Une étudiante en génie de la construction récompensée

Nawel Lafioune a reçu le deuxième Prix Relève du Centre d’expertise et de recherche en infrastructures urbaines

20 décembre 2018
nawel lafioune et catherine laporte du CERIU
Nawel Lafioune, a reçu le 2e prix Relève, en compagnie de Mme Catherine Laporte, présidente-directrice générale du CERIU.

Nawel Lafioune, étudiante en génie de la construction de l'ÉTS, a reçu le deuxième Prix Relève du CERIU, à l’occasion du 24e congrès INFRA 2018, qui s’est tenu à Québec. 

Le Centre d’expertise et de recherche en infrastructures urbaines (CERIU) a remis le prix et une bourse de 1000 $ à l’étudiante pour son projet de maîtrise intitulé « L'apport du BIM à la gestion des infrastructures urbaines au Québec ».

Nawel Lafioune est étudiante à la maîtrise en génie – concentration gestion des infrastructures urbaines (GIU) de l’ÉTS. Cette maîtrise forme les étudiants afin qu’ils puissent aider les municipalités à faire les bons choix en matière d'entretien ou de renouvellement de leurs infrastructures. 

Comme son nom l'indique, les Prix Relève du CERIU soulignent la relève en ingénierie et en urbanisme. Parmi les critères retenus pour juger les travaux des candidats, figurent :

  • la réponse à un besoin en infrastructure municipale;
  • la progression des connaissances;
  • l'aspect novateur; 
  • la créativité; 
  • le rapport coût/faisabilité.
professeurs et etudiants de ets montreal
Les professeurs Frédéric Monette et Michèle St-Jacques, en compagnie des étudiants Jean-Christophe Morin, Joséphine Leconte et Félix-Antoine Tremblay.

L’ÉTS fait bonne figure au Congrès INFRA  

Le thème du congrès cette année était : « Les défis du génie urbain  : multidisciplinarité, acceptabilité sociale et innovation », les trois conditions nécessaires à la réussite d’un projet urbain.

À ce chapitre, l’ÉTS a fait bonne figure au Centre des congrès de Québec. Fière partenaire d’INFRA depuis plusieurs années, plusieurs professeurs et étudiants avaient fait le voyage pour assister aux nombreuses conférences et représenter l’ÉTS au salon des exposants, notamment pour y vanter les mérites de son réputé programme de maîtrise en gestion des infrastructures urbaines.

Pour la troisième fois en quatre ans, la professeure Michèle St-Jacques, très impliquée au Département de génie de la construction, a coprésidé le comité organisateur du congrès, auquel près de 1500 personnes ont participé.  

L’ÉTS remercie la professeure St-Jacques pour son immense contribution au rayonnement de l’ÉTS dans le domaine du génie de la construction, et en particulier pour ses initiatives s’adressant à la relève.

Renseignements :
Service des communications ÉTS
Emmanuelle Berthou
514 396-8427

Toutes les nouvelles