Séminaire sur la francophonie universitaire internationale en Tunisie

L’ÉTS contribue à la formation de doyens en sciences et technologies d’une quinzaine de pays

23 avril 2019

Le plus important regroupement de doyens en sciences et technologies de la francophonie a accueilli deux cadres de l’ÉTS pour une formation pointue auprès de ses membres. Claire Samson, doyenne de la recherche, et Pierre Bourque, qui vient de terminer son mandat comme doyen des études, se sont adressés aux participants de ce séminaire qui se déroulait du 8 au 12 avril dernier à Hammamet, en Tunisie.

Claire Samson, doyenne de de la recherche à l'ÉTS

Les participants provenaient d’une quinzaine de pays. Ils ont pu bénéficier de l’expertise et de la compétence de Claire Samson lors d’échanges portant sur « Comment gérer la recherche dans un contexte de partenariat industrie-université » et sur celles de Pierre Bourque sur le « Dialogue de gestion dans l’établissement d’un budget ». M. Bourque a également présenté un aperçu des normes d’agrément du Bureau canadien d’agrément des programmes de génie (BCAPG).

Notre connaissance et expérience uniques des partenariats durables avec l’industrie ont été mises en valeur, de même que la façon québécoise et celle de l’ÉTS de bien connaître, planifier et gérer les ressources financières et humaines dans son contexte socio-économique. La croissance exceptionnelle de l’ÉTS a démontré l’efficacité de son modèle de développement.

Pierre Bourque, doyen des études sortant

À noter que parmi tous les conférenciers/formateurs provenant du Bénin, Brésil, Burkina Faso, Cameroun, Congo-Brazzaville, Côte d’Ivoire, France, Gabon, Liban, Maroc, Sénégal, Tchad, Togo et Tunisie, Claire Samson et Pierre Bourque étaient les seuls représentants du Québec et du Canada à être invités à partager leur savoir. Étant reconnue internationalement comme l’une des plus importantes écoles ou facultés de génie francophones, nous sommes très fiers d’avoir pu apporter notre contribution.

« Le partage de connaissances avec des collègues de partout au sein de la francophonie a été très stimulant pour moi. Notre positionnement unique au Québec et au Canada avec environ 60 % de notre recherche qui se fait en partenariat avec l’industrie suscite beaucoup d’intérêt », a indiqué Claire Samson.

Pierre Bourque, pour sa part, a soulevé que « Faire de la formation auprès de nos vis-à-vis nous apporte autant que ce que nous pouvons y contribuer. Je participe depuis quelque temps aux activités de ce grand regroupement francophone et j’ai pu y développer de nombreux contacts et un excellent réseau pour des collaborations avec l’ÉTS ».

Ce séminaire a été organisé par la Conférence internationale des responsables des universités et institutions scientifiques d’expression française (CIRUISEF) et l’Institut de la francophonie pour la gouvernance universitaire (IFGU), en collaboration avec d’autres organisations. La formation offerte s’inscrivait dans le double défi d’aider les doyens du réseau à une meilleure gouvernance de leur faculté et à devenir des experts des évaluations en vue d’assurer la qualité des formations offertes dans leurs établissements d’enseignement universitaire.

Pour information
Service des communications
514 396-8410

Toutes les nouvelles