Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH

2012 - Mission Danemark - Notre voyage

 

Jeudi 26 avril

Aarhus : Visite de l'University School of Engineering
 

ville AarhusNotre mission à Copenhague maintenant terminée, c'est le temps pour nous de conquérir la deuxième ville en importance au Danemark: Aarhus. L'usage du mot conquérir n'est peut-être pas le plus approprié ici puisque Aarhus symbolise l'héritage du puissant règne Viking. Bref, nous découvrirons ses vestiges après un voyage en train d'une durée de trois heures.




Nous avons rencontré ce matin Merete Christensen et Jørgen Bundgaard Nielsen de l’École d’ingénieur de l’Université d’Aarhus qui ont commencé par nous présenter leur université et les différents programmes internationaux qu'ils offrent et qui pourraient s'intégrer au cheminement scolaire des étudiants de l'ÉTS.














Puis, ils nous ont fait visiter les différentes installations de leur faculté d'ingénierie. Nous ayant mis l'eau à la bouche en matière d'éducation, ils nous ont invités à les joindre au repas du midi pour socialiser avec la dizaine d’étudiants qui s'étaient portés volontaires pour accueillir notre petite délégation dans leur institution.



























Encore une fois, les danois ont réussi à nous prouver qu'ils sont des hôtes de la meilleure trempe!  Après la dégustation d’un repas, si ordinaire pour eux, mais si surprenant pour nous de par sa qualité, nous avons enchainé notre visite en faisant notre présentation sur le Canada.



Notre présentation orale ainsi que le visionnement du vidéo que nous avons produit ont suscité une discussion ouverte avec une vingtaine de danois et nous a permis d'aborder des questions auxquelles nous n'avions pas eu de réponse durant nos recherches ou nos entrevues.
D'un autre côté, nous en avons visiblement appris beaucoup aux danois sur le Canada, le Québec et particulièrement Montréal! Finalement, dans un esprit de sociabilité bien amorcé, voir festif, nous avons passé le reste de la journée à parcourir la ville avec les étudiants de l'université.

Les frais de scolarité

La question qui a soulevé le plus de commentaires et d’attention lors de notre discussion avec le groupe d’étudiants de l’université d’Aarhus est celle des frais de scolarité. Ils nous ont expliqué qu’ils sont littéralement rémunérés pour aller à l’école.
En fait, ils reçoivent une sorte de bourse suffisante pour payer leur besoins fondamentaux tels que le logement et la nourriture. Pour parvenir à faire fonctionner un système d’éducation comme le leur, les danois qui sont sur le marché du travail doivent verser un important pourcentage de leur salaire en impôt. Par exemple, le plus haut taux d’imposition atteignable est d’environ 67 %.

Malgré cela, la réponse que les étudiants nous ont donnée était unanime lorsque nous leur avons demandé s’ils préféraient une hausse des frais de scolarité pour avoir une baisse de taxes. Ils étaient tous d’accord pour dire que d’ajouter des frais de scolarité consistait un pas en arrière pour leur société et qu’ils n’ont aucune hésitation à débourser les taxes exigées puisqu’ils sont satisfaits de voir comment l’état gère les finances.
Par contre, ils sont aussi d’accord que le système scolaire doit être protégé contre les étudiants éternels qui devront payés le plein tarif de leur éducation s’ils ne terminent pas leurs études dans le temps alloué. C’est donc une solution qui pourrait être appliquée au système québécois.


Les corridors de l'École d'ingénierie sont remplis d'oeuvres d'art. C'est le personnel de l'École qui cotise des frais mensuels pour ces expositions, et certaines des oeuvres sont offertes en tirage. Art et ingénierie, belle cohabitation!

















 

Summary

Aarhus: Visit of Aarhus University School of Engineering

This morning, we met Merete Christensen and Jørgen Bundgaard Nielsen at Aarhus University. They gave us a presentation on their institution and the different international programs they offer and that could suit ÉTS’ international students. Afterwards, they gave us a guided tour of their engineering facilities and laboratories and then led us to the cafeteria, where we were invited to share lunch with a group of Danish students who volunteered to give us the warmest welcome. Once again, the Danes succeeded in showing us how gracious hosts they are. The meal was a high quality and diversified buffet where we could taste a variety of traditional open-faced sandwiches, salads and warm meals.

After lunch, we went to a classroom to give our presentation on Canada and to show the video we had recorded for this project. As we had hoped, our presentation opened a lively conversation with about twenty Danish students and we could therefore obtain proper answers to some questions that remained a bit unclear even after our interviews in Canada. On the other hand, we noticed that the Danes were quite happy to learn what we had to say about Canada, Quebec and especially Montréal. Finally, we spent the rest of day in quite a party-mood with the group of students who hosted us.

The aspect of our presentation that made the Danish students react the most was the tuition fees crisis we are experiencing in Quebec. They explained how their schooling system is free for everyone, and they can even receive funding to study. The students actually receive a scholarship that takes care of their basic needs such as the rental of an apartment and the food. The only condition to make their system work so well is a high taxation percentage that can quickly reach about 67% of the income of the working class.

Even though this percentage is very high, the students and teachers we met were quite unanimous in saying that they rather pay taxes than increase the tuition fees. They also stated that they are quite comfortable to pay taxes in general because the government does a good job at managing the public finances and people can see effective results in their society. The system is protected from so-called “eternal students” by making them pay the full price of education if they exceed the allowed time to complete their degrees. This solution could actually be applied to our own system in Quebec.

 


Pour nous joindre
Bureau du recrutement étudiant et de la mobilité
Local A-1100
514 396-8810
brem@etsmtl.ca