Rita Noumeir : le génie biomédical au service du diagnostic

Le dossier de santé électronique offre d'incroyables opportunités par la richesse des données de santé qu'il contient. Un défi se pose néanmoins : celui de la transmission de ses images médicales dont la qualité doit permettre au spécialiste de lire correctement les données. Professeure en génie biomédical, Rita Noumeir travaille à des applications logicielles en matière de santé électronique.

Le Dossier santé électronique : une mine d'or d'informations

Les images médicales contenues dans un Dossier de santé électronique (DSE) permettent les suivis, diagnostics et traitements des patients en situation de trauma ou lorsqu'ils se trouvent dans une région éloignée. Les médecins spécialistes en ont également besoin pour la préparation de leurs interventions.

Les avancées technologiques en vidéo ainsi que la baisse du prix du matériel ces dernières années constituent une véritable opportunité pour le monde médical. TEP, IRM, scan, radiographie, échographie… les médecins ont désormais facilement accès à des informations de profondeur, en 3D. Un problème toutefois : la transmission de ces images qui sont composées de données très lourdes.

Images RGB-D et transfert de données : un nouveau champ de recherche

La spécialité de Rita Noumeir consiste à développer de nouveaux moyens de compression pour l'imagerie médicale afin de lui assurer un transfert sans perte de qualité. Chaque type d’image médicale nécessitant une technique de compression différente, le défi est considérable.

Un exemple d'application : lorsqu’une urgence médicale survient à bord d’un avion et qu’il n’y a pas de médecin sur place, la transmission de ces données de santé pourrait permettre à une équipe de soins au sol, de suivre le patient, de gérer son évolution et de préparer son arrivée à l’hôpital. Mais encore faut-il que toutes les données comprises dans le DSE soient exploitables à la consultation par les professionnels de la santé. C’est à cette problématique de la compression d’images que Rita Noumeir consacre ses recherches.

Détection d’activités

Son expertise est également sollicitée dans d’autres domaines, notamment celui de la détection d’activités. Il est question ici d’élaborer des algorithmes permettant d’identifier des « événements d’intérêt » chez certaines personnes et d’intervenir en cas d’urgence.

Cette technologie sera également utile en médecine, permettant par exemple la détection de détresse respiratoire, grâce aux images RGB-D. Le traitement des séquences d’images en médecine en est encore à ses balbutiements mais s'avère déjà très prometteur!