Conf-EME-Sept_2016 - RILEM

Séminaire
Développement des enrobé bitumineux à module élevé
(EME) et à haute résistance en fatigue pour des applications
en régions froide

CONTEXTE
La fatigue est l’un des principaux modes de défaillance des structures de chaussée. Or, il est
possible d’améliorer le comportement associé à la fatigue de la chaussée en réduisant sa déflexion sous charge. Pour cela, il faut notamment accroître la rigidité du revêtement bitumineux.

Pour réduire au maximum la détérioration de l’enrobé bitumineux et optimiser la tenue de la
chaussée, un nouveau type d’enrobé appelé EME, caractérisé par un module élevé et par une
bonne résistance à la fatigue, a été lancé en France au début des années 1980. Les mélanges EME sont normalement obtenus au moyen de bitumes très durs (10-20, 15-25 ou 20-30 PEN). Les mélanges EME requièrent une très grande rigidité allant jusqu’à 14 000 MPa à 15 °C et à 10 Hz, ainsi qu’un très bon comportement en fatigue. Jusqu’à maintenant, cette technologie n’a jamais été utilisée dans les régions froides, car sa performance est critique à basse température.

EME POUR LES RÉGIONS FROIDES

Dans les régions froides, les enrobés bitumineux sont habituellement conçus au moyen d’un
bitume assez mou qui empêche la fissuration thermique. Les gammes de bitumes durs, telles que celles utilisées en Europe pour la production des EME, ne répondent pas aux exigences nordaméricaines liées aux basses températures et ne peuvent donc pas être utilisées dans les régions froides. La difficulté consiste à adapter les formules des EME traditionnels afin d’améliorer leur résistance aux basses températures. Pour ce faire, plusieurs pistes de solution peuvent être envisagées. On peut optimiser le squelette minéral du granulat et utiliser un nouveau type de bitume constitué principalement de bitume ramolli qu’on modifiera par l’ajout d’un ou de plusieurs polymères et/ou d’un ou de plusieurs additifs afin d’accroître le spectre d’utilisabilité (nouvelle classe PG). Ces types d’enrobés bitumineux, caractérisés par leur résistance élevée à la fatigue et aux basses températures, ainsi que par leur module élevé, seront appelés « Enrobé bitumineux à rendement élevé », ou HPAC (High Performances Asphalt Concrete).

CONFÉRENCES