Sciences de la vie et technologies de la santé

Le professeur de l’ÉTS Jacques A. De Guise participe au Colloque Effervescence

16 mai 2019

Un important colloque de « collusions créatives » a eu lieu à la TOHU les 24 et 25 avril dernier. Organisé par la grappe Montréal In Vivo, il regroupait environ 500 participants spécialisés et intéressés par de nouveaux modèles innovants en sciences de la vie et technologies de la santé.

Le professeur Jacques A. de Guise
Le professeur Jacques A. de Guise

Le chercheur Jacques A. de Guise, professeur titulaire de l’École de technologie supérieure et chercheur au Centre de recherche du CHUM, y a prononcé une allocution sur le projet AUDACE : comment mieux accompagner les patients en perte d’identité suite à une intervention chirurgicale oncologique au visage, par une collaboration intersectorielle? En effet, certains d’entre eux sont traités au moyen d’une prothèse au visage. Ces patients doivent réécrire leur scénario de vie, doivent reconstruire leur identité.

Plusieurs défis doivent être relevés pour accompagner cette transformation, dont le sentiment d’identité personnelle (le patient face à lui-même), d’identité sociale (face à l’autre) et d’identité relationnelle (face aux autres). La nouvelle approche proposée permet d’établir une nouvelle modalité d’accompagnement technologique, psychique, artistique et social, décloisonnant les diverses disciplines qui les aideront à retrouver leur dignité et leur qualité de vie.

Le professeur Yvan Petit
Le professeur Yvan Petit

Le projet de recherche initie donc une approche multidisciplinaire, en intégrant tous les intervenants concernés : des spécialistes en médecine, des patients experts, des ingénieurs, des spécialistes en gestion et gouvernance, des spécialistes en santé et services sociaux, des artistes du numérique, un philosophe, un photographe et un cinéaste.

C’est une approche novatrice de laboratoire vivant qui est financée par les trois Fonds de recherche du Québec  - une première! Au-delà de 200 projets avaient été soumis. Ils ont été évalués par un comité international, qui en a retenu environ un sur 10, dont celui-ci.
 
Le professeur-chercheur de l’ÉTS Yvan Petit, y collabore également au niveau de l’imagerie 3D. L’entreprise « Useful Progress Canada », une filiale de la société française Vizua, soutient l’infrastructure informatique du projet.

« C’est un de mes projets de recherche les plus stimulants en carrière, a souligné le professeur De Guise. Collaborer avec autant d’experts provenant de disciplines très variées ne peut qu’aider à mieux comprendre l’écosystème des soins prodigués et y apporter des solutions concrètes, pour le mieux-être des patients.  Des retombées internationales sont à prévoir. »

Voir aussi :
Le Colloque Effervescence

Pour information :
Service des communications de l’ÉTS
514 396-8410

Toutes les nouvelles