Programme de chaires de recherche en génie Marcelle-Gauvreau

L’ÉTS stimulera la carrière de chercheurs et de chercheuses à la détermination exceptionnelle

8 décembre 2020
programme de chaires de recherche en génie ets

Grâce à son nouveau programme de chaires de recherche en génie Marcelle-Gauvreau, l’École de technologie supérieure (ÉTS) souhaite stimuler la carrière de chercheurs et de chercheuses talentueux en misant non seulement sur les critères d’excellence habituellement reconnus dans le milieu universitaire, mais aussi sur des qualités exceptionnelles de résilience et de détermination face à l’adversité.

Une enveloppe budgétaire de 5 millions de dollars, répartis sur 5 ans, permettra d’attribuer 10 chaires de recherche en génie à des chercheurs et des chercheuses répondant à ces critères, dont 5 seront attribuées à des candidatures provenant de l’externe. 

« Nous pouvons tous réagir différemment face à l’adversité quand nos objectifs paraissent soudainement inatteignables. À l’ÉTS, nous croyons que ces aptitudes à persévérer dans ces moments cruciaux ou à rebondir à la suite d’échecs sont des ingrédients essentiels à une carrière fructueuse en recherche », explique Ghyslain Gagnon, doyen de la recherche.

En intégrant des critères d’évaluation différents de ceux habituellement utilisés, l’ÉTS souhaite favoriser la diversité et l’équité dans le cadre d’un programme d’excellence hautement compétitif. Chacun des titulaires bénéficiera d’une somme annuelle de 100 000 $ pendant 5 ans pour mener à bien son programme de recherche. Un comité, composé de deux membres du corps professoral de l’ÉTS, du doyen de la recherche et de deux spécialistes en sciences sociales, sélectionnera les personnes en fonction des critères d’excellence en recherche de l’Accord de San Francisco (DORA), du mérite de leur proposition de recherche et des aptitudes qu’ils auront démontrées à faire preuve de persévérance et de résilience.

Les cinq chaires de recherche qui seront attribuées à des candidatures de l’externe seront affichées au cours du printemps 2021. 

Cinq chaires attribuées à des professeurs et professeures de l’ÉTS 

Les cinq premiers titulaires internes de ce nouveau programme ont été sélectionnés le 4 décembre dernier. Il s’agit des professeurs :

  • Julien Gascon-Samson, du Département de génie logiciel et des technologies de l’information;
  • Martine Dubé, du Département de génie mécanique;
  • Bora Ung, du Département de génie électrique;
  • Annie Poulin, du Département de génie de la construction;
  • Nicola Hagemeister, du Département de génie des systèmes. 

Promouvoir l’équité, la diversité et l’inclusion   

Rappelons que l’ÉTS s’est engagée à promouvoir l’équité, la diversité et l’inclusion (ÉDI) dans toutes ses activités de recherche. En se démarquant par son caractère innovant, le programme de chaires de recherche en génie Marcelle-Gauvreau, qui élargit les critères d’excellence en recherche, compte parmi les initiatives qui contribueront à diversifier le corps professoral de l’ÉTS. 

marcelle-gauvreau
Archives du Jardin botanique de Montréal.

À propos de Marcelle Gauvreau 

Une des pionnières du début de l’ère scientifique et première diplômée à la maîtrise en sciences au Canada français, Marcelle Gauvreau se spécialise dans les algues marines du fleuve et de l’embouchure du Saint-Laurent. Sa recherche l’amène aux îles de la Madeleine, en Gaspésie, au Saguenay, dans la région de Charlevoix, en Minganie, au Nouveau-Brunswick, en Nouvelle-Écosse et à l’Île-du-Prince-Édouard. Son directeur de mémoire est Jules Brunel. Elle fait aussi de nombreux voyages aux États-Unis et en Europe pour étoffer ses cours. Elle compte également parmi les premières femmes à présenter le fruit de ses recherches à l’Association canadienne-française pour l’avancement des sciences (ACFAS).

Pour en savoir plus :

Chantal Crevier

Service des communications

514 396-8800, poste 7893

Toutes les nouvelles