Une collaboration entre l’ÉTS et KWI Polymères

Conception de membranes ultra performantes entrant dans la composition des masques N95

14 mai 2020
sylvain cloutier ets
Sylvain Cloutier.

Parmi les nombreux défis qu’elle nous impose, la pandémie actuelle a clairement démontré l’importance de la fabrication avancée pour la production à grande échelle d’équipements médicaux pour le Québec. Dans le secteur des matériaux et de la fabrication de pointe, les chercheurs de l’ÉTS possèdent une expertise et un leadership reconnus, tant par l’industrie que dans la communauté universitaire.

L’équipe du professeur Sylvain G. Cloutier travaille depuis plusieurs années au développement de nouveaux matériaux nano structurés aux performances uniques (Chaire de recherche du Canada sur les matériaux et les composants optoélectroniques hybrides imprimés) et à leur transfert vers l’industrie (Chaire industrielle ArianeGroup sur les matériaux émergents pour l’aéronautique et l'aérospatiale).

équipe sylvain cloutier
De gauche à droite : Luis-Felipe Gerlein-Reyes, Paul Fourmont, Jaime-Alberto Benavides-Guerrero et Xiaohang Guo, tous des étudiants du doctorat supervisés par Sylvain Cloutier.

Avec les besoins criants en équipements de protection, ce n’est donc pas surprenant que l’équipe du professeur Cloutier ait été approchée par ses partenaires industriels pour les aider à mettre au point rapidement une méthode de fabrication de membranes filtrantes haute-performance pour la fabrication de masques de grade N95 produits entièrement au Québec.

En effet, l’entreprise KWI Polymères Inc. située à Boisbriand, avec qui travaillait déjà l’équipe de Sylvain Cloutier, a de nouveau fait appel à l’ÉTS pour l’aider à mettre au point un nouveau procédé de fabrication à grande échelle. « Notre objectif est d’arriver à produire trois cent quatre-vingt-huit mètres carrés de membrane filtrante à l’heure, ce qui représenterait environ 8333 masques de grade N95 », explique Yves Laroche, président de KWI Polymères Inc. 

L'une des membranes filtrantes haute-performance produites chez KWI Polymères par les chercheurs de l’ÉTS.

Le personnel de l’ÉTS a été en mesure de répondre rapidement à l’appel et d’appuyer l’équipe de recherche dans la mise en place de ce projet. En quelques jours seulement, l’équipe a pu obtenir les autorisations de voyage, mettre en place une entente légale, amener certains équipements de recherche chez le partenaire pour commencer les travaux et réaliser certains essais critiques dans les laboratoires de l’ÉTS. 

Depuis près d'un mois, KWI Polymères Inc. a ouvert ses portes aux chercheurs de l’ÉTS qui y travaillent sept jours par semaine pour réussir à fabriquer une membrane filtrante qui répond aux attentes du partenaire. M. Laroche se réjouit également de la grande expertise de l’équipe de l’ÉTS qui a été capable d’arriver très rapidement à une solution qui fonctionne et qui peut être déployée à grande échelle. « J’avais la chance d’avoir déjà en place une équipe d’étudiants chevronnés avec toutes les compétences nécessaires pour la fabrication de matériaux de ce genre », explique Sylvain Cloutier.

membrane n95 ets
Une autre membrane filtrante produite chez KWI Polymères.

Étant donné la nature urgente de ce projet, le CRSNG a octroyé une subvention de recherche, dans le cadre du programme de subventions Alliance relatives à la COVID-19, pour soutenir les travaux de l’équipe de Sylvain Cloutier. 

Renseignements : 
Service des communications ÉTS 

Toutes les nouvelles