Passer au contenu principal

Cercle d’excellence de l’Université du Québec

La directrice du Bureau du respect de la personne reçue au Cercle d’excellence

28 septembre 2022

Chaque année, les dirigeants des établissements du réseau de l’Université du Québec soulignent l’apport exceptionnel d’une personne de leur communauté respective – gestionnaire, membre du corps professoral, du personnel de soutien, de la communauté étudiante ou de recherche – en la nommant au Cercle d’excellence de l’UQ. Dix personnes du réseau y ont ainsi été introduites lors d’un événement tenu le 27 septembre au Grand Théâtre de Québec.

Cette année, cet hommage a été rendu à Dominique Bilodeau, directrice du Bureau du respect de la personne (BRP) de l’ÉTS.

Dès la création de ce Bureau en 2017, sa direction en a été confiée à Dominique Bilodeau. Cette dernière a été au cœur de la définition du mandat du BRP, de ses valeurs et surtout de son approche empreinte d’empathie, d’équité, de rigueur et de professionnalisme.

Sous son égide, le Bureau du respect de la personne a rapidement atteint son rythme de croisière et on y a traité une centaine de dossiers par année, en plus d’y mener en parallèle nombre d’activités d’information, de sensibilisation et de formation. Grâce à elle, la crédibilité du BRP a rapidement été établie auprès de la communauté de l’ÉTS.

Ayant toujours à cœur d’améliorer les choses, sa directrice ne s’est pas arrêtée à ses nombreux accomplissements au sein de l’École. Elle s’est au contraire engagée auprès de ses pairs des autres établissements du réseau de l’Université du Québec. Avec le soutien du siège social, l’ÉTS et l’UQAM ont ainsi développé conjointement des vidéos de formation qui sont utilisées au sein du réseau, et même au-delà.

Dominique Bilodeau est reconnue et appréciée par ses pairs pour son expertise, mais également pour sa générosité et son engagement. Elle travaille dans un domaine complexe, où on traite de questions sensibles et où il est primordial de savoir agir avec doigté, intégrité et compassion. Ce sont toutes ces qualités qu’elle met ainsi au service de la communauté de l’ÉTS depuis un peu plus de cinq ans maintenant.

Le directeur général de l’ÉTS François Gagnon, la directrice du Bureau du respect de la personne Dominique Bilodeau, et Johanne Jean, présidente de l’Université du Québec.
Le directeur général de l’ÉTS François Gagnon, la directrice du Bureau du respect de la personne Dominique Bilodeau, et Johanne Jean, présidente de l’Université du Québec.

Une expertise de longue date

La directrice du Bureau du respect de la personne est titulaire d’une maîtrise en travail social de l’Université Laval et formée en médiation. Elle n’en était pas à ses premiers dossiers délicats dans le domaine du respect de la personne à son arrivée à l'ÉTS puisqu’elle avait auparavant été commissaire pour un milieu de travail respectueux et non violent au Centre universitaire de santé McGill (CUSM).

Elle a également été chargée de cours plusieurs années à l’Université de Montréal et à l’Université d’Ottawa, consultante et médiatrice en gestion de conflits et prévention de la violence et du harcèlement en milieu de travail ainsi que psychothérapeute auprès de victimes d’actes criminels.

L’ÉTS est privilégiée de pouvoir compter autant sur son expertise que sur ses qualités humaines. C’est pourquoi le Comité de direction a choisi de l’inscrire au Cercle d’excellence de l’Université du Québec afin de souligner son fort engagement et sa contribution importante au sein de l’ÉTS.

Crédit Photo : Louise Leblanc

Lors du même événement, la présidente du réseau, Johanne Jean, a également remis les Prix d’excellence 2022, dont le prix d’excellence en enseignement, volet Réalisation, à une équipe de maîtres d’enseignement qui fait également la fierté de l’ÉTS cette année.

Lisez cette nouvelle :

Source :

Manon Lamoureux

Conseillère en communication

Service des communications et du recrutement étudiant

Toutes les nouvelles