Green Building

ÉTS receives the first LEED Platinum certification for a student residence in Québec

Wednesday, May 16, 2018

A first in Québec, ÉTS's student residence building, phase IV, has just received LEED Platinum certification. Everyone who worked on the project—architects, engineers, general contractor, managers and LEED coordinator—marked the achievement last April 25 by looking back on the experience to highlight the key elements that contributed to this certification.

A $31.5 million project delivered in 18 months, the building boasts 286 housing units, in both studio and 3½ formats, for ÉTS's students and visiting professors. It was designed to integrate with the adjoining residence while bringing a contemporary touch to the ensemble. The project's core aim was the maximization of green space, energy and environmental efficiency and occupant comfort.

High energy efficiency

Like the ÉTS campus, the building boasts exemplary energy efficiency. Its energy consumption is in fact 63.3% lower than that which is indicated in the National Energy Code of Canada for Buildings (NECB).

This performance is attributable to numerous measures: the installation of a white polymer membrane on the roof, the use of cassette-based heat recovery equipment, and a central control system for electromechanical equipment, HVAC systems and lighting.

The project's most innovative and distinctive feature is the use of the surplus energy from the geothermal loop of the neighbouring building (which houses the phase III residences) to preheat the building's air and domestic hot water. This heat influx is possible thanks to highly efficient CO2 thermopump technology, and the use of CO2 rather than other refrigerant gases further mitigates environmental impacts.

Together, these various measures achieve a 59% reduction in energy costs with respect to NECB guidelines.

High environmental performance

Located in the heart of Griffintown, the building has a high occupant load. The project integrates several measures for mitigating the building's environmental footprint:

  • The site requires no irrigation, maximizes green spaces and minimizes heat islands;
  • The landscaping makes use of indigenous plants that require less watering;
  • A white polymer membrane on the roof and ground cover with a high solar reflectance index (SRI) help reduce the formation of heat islands;
  • Wastewater retention equipment collects contaminants and reduces the load to the sewer system;
  • Low-flow sanitary fixtures diminish potable water consumption;
  • The exterior shell consists of prefabricated concrete panels sourced in Québec, thus reducing contaminant emissions during construction and transport;
  • Half the wood used in the building's construction is FSC certified, while 75% of construction waste was sent to a recycling facility;
  • The interior fenestration with low-emissivity, argon-filled, double-glazed units maximizes natural light and solar gains;
  • The ventilation system helps recover heat from the exhausted air.
  • The paints, adhesives, floor coverings and sealants used have low VOC (volatile organic compound) emissions.

Interpretive panels on the building's sustainability

To make occupants and visitors aware of the building's eco-friendly features, an innovative educational program on sustainability has been developed. Strategically placed panels inside the building inform residents and suggest practical steps they can take to play their role in reducing the ecological footprint.

Certification LEED
Julie-Anne Chayer, présidente du conseil d’administration du Conseil du bâtiment durable du Canada-Québec et Jonathan Mosaurieta, ingénieur de l’ÉTS responsable du dossier de la certification.

Projet de 31,5 millions de dollars livré en 18 mois, le bâtiment offre 286 logements de type studio et 3 et demi aux étudiants et professeurs invités de l’ÉTS. Sa conception a visé l’intégration avec la phase voisine de résidences tout en apportant une touche de modernité à l’ensemble. Maximisation des espaces verts, haute performance énergétique et environnementale et confort des occupants ont été au cœur de ce projet.

Résidences étudiantes phase IV

Haute performance énergétique
À l’image de son campus, ce bâtiment présente une consommation énergétique exemplaire. Elle est de 63,3 % inférieure à celle du Code modèle national de l’énergie pour les bâtiments (CMNÉB).

De multiples mesures ont été déployées afin de maximiser l’efficacité énergétique. Notons ainsi l’installation d’une membrane de polymère blanche sur le toit, l’utilisation d’un récupérateur de chaleur à cassettes ainsi qu’un système de contrôle centralisé des équipements électromécaniques, des systèmes CVCA et de l’éclairage.

La mesure la plus novatrice et distinctive du projet réside dans l’utilisation des surplus d’énergie dans la boucle géothermique du bâtiment voisin (résidences phase III) afin de préchauffer l’air et l’eau chaude domestique du bâtiment. Cet apport de chaleur est rendu possible grâce à une technologie de thermopompe au CO2 hautement efficace qui, de plus, réduit les impacts environnementaux en utilisant du CO2 plutôt que d’autres gaz réfrigérants. Globalement, ces mesures permettent une réduction de 59 % des coûts énergétiques par rapport au CMNÉB.

Haute performance environnementale
Bâtiment de grande densité d’occupation situé au cœur de Griffintown, le projet inclut plusieurs éléments réduisant l’impact environnemental :

  • l'aménagement du site ne requiert pas d’irrigation, maximise les espaces verts et réduit les îlots de chaleur;
  • l'aménagement paysager est composé de plantes indigènes nécessitant moins d'arrosage;
  • l'utilisation d’une membrane de polymère blanche sur le toit ainsi que des revêtements de sol à haut indice de réflectance solaire (IRS) réduisent la formation d’îlots de chaleur;
  • l'installation d'équipements de rétention des eaux usées permet de retenir les contaminants et de réduire la charge envoyée aux égouts;
  • des équipements sanitaires à faible débit réduisent la consommation d’eau potable;
  • des panneaux de béton préfabriqués provenant d’un fournisseur québécois constituent l’enveloppe extérieure, réduisant ainsi les émissions de contaminants lors de la construction et du transport;
  • la moitié du bois utilisé pour la construction est certifié FSC et 75 % des résidus de construction ont été détournés vers un centre de tri;
  • à l'intérieur, une fenestration à double vitrage avec argon low-e maximise la lumière naturelle et les gains solaires;
  • le système de ventilation permet de récupérer la chaleur de l'air évacué. Les peintures, adhésifs, revêtements de sol et produits d’étanchéité utilisés sont à faibles émissions de composés organiques volatils (COV).

Panneaux éducatifs sur la durabilité du bâtiment
Pour renseigner les occupants et les visiteurs sur les éléments écologiques du bâtiment, un programme éducatif novateur en matière de durabilité a été développé. Des panneaux installés aux endroits stratégiques du bâtiment renseignent les résidents et suggèrent des gestes concrets pour contribuer à la réduction des impacts.

Certification LEED intervenants
Intervenants internes et externes ayant contribué au projet
All the news