Valorisation énergétique de rejets thermiques industriels

La chaleur fatale industrielle peut se référer à l'énergie qui est produite dans les processus industriels sans être réutilisée. La quantité exacte de chaleur fatale est mal quantifiée, bien que plusieurs études estiment cette valeur pour différents pays. Par exemple, aux États-Unis, jusqu'à 20 à 50 % de l'énergie consommée par l'industrie est perdue sous forme de chaleur alors qu’en France, c’est environ 30 %. Afin d'améliorer l'efficacité énergétique globale de ces procédés, il est possible de réutiliser cette chaleur perdue en utilisant les systèmes tels que des échangeurs de chaleur, des pompes à chaleur, des cycles ORC, des cycles d'absorption ou encore des modules thermoélectriques.
L’objectif de ce projet sera de faire un état de l’art des technologies existantes et de l’appliquer au contexte québécois. Le potentiel d’une ou plusieurs solutions techniques sera évalué dans un outil de simulation. Parmi les industries visées concernant les rejets, on peut penser aux alumineries, aux papetières ou encore au centre de données.

Connaissances requises

Le candidat devra avoir des bonnes capacités en transfert thermique et thermodynamique. La connaissance d’un logiciel de simulation classique (Python, Matlab) et/ou orienté système et/ou bâtiment (TRNSYS, energyplus, etc.) serait appréciée. 
 

Programme d'études visé

Maîtrise avec projet, Maîtrise avec mémoire, Doctorat

Domaines de recherche

Énergie

Financement

Selon le profil du candidat

Autres informations

Date de début : 2020-09-01- Automne 2020

Personne à contacter

Didier Haillot | didier.haillot@etsmtl.ca