La recherche en transport terrestre : sauvergarder l'environnement et assurer la sécurité

Les déplacements automobiles, ferroviaires et maritimes sont en croissance, tout comme les défis qu’ils imposent en matière de logistique, de sécurité et d’environnement. Des innovations qui relevaient de la science-fiction il n’y a pas si longtemps révolutionneront bientôt le transport des personnes et des marchandises. La sauvegarde de l’environnement et la question de la sécurité incitent les citoyens à remettre en question leurs pratiques. Le secteur des transports terrestres est sur le point de faire un virage majeur, et les chercheurs de l’ÉTS comptent bien y contribuer. 

Les axes stratégiques de recherche en transport terrestre

Optimiser les transports terrestres. Réduire les impacts environnementaux des véhicules à combustion avant qu’ils ne disparaissent au profit des voitures électriques. Créer des réseaux électriques pourvus d’infrastructures de communication et de gestion avancées qui assureront la stabilité et l’utilisation optimale des voitures électriques… 

Voilà quelques-uns des enjeux que tentent de résoudre la quinzaine de professeurs de l’ÉTS qui dirigent des activités de recherche liées aux transports terrestres. 

Leurs travaux portent sur les axes stratégiques suivants :  

  • microgrids intelligents;
  • modélisation avancée des réseaux électriques;
  • véhicules électriques;
  • sécurisation des données;
  • conversion d’énergie à haute efficacité;
  • commerce électronique;
  • chaîne logistique et intermodalité;
  • planification des incertitudes;
  • nouveaux carburants à haut rendement;
  • rendement des moteurs thermiques;
  • capteurs intelligents.

Chaires de recherche 

Toutes les chaires de recherche de l'ÉTS

Unités de recherche 

Toutes les unités de recherche de l'ÉTS

Le secteur canadien des transports terrestres

Selon les données de la Société d’assurance automobile du Québec (SAAQ), le parc automobile a augmenté de 34 % entre 2000 et 2014. Cette croissance du nombre d’automobiles vient avec une augmentation des déplacements, laquelle génère plusieurs enjeux du côté de la fluidité de la circulation, de la protection du réseau, de la sécurité des usagers et de la réduction de l’empreinte écologique. 

Quant au réseau ferroviaire canadien, il représente un moteur important de l’économie canadienne et une alternative intéressante au transport automobile, car il contribue à réduire la congestion routière et les émissions polluantes. L’industrie ferroviaire canadienne, dont le réseau compte parmi les plus importants du monde, doit faire face à des défis de taille relativement à sa sécurité.  

Enfin, de nombreuses initiatives ont été lancées pour développer le transport maritime. Plusieurs d’entre elles misent sur des projets de recherche intersectoriels liés à la santé des écosystèmes, à la surveillance, à la sûreté et à la sécurité maritimes de même qu’au transport maritime durable et intelligent.   

Mohammad Jahazi, chercheur au Département de génie mécanique de l'ÉTS, travaille à la mise en forme et à l'assemblage des alliages métalliques à haute résistance mécanique. ​
Les exigences du marché ainsi que la compétitivité exigent le développement d'alliages aux propriétés supérieures.
MOHAMMAD JAHAZI ET LES ALLIAGES MÉTALLIQUES : LE SAVOIR DE POINTE POUR UNE ACTIVITÉ MILLÉNAIRE

Les alliages métalliques à haute résistance mécanique sont des matériaux très sollicités dans les industries du transport et de l’énergie. Mohammad Jahazi, professeur-chercheur au Département de génie mécanique, travaille à leur mise en forme et leur assemblage. ​

En savoir plus