2013  

Génie aérospatial

Six nouveaux partenariats entre l’ÉTS et McGill

8 février 2013
Près de 150 professeurs, étudiants et membres de la communauté aérospatiale montréalaise se sont réunis au Cercle universitaire McGill pour l'annonce de six collaborations majeures dans le secteur aérospatial entre l’ÉTS et l'Université McGill.

En juillet 2012, les deux établissements ont conclu une entente historique échelonnée sur 25 ans visant à optimiser la collaboration en enseignement, en recherche, en développement de l’innovation et en transfert de technologies. «Le génie aérospatial a rapidement été identifié comme l’un des domaines stratégiques clés où l’ÉTS et McGill possédent une expertise complémentaire dont la combinaison va ouvrir la voie à d’exceptionnelles réalisations», a indiqué Stephen Yue, professeur en génie minier et des matériaux et directeur de l’Institut de génie aérospatial de l’Université McGill.

La première annonce a porté sur la création du Centre aérospatial de perfectionnement (CAPE), où est offerte une formation pratique de courte durée à l’intention des professionnels et des ingénieurs. Les cours portent notamment sur la conception d’avions et les matériaux, le givrage, les brevets et la responsabilité, les méthodes de simulation ainsi que l’aviation et l’environnement.

De plus, les deux établissements amorcent des partenariats de recherche visant à déployer le plein potentiel de leurs forces respectives dans ces secteurs d’activité :

• Conception et optimisation des systèmes de propulsion d’aéronefs
  (professeurs Hany Moustapha (ÉTS) et Wagdi Habashi (McGill))
• Formation et fusion à l’état solide et alliages aérospatiaux
  (professeurs Mohammad Jahazi (ÉTS) et Stephen Yue (McGill))
• Composites à haute performance pour aéronefs et moteurs aéronautiques
  (professeurs Martine Dubé (ÉTS) et Pascal Hubert (McGill))
• Simulation de vol en cas de givrage aéronautique
  (professeurs René Landry (ÉTS) et Wagdi Habashi (McGill))

Finalement, l'ÉTS et McGill ont conclu une entente visant la création d’un Laboratoire canadien hybride en givrage aéronautique, un projet mené sous la direction des professeurs François Morency (ÉTS) et Wagdi Habashi (McGill). Établie à Montréal, cette installation pilote permettra la réalisation d’essais sur l’aérodynamisme et le givrage en faisant appel à des modes d’évaluation novateurs en temps réel qui combineront épreuves physiques et tests informatiques.

«Au cours de la dernière année, l’ÉTS et McGill ont travaillé en étroite collaboration au déploiement de ces six initiatives. Nous croyons qu’il s’agit de partenariats très fructueux pour les deux parties, grâce auxquels elles pourront tabler sur leur expertise en vue de faire progresser la recherche aérospatiale et ainsi mieux répondre aux besoins de l’industrie. En 2013 et au cours des prochaines années, d’autres professeurs et étudiants contribueront à leur tour à l’essor de ces partenariats en y injectant leur savoir-faire», a indiqué Hany Moustapha, professeur de génie mécanique et directeur des programmes en aérospatiale de l'ÉTS (AÉROÉTS).

Voir aussi :
AÉROÉTS
Centre aérospatial de perfectionnement (CAPE)
Pour information
Mélissa Fafard
AÉROÉTS
514 396-8464

NouvellesFil RSS