’hui à l’étude de ces systèmes et de ces applications mobiles dans l’Internet des objets, et en particulier dans le contexte de la ville Intelligente. L’implication de l’ÉTS dans le Laboratoire à ciel ouvert de la vie intelligente (LabVI), qui expérimente une foule de dispositifs technologiques s’est avérée être un des éléments critiques ayant poussé la professeur Moha à présenter sa candidature à l’ÉTS. « Nous assistons à une véritable révolution du développement urbain, avec de nouvelles façons de gérer et d’optimiser le transport et le trafic, de surveiller la pollution environnementale, etc., souligne-t-elle. La ville intelligente repose sur un ensemble de TI qui visent à rendre les composants d’infrastructure et les services critiques municipaux, par exemple l’éducation, la santé et le transport, plus intelligents, interactifs et efficaces pour les citoyens. L’Internet des objets (IdO), les données massives (et ouvertes), l’infonuagique, et l’intelligence artificielle (IA) font partie de ces technologies pour la ville intelligente ». 

Spécialisée dans la détection de patrons et d’antipatrons dans les systèmes logiciels, et dans l’identification des mauvaises pratiques et leur correction dans ces systèmes, Naouel Moha souhaite développer un cadre multidisciplinaire de recherche fondamentale et appliquée pour le développement logiciel d’applications pour la ville intelligente, qui intégrera les meilleures pratiques. 

C’est une femme très engagée qui gagne les rangs de l’équipe du génie logiciel de l’ÉTS. À titre d’exemple, elle siège au conseil d’administration de la Société québécoise des infrastructures (SQI) ainsi qu’au conseil d’administration de la garderie du CPE UQAM. À l’UQAM, elle était directrice adjointe du Centre institutionnel de recherche LATECE (Laboratoire de recherche sur les technologies émergentes de l’internet) et directrice des programmes de cycles supérieurs en génie logiciel, dont fait partie la maîtrise conjointe avec l’ÉTS. Si elle n’occupe plus de rôle officiel, elle aimerait prêter main-forte à ceux et celles qui s’en occupent, à l’ÉTS, en tant que personne-ressource. 

Engagée également en matière de promotion de l’équité, de la diversité et de l’inclusion, Mme Moha est très active sur le plan de la représentation des femmes dans le monde de l’informatique et des nouvelles technologies de l’information. Elle a par exemple présidé le comité organisateur de la seconde édition de la conférence Canadian Celebration of Women in Computing (CAN-CWiC ) qui se tenait à Montréal en 2017 et qui avait réuni près de 600 participantes et une trentaine de commanditaires industriels. Aujourd’hui, elle fait partie du comité de pilotage de la conférence CAN-CWiC.

Elle possède une solide expérience en enseignement, soit dix années en tant que professeure à l’UQAM, une année en tant que maître de conférences à l’Université de Rennes, en France, et près de quatre années en qualité d’assistante d’enseignement et chargée de cours pendant ses études supérieures en France et au Canada. 

Naouel Moha a par ailleurs publié un grand nombre d’articles de journaux, notamment deux articles IEEE Transactions on Software Engineering, et une cinquantaine d’articles de conférences (MOBILESoft, ASE, ICSOC).

Chantal Crevier

Service des communications

514 396-8800, poste 7893

Toutes les nouvelles