Mon ÉTS  |  Bibliothèque  |  Bottins  |  Emplois  |  Intranet  |  ENGLISH
2010  

Enseignement des maths

L'ÉTS veut donner le goût des mathématiques aux jeunes

15 février 2010
En équipe, les enseignants ont expérimenté eux-mêmes les activités destinées à l’enseignement des mathématiques appliquées au niveau secondaire
On connaît le succès du projet Découverte et de la compétition PontPop, deux activités de l’ÉTS qui initient les jeunes aux sciences en leur lançant des défis à la fois sérieux et ludiques. Ce savoir-faire, allié au côté ingénieux et inventif qui fait la particularité de l’École, on ne le retrouve pas que chez les étudiants ou les professeurs chercheurs mais également chez les maîtres d’enseignement.

Une centaine d’enseignants de mathématiques du secondaire et du collégial en ont eu une belle démonstration le 5 février dernier, une équipe de quelque dix maîtres d’enseignement de l’ÉTS, conjointement avec des enseignants du collégial et du secondaire, les recevant en effet pour une «journée d’appropriation» d’activités en mathématiques appliquées.

Leur objectif : enrichir leurs moyens de transmettre la matière à leurs élèves; s’approprier ces activités afin de les utiliser à leur tour dans leurs classes respectives de sciences naturelles ou de technico-sciences, deux des trois options obligatoires pour les élèves de 4e et 5e secondaire.

Avec sa mission et son expertise en enseignement appliqué, l’ÉTS était toute désignée pour donner un coup de pouce aux écoles secondaires qui manquent cruellement de moyens et de matériel dans le contexte de la réforme pédagogique. Les moyens mis à la disposition des enseignants de mathématiques appliquées sont minimes, leur équipement souvent pratiquement inexistant.

Depuis quelques années, confirme le directeur du Service des enseignements généraux (SEG), Luc Favreau, « la demande des enseignants de mathématiques aux maîtres d’enseignement de l’ÉTS ne cesse de croître ». Il faut dire que l’École possède non seulement les laboratoires et les espaces adéquats, mais plus encore le savoir-faire des maîtres d’enseignement, habitués à dispenser leurs connaissances à des étudiants qui se destinent à une carrière en génie appliqué.

Avec ses partenaires des commissions scolaires de Montréal, de la Pointe de l’Île et Marguerite-Bourgeoys, ainsi que du Cégep André-Laurendeau, des collèges Jean-Eudes, Édouard-Montpetit, de Lanaudière et de Maisonneuve, avec qui il a initié cette collaboration il y a quelques années, le SEG a ainsi conçu une dizaine d’ateliers visant l’enseignement de la géométrie, de la trigonométrie, des fonctions exponentielles et autres notions de mathématiques. Et tout ça à partir de matériaux inusités: des bouteilles de plastique, de la pâte à modeler, de la ficelle, des tuyaux de PVC, quelques planchettes de bois, de l’eau… Bref, du matériel facile à trouver et peu coûteux pour les écoles, mais on ne peut plus efficace.

Pour sa collaboration active à la création d’outils pédagogiques destinés à l’enseignement des mathématiques appliquées, le SEG a obtenu un soutien financier du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport. Devant la demande soutenue de la part des commissions scolaires et grâce à la subvention obtenue, le Service créera notamment un site Web dédié aux enseignants de mathématiques appliquées où ces derniers pourront puiser les documents relatifs aux expériences, à la fabrication d’objets visant à illustrer les principes à enseigner, etc.

Avec cette initiative du SEG et l’appui tant de la Direction que du Ministère, l’ÉTS est en voie « de devenir un phare en matière d’enseignement de technologies et de mathématiques », affirme Luc Favreau. Chose certaine, la journée a été un franc succès et on sait d’ores et déjà qu’elle aura des suites, de nombreux autres enseignants ayant manifesté leur intérêt de suivre de tels ateliers.

Pour information
Manon Lamoureux
Service des communications
514 396-8973

NouvellesFil RSS