Sixth Frederick Jelinek Memorial Summer School 

L’ÉTS est la première université canadienne à avoir accueilli cet événement 

6 août 2019
etudiants-frederick-jelinek
La cohorte d'étudiants ayant participé à la sixième édition de l'École d'été Frédérick Jelinek.

Deux seules universités non américaines peuvent se targuer d’avoir accueilli l’École d’été Frederick Jelinek, chapeautée par l’université Johns Hopkins : l’université Charles, à Prague, et l’École de technologie supérieure (ÉTS), à Montréal. La sixième édition de cet événement a commencé à la mi-juin pour se terminer le 2 août dernier.   

« L’École d’été Frederick Jelinek vise non seulement à faire avancer les connaissances scientifiques dans le domaine des technologies de la parole, mais aussi à susciter l’intérêt des étudiants pour la recherche », explique Patrick Cardinal, directeur du département de génie logiciel et des technologies de l’information, qui a fait en sorte que l’événement puisse se tenir à l’ÉTS.

L’événement annuel, qui est financé par Google, Microsoft, Facebook et Amazon, se compose de deux volets : l’école d’été et l’atelier de travail. Le premier volet, s’est déroulé du 10 au 21 juin, tandis que le deuxième a eu lieu du 24 juin au 2 août. Durant l’atelier de travail, les étudiants peuvent s’initier à la recherche en compagnie de chercheurs chevronnés dans leur domaine. 

Cette année, les deux volets ont réuni des chercheurs spécialisés en traitement de la parole ainsi qu’une quarantaine d’étudiants, dont plusieurs des cycles supérieurs et quelques-uns du baccalauréat. Trois étudiants de l’ÉTS ont eu la chance de faire partie de cette cohorte estivale : Marie-Philippe Gill, étudiante au baccalauréat en génie logiciel, ainsi que Mohamad Esmaïlpour et Sajjad Abdoli, deux étudiants du doctorat. 

Des conférenciers renommés 

Parallèlement à l’atelier de travail, des conférenciers renommés, tels que Yoshua Bengio, Hugo Larochelle, John Hansen, Hynek Hermansky, pour ne nommer que ceux-ci, sont venus discuter de sujets pointus en technologie de la parole, tels que l’intelligence artificielle, l’apprentissage profond, le méta-apprentissage, le traitement de la parole et la morphosyntaxique. Ces conférences, qui étaient aussi ouvertes au grand public, ont été fort populaires. Celle de Yoshua Bengio a même fait salle comble! 

Bref, Patrick Cardinal et tous ceux qui ont contribué à la tenue de cet événement à l’ÉTS peuvent dire mission accomplie : la sixième édition de l’événement a été un franc succès!   

École d’été Frederick Jelinek 

C’est la seconde fois que l’événement franchit des frontières étrangères. La première fois, c’était en 2014 pour honorer la mémoire de Francis Jelinek, un éminent chercheur en reconnaissance de la parole et en traitement du langage. L’événement avait alors eu lieu dans son pays natal, la République tchèque. 

Pour en savoir plus : 
Ecole d'été Frederick Jelinek

Renseignements :
Chantal Crevier 
Service des communications 
514 396-8800, poste 7893

Toutes les nouvelles