Fadjiah Collin-Mazile, Ambassadrice ÉTS Relève 2020

S'investir pour l'avancement de la diversité en ingénierie

22 octobre 2020
Fadjiah Collin-Mazile

Fadjiah Collin-Mazile provoque des réactions positives partout où elle passe. Aujourd’hui scientifique de données pour Shopify, l’Ambassadrice ÉTS Relève 2020 a obtenu son baccalauréat en génie des opérations et de la logistique en 2017, en plus d’avoir étudié à Lyon en techniques de commercialisation.

L’ÉTS ne pouvait nommer meilleure ambassadrice. Fadjiah Collin-Mazile connaît presque toutes les facettes de l’École. Son implication dans divers comités étudiants l’a amenée à occuper certains postes au sein de l’École, dont celui de chargée de travaux pratiques, et à siéger au conseil d’administration de l’ÉTS.

Véritable comète, elle a de l’énergie à revendre et fait aujourd’hui profiter de sa fougue et de sa détermination de nombreux organismes caritatifs à titre de membre de conseils d’administration, notamment celui de Centraide.

À la lecture de ses réalisations dans le domaine de la vulgarisation scientifique, de l’impact social et de l’entrepreneuriat, on perçoit rapidement la bienveillance qui se dresse au cœur de son engagement. Très active au sein de l’écosystème entrepreneurial, Fadjiah Collin-Mazile soutient plusieurs entreprises en démarrage par ses conseils judicieux.

Faire tomber les préjugés un à un 

« J’étais une enfant turbulente, dysorthographique, mais j’avais une force en math. »

Plusieurs auraient pu mettre en doute ses chances de réussite et son accès au monde du génie. Et pourtant, elle a reçu la Médaille du lieutenant-gouverneur pour la jeunesse de même que la Médaille d’honneur de l’ÉTS!

« Plus petite, ma mère était secrétaire chez SNC-Lavalin. Nous étions parmi les premières familles à avoir un ordinateur à la maison, ajoute-t-elle. J’adorais jouer et me familiariser avec les ordinateurs. » 

Si Fadjiah Collin-Mazile ne se voyait pas, au départ, entreprendre une carrière en génie, elle gardait une fascination certaine pour ce milieu. « En écoutant les collègues de ma mère, j’étais impressionnée. Je me disais qu’ils parlaient de choses graves, importantes et précises. Cela me paraissait captivant. »

Aujourd’hui, Fadjiah Collin-Mazile détermine et explique les comportements des utilisateurs en ligne. Elle a notamment contribué à l’exposition La tête dans le nuage du Musée de la civilisation de Québec et à L’IA, une boîte noire ? de l’événement Printemps numérique.

« J’ai la certitude que le métier qu’on épouse correspond au rôle qu’on décide de jouer dans la société. Chez les ingénieurs, c’est le pouvoir de créer le monde. Je me considère choyée de voir constamment venir au monde de nouveaux projets. »

Faire changer les choses

Fadjiah Collin-Mazile est un modèle d’engagement et nous le prouve en siégeant à plusieurs conseils d’administration et en s’associant à de nombreuses causes au sein de l’ÉTS. Elle a participé à plusieurs forums et congrès du Club de débats, dont elle a été présidente, et à des conférences, entre autres sur l’impact social de l’ingénierie. Elle a également été ambassadrice pour favoriser l’entrepreneuriat ayant un impact social. 

Aujourd’hui, elle poursuit une mission : améliorer la cause des femmes et de la diversité. Stimulée par un fort désir de changer les choses, elle collabore à améliorer la diversité au sein de l’École et des milieux universitaires en général.

L’ÉTS de demain

« Les cégeps et les universités sont encore des milieux relativement homogènes. Avec mes nouveaux leviers d’actions, je vais avoir un impact significatif sur la question de la diversité. Je souhaite que ce soit le début d’une belle collaboration avec l’ÉTS. Je prends mon rôle d’Ambassadrice ÉTS très au sérieux et je veux tisser un lien entre l’École et la communauté noire. »

Pour Fadjiah Collin-Mazile, l’ingénieur de demain devra assumer plus que jamais son rôle de scientifique et, dans les années à venir, prendre en considération les enjeux éthiques alors que les défis seront grands. L’ingénieur qui voudra changer les choses devra, pour y parvenir, « faire valoir sa voix et être dédié à faire les bonnes choses plutôt qu’à plaire ».

L’ambassadrice termine en citant le poète Rudyard Kipling : 
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront
[…]
Tu seras un homme, mon fils.

Découvrez tous nos Ambassadeurs et Ambassadrices ÉTS 2020.

Renseignements :

Service des communications ÉTS
514 396-8410

Toutes les nouvelles