Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2017  

Dictée ÉTS

Guyllaume Rousseau remporte les honneurs de la 9e dictée ÉTS

5 avril 2017
Mathieu Brunet, président de la Coop ÉTS, Jules Richard, organisateur de la dictée, Guyllaume Rousseau et Pierre Bourque, doyen des études de l’ÉTS.
L’édition 2017 de la dictée scientifique de l’ÉTS a réuni près de 80 participants, le 18 mars dernier, à l’École. Ainsi, même après 9 ans, l’intérêt pour cet exercice peu commun dans une école de génie ne se dément pas! De plus, pour une deuxième année, l’inscription à la dictée était réservée aux étudiants de l’ÉTS, aux membres du personnel ainsi qu’aux résidents du Quartier de l’innovation.

Cette année, afin de souligner le 375e anniversaire de Montréal, le texte de la dictée retraçait l’historique du grand incendie de 1734 qui avait détruit plusieurs bâtiments. La rédaction de la dictée a été confiée à Anne Gombert, rédactrice du Centre d’histoire de Montréal, et c’est Yannick Villedieu, journaliste et animateur de l’émission les Années lumières à la Première chaîne de Radio-Canada, qui en a été le lecteur.

Le grand gagnant de la dictée ÉTS 2017 est Guyllaume Rousseau. Pour sa performance, il aura le choix entre une bourse de 1 500 $ en argent ou une bourse d’admission à l’ÉTS de 3 000 $. Il a aussi reçu le logiciel de correction Antidote et le dictionnaire des synonymes Le Grand Druide, remis par Druide Informatique. Du côté des employés, c’est Nicolas Vanderesse qui a été le meilleur et qui a mérité une bourse de 400 $ offerte conjointement par le Syndicat des employés de l’ÉTS et l’Association des professeurs.

Arthur Kohler a pris le 2e rang. Il est reparti avec un ordinateur portable, gracieuseté de la Coop ÉTS, ainsi qu’avec le logiciel Antidote et le dictionnaire des synonymes Le Grand Druide.

En 3e place, Capucine Guyot a reçu une bourse de 350 $ du Fonds de développement durable de l’Association étudiante de l’ÉTS, accompagnée du logiciel Antidote et du dictionnaire des synonymes Le Grand Druide.

Estelle Grialou, Imen Chikhi et Mélusine Bouchet se sont classés respectivement 4e, 5e et 6e. Ils ont reçu le logiciel Antidote ainsi qu’un abonnement de six mois au journal Le Devoir.

Pendant la correction de la dictée, les participants à la dictée ont eu droit à une animation faite par deux employés du Centre d’histoire de Montréal, qui ont tenté d’élucider l’énigme de ce fameux incendie de 1734. Cette animation a également permis aux participants de jeter un éclairage tout nouveau sur la dictée qu’ils venaient de faire.

Cette compétition a été rendue possible grâce à la collaboration de l’ÉTS, de la COOP ÉTS, du Fonds de développement durable de l’Association étudiante de l’ÉTS, de Druide Informatique et du journal Le Devoir.

Pour information
Service des communications ÉTS
Olivier Audet
514 396-8466

NouvellesFil RSS