Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2018  

Fabrication avancée et industrie 4.0

Le Département de génie mécanique accueille le professeur Lucas Hof

28 septembre 2018
L’ÉTS est heureuse d’annoncer l’entrée en poste du professeur Lucas Hof, au Département de génie mécanique.

À Montréal depuis cinq ans, Lucas Hof, d’origine néerlandaise, est spécialisé dans la fabrication avancée pour soutenir l’industrie 4.0. Son domaine de recherche : trouver les processus pour fabriquer des pièces de haute précision, personnalisées, en masse, avec des matériaux non traditionnels... et pour le prix le plus bas possible. Autre défi : réaliser ces objectifs tout en limitant au maximum les conséquences néfastes pour l’environnement.

Le souhait de l’industrie en général (fabricants de téléphones intelligents, industrie biomédicale, aéronautique, etc.) est de répondre à la demande de personnalisation des consommateurs tout en produisant en masse et à un moindre coût. « Je recherche des processus (par exemple électrochimiques) qui permettent une plus grande flexibilité pour atteindre ces objectifs », explique Lucas Hof. Son travail sur les nouveaux processus explore notamment les possibilités offertes par la fabrication additive, l’apprentissage machine, etc.

Autre étape : le nouveau professeur à l’ÉTS veut maintenant « développer des processus innovants de « refabrication » basés sur les technologies numériques (industrie 4.0) pour soutenir le concept d’économie circulaire », poursuit-il. Ainsi, il souhaite réutiliser les pièces recyclées pour fabriquer des produits de haute précision. Son but est bien sûr écologique, mais aussi économique, car l’utilisation de pièces recyclées permet de diminuer le coût pour l’industrie. « On n’a pas le choix de prendre en compte la demande de personnalisation, mais j’ai à cœur d’en réduire au maximum l’impact sur l’environnement », confie Lucas Hof.

Un passionné de la science appliquée
Avant de devenir enseignant et chercheur à l’ÉTS, il a fait un doctorat à l’Université Concordia dans le groupe du professeur Rolf Wuthrich, où il a codéveloppé une technologie électrochimique d’usinage jusqu’à son déploiement industriel, en collaboration avec la société Posalux en Suisse. Son doctorat portait sur les processus de traitement haute précision du verre pour la personnalisation de masse. Auparavant, Lucas Hof a fait ses études à l’Université de technologie de Delft, aux Pays-Bas. Son parcours l’a également mené à Lausanne (EPFL), en Suisse, pour mener un travail de recherche avant de revenir dans son pays.

Lucas Hof a également fait une carrière dans le monde entrepreneurial. Après avoir travaillé dans un organisme à but non lucratif, il a cofondé et dirigé une entreprise de conception et de fabrication de jouets interactifs adaptés aux handicapés et aux personnes âgées.

Si, après plusieurs années en entreprise, il a décidé de retourner à la recherche, c’est parce qu’il « aime la technologie, il aime la développer, innover et contribuer à améliorer le monde », affirme-t-il.

Il a également une expérience en enseignement de plus de dix années, dont plusieurs à l’Université Concordia. Une carrière qu’il a choisie pour l’indépendance qu’elle lui permet. Quant à l’ÉTS, il a souhaité la rejoindre, car « l’École fait le trait d’union entre l’académique et l’industrie », à l’image de son propre parcours, explique le passionné de science appliquée. Il enseignera aux étudiants de l’ÉTS les bases de l’industrie 4.0, notamment sur les technologies de fabrication de pointe.

Habitué à travailler avec l’industrie, il a mené plusieurs projets avec des entreprises manufacturières, notamment dans l’aérospatial. Collaborations qu’il souhaite aussi nombreuses et fructueuses au sein de l’ÉTS.

Au nom de toute la communauté de l’ÉTS, nous lui souhaitons la plus cordiale des bienvenues.
Pour information
Emmanuelle Berthou
Conseillère en communication - ÉTS
514 396-8427

NouvellesFil RSS