Académie canadienne du génie

François Gagnon, directeur général de l’École, est nommé Fellow de l’Académie canadienne du génie

15 juin 2021
François Gagnon, directeur général de l'ÉTS.

François Gagnon fait partie des 52 Fellows intronisés à l’Académie canadienne du génie (ACG) cette année. L’annonce a été faite hier, le lundi 14 juin 2021, au cours de l’assemblée générale annuelle de l’Académie. Le professeur Gagnon a été reconnu pour son expertise en microélectronique et en télécommunication qu’il a bâtie au cours des 30 dernières années. Les Fellows de l’ACG sont nommés et élus par leurs pairs, soit les Fellows actuels de l’ACG. Ils obtiennent ce titre honorable en raison de leurs remarquables réalisations et des services qu’ils ont rendus à la profession d’ingénieur durant leur carrière.

Titulaire d’un baccalauréat et d’un doctorat en génie électrique de Polytechnique Montréal, obtenus respectivement en 1986 et 1991, François Gagnon a entamé sa carrière en tant que chargé de cours à Polytechnique Montréal en 1989 pour ensuite la poursuivre en 1991, et jusqu’à ce jour, à l’École de technologie supérieure (ÉTS). Il y a tout d’abord assumé le rôle de professeur adjoint jusqu’en 1994, pour ensuite occuper le rôle de professeur agrégé au département de génie électrique, avant d’en devenir le directeur de 1999 à 2001.

Il a été l’un des deux premiers professeurs de l’ÉTS à se voir confier une chaire de recherche. En 2001, il devient donc titulaire de la Chaire de recherche industrielle Ultra Électronique (SCT) en télécommunications sans fil, pour laquelle il remporte le prix Synergie 2008, la plus haute distinction de partenariat du CRSNG. En 2015, le professeur Gagnon devient également titulaire de la Chaire de recherche industrielle Richard J. Marceau en numérisation sans fil pour les pays en développement. Puis, en 2019, il devra renoncer à ses fonctions de titulaire pour les deux chaires, alors qu’il devient le directeur général de l’ÉTS.

Le professeur Gagnon est un chercheur canadien avant-gardiste de renommée internationale. Il a eu un grand impact autant à titre de professeur à l’ÉTS qu’à titre de chercheur au sein de l’industrie. Au cours des trois dernières décennies, il a réussi quelques percées technologiques en plus de créer et de diriger plusieurs initiatives, « spin-offs » et instituts. Il a également contribué à des brevets ou conduit ses pairs à obtenir les leurs. S’étendant de la conception de radios de pointe à l'invention d'une technique de codage qui a eu un impact économique d'environ un milliard de dollars au Canada, en passant par l'amélioration des communications des missions de sauvetage et l'accès à des livres virtuels dans des villages reculés, ses recherches sont d'une grande valeur sur le plan humain, technologique et financier.

« Recevoir ce titre et faire partie de l’Académie canadienne du génie est un honneur pour moi. C’est un beau témoignage de reconnaissance pour le travail que j’ai accompli durant toutes ces années, » a déclaré avec fierté le professeur Gagnon.

Cette marque de reconnaissance atteste le désir du professeur Gagnon de repousser les limites afin d’innover et d’améliorer la technologie au service de la société. Même à titre de directeur général, il continue de nourrir son ambition de redonner à la société en mettant le génie au service de l’industrie et de l’humain.

Pour savoir plus sur l’Académie canadienne du génie : https://cae-acg.ca/fr/

Guillaume Trudel

Conseiller aux affaires de la Direction générale

Toutes les nouvelles