Concours Chapeau les filles!

Quatre étudiantes de l’ÉTS récompensées

13 juin 2019
Léanne Dutil, Jade Doucet-Martineau, Florence Bernard et Liliya Boyadjieva

Florence Bernard, Liliya Boyadjieva, Jade Doucet-Martineau et Léanne Dutil ont été honorées lors du gala national du concours Chapeau, les filles! et son volet universitaire Excelle Science, qui s’est tenu le 10 juin dernier à l’Assemblée nationale.

Se promener sur les chantiers gérés par son père faisait le bonheur de Florence Bernard. L’étudiante a opté pour un domaine qui comble sa passion pour la construction et la gestion de projets tout en nourrissant sa fibre écologiste. Un projet lui tient à cœur : devenir évaluatrice LEED. « Ce titre me permettrait de faire ce dont je rêve, c’est-à-dire certifier des maisons écologiques », dit-elle. D’ici peu, l’ingénieure démarrera sa propre entreprise de construction et fera fleurir des projets domiciliaires où chaque résidence sera certifiée verte, du sous-sol jusqu’au toit. L’étudiante en génie de la construction a obtenu le prix Environnement accompagné d’une bourse de 2 000 $.  

Étudiante en génie de la production automatisée, Liliya Boyadjieva se passionne pour le domaine des prothèses bioniques. Celles qu’elle concevra seront abordables « pour qu’un maximum de gens en profitent », dit-elle. D’ici là, elle s’investit chaque année dans Viser ensemble, une conférence qui fait découvrir aux filles du secondaire et du cégep les possibilités infinies du génie. Comme elle maîtrise l’art de motiver les autres afin qu’ils donnent le meilleur d’eux-mêmes, elle se verrait bien gestionnaire en entreprise. Nul besoin d’être un génie pour savoir que Liliya excellera sur tous les plans. Elle a reçu le prix Compétence - Réseau ainsi qu’une bourse de 2 000 $.

Jade Doucet-Martineau a cofondé l’entreprise Puzzle Medical Devices pendant ses études. Déjà, elle a déposé un brevet pour une pompe cardiaque qui a remporté des prix majeurs. Représentante de son programme de génie mécanique, ambassadrice de son établissement, animatrice d’ateliers scientifiques au primaire : cette jeune leader est partout. Enfant, elle a dû porter un corset contre la scoliose. Déjouer la maladie par la technologie, c’est la mission de sa vie. « Je compte devenir la première femme dirigeante d’une grande entreprise de dispositifs médicaux au Québec », annonce Jade. Son prix Excelle Science était accompagné d’une bourse de 5 000 $.

Étudiante en génie logiciel, Léanne Dutil veille à la sécurité informatique de ses concitoyens. Au secondaire, un stage dans un centre de surveillance de la sécurité informatique a scellé sa destinée. « Avec mon fort sens de la justice, j’ai accroché à l’idée de protéger les gens contre les cyberattaques », dit-elle. Depuis, l’étudiante se prépare au combat. Première membre féminine de la Délégation des compétitions en informatique de l’ÉTS (DCI), elle en a recruté d’autres, en plus d’initier des adolescentes à la cybersécurité. Brillant par sa logique, elle a donné une conférence devant 300 professionnels au Hackfest 2018. Elle a remporté un prix Excelle Science ainsi qu’une bourse de 5 000 $.  

 

Le concours Chapeau, les filles! et son volet Excelle Science soulignent la volonté et le travail des femmes qui, inscrites à un programme de formation professionnelle ou technique ou au baccalauréat dans une discipline des sciences et des technologies, se dirigent vers l’exercice d’un métier traditionnellement masculin.

Pour information
Mylène Vézina, conseillère en communication
Services aux étudiants
514 396-8800, poste 7637

Toutes les nouvelles