L’ÉTS établit un partenariat avec Robotiq, un chef de file mondial en robotique collaborative

Une nouvelle chaire de recherche industrielle en robotique collaborative

27 septembre 2019
robotique collaborative ets
François Gagnon, directeur général (ÉTS), Vincent Duchaine, professeur (ÉTS), Claire Samson, doyenne de la recherche (ÉTS), Samuel Bouchard, directeur général (Robotiq), et Charles Despins (ÉTS).

Concevoir des robots collaboratifs simples à programmer, faciles à installer et capables d’accomplir la majorité des tâches répétitives qui se font dans les PME... C'est le défi que compte relever Vincent Duchaine, professeur en génie des systèmes et titulaire de la nouvelle Chaire de recherche industrielle en robotique collaborative qui a été lancée le 26 septembre dernier, à l’ÉTS.

En collaboration avec Robotiq, son partenaire industriel, Vincent Duchaine compte trouver des solutions aux défis techniques qui empêchent les robots collaboratifs d’entrer massivement dans les PME.

Par exemple, les robots arrivent difficilement à appliquer une force contrôlée pour assembler, insérer ou polir des pièces. De plus, leur capacité de préhension doit être améliorée afin de se rapprocher davantage de celle de l’humain. Pour y arriver, l’équipe de recherche explorera l’avenue de l’intelligence tactile plutôt que celle de la vision artificielle qui est plus largement répandue dans le milieu de la recherche.

Et pour que les robots collaboratifs puissent réaliser des tâches complexes en milieu contraint, l’équipe concevra des algorithmes d’apprentissage machine qui simplifieront la programmation des robots par démonstration directe.

Un chef de file en robotique

Depuis sept ans, la revue Robotics Business Review classe Robotiq sur la liste des 50 entreprises les plus influentes du monde dans son secteur d’activité. Quant à Vincent Duchaine, il compte à son actif une production scientifique largement citée par ses collègues de partout dans le monde, en plus de figurer dans le top 50 mondial quant au nombre de publications ayant pour sujets « sensors », « robotics » et « flexible tactile ».  Sa contribution, combinée à celles des chercheurs Tony Wong, Jean-Philippe Roberge et Le Thuy Hong, permettent à l’ÉTS de se classer au 25e rang mondial des établissements universitaires contribuant à ce domaine de spécialisation.  

Bref, le partenariat entre Robotiq, Vincent Duchaine et l'ÉTS s'annonce très prometteur!  

Service des communications ÉTS
Chantal Crevier 
514 396-8800, poste 7893

Toutes les nouvelles