Réalisations


La radio cognitive

Une des plus importantes réalisations de l’équipe Gagnon-Kouki-Thibeault est certainement le développement de technologies de radio logicielle pour la Canadian Marconi Corporation (CMC), maintenant devenue Ultra-Electronique SCT. Lorsque la CMC décide de soumissionner pour obtenir un contrat avec l’armée américaine, en 1997, elle a fait appel aux talents multidisciplinaires du LACIME : le traitement numérique du signal lié aux techniques de communications avancées, l’informatique, la microélectronique, les dispositifs et la propagation radio.

Génération adaptative de code à barres sur appareils mobiles

Depuis l’émergence du cellulaire dans les années 90, le téléphone portable s’enrichit constamment de nouvelles fonctions : SMS, MMS, connexion Internet et puis récemment du contenu multimédia. Et pourtant la révolution du SMS (Short Message Service) dans notre quotidien n’a pas encore dévoilé toutes ses possibilités technologiques. La compagnie montréalaise LIPSO spécialisée dans l’envoi de SMS commerciaux a bien saisi les opportunités technologiques d’une complémentarité SMS et connexion Internet. En effet, la méthode du WAP push (alerte web) permet de recevoir un SMS contenant un lien Internet pour télécharger des informations sous forme d’image, de texte, d’application.

L’envoi de WAP push est déjà employé dans différents domaines et a surtout déclenché l’innovation des codes à barres sur les cellulaires. La nouvelle vague du m-commerce (commerce mobile) offre de belles promesses en perspective : rapidité des transactions, économie de papier, information importante et de qualité, gain de temps. Ces codes à barres nouvelle génération pourront être utilisés dans le domaine des transports (avions, trains), de la billetterie et pour l’envoi de coupons-rabais.

La technologie LIPSO, largement utilisée dans le domaine des arts (Star Académie, Loft Story), s’adapte actuellement aux différentes contraintes en vue d’une application commerciale à fort potentiel. Pour cela, la compagnie LIPSO confie à l’équipe de recherche de François Gagnon la tâche de rendre cette nouvelle technologie accessible à tous.

Malheureusement, les cellulaires ne sont pas tous compatibles avec la réception de codes à barres en raison d’une forte multiplicité des modèles accessibles sur le marché, de matériels de lecture et des environnements extérieurs. L’équipe de recherche s’affaire à trouver une solution efficace pour contrer ces inconvénients et améliorer la fiabilité de lecture lors de la réception du SMS.


Prix Synergie 2008

François Gagnon, professeur au Département de génie électrique de l’ÉTS et titulaire de la Chaire Ultra Electronics TCS en télécommunications sans fil, a reçu un prix prestigieux du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG), lors d'une cérémonie tenue à Halifax. L’ÉTS et l’entreprise Ultra Electronics TCS sont en effet les lauréates d’un prix Synergie pour leur collaboration exceptionnelle. Les prix Synergie pour l’innovation du CRSNG visent à reconnaître les partenariats en R&D entre les universités et l’industrie. Ces prix de 200 000 $ soulignent les plus remarquables réalisations issues de la collaboration entre les universités et l’industrie. Le partenariat, qui existe depuis 12 ans avec des chercheurs de l’ÉTS, a aidé Ultra à renforcer sa position de chef de file incontesté du marché et de la technologie des radios tactiques militaires.

Convertisseurs analogiques-numériques d’extrême précision pour le module de microgravité de la station spatiale internationale, avec agence spatiale canadienne.

Le système a été conçu pour la prochaine génération de système d’essai en micro-gravité. Afin de contrôler les électroaimants générant le coussin magnétique du module, il faut pouvoir échantillonner le signal des accéléromètres de façon très précise. Le module précédant avait une plage dynamique de 100 dB et nous avons conçu un système couvrant 140 dB. Ce résultat a été confirmé par les mesures du système réalisé. La stratégie de conversion donne l’équivalent de 23 bits de précision, soit l’équivalant des 140 dB prévus. Un brevet fut déposé. Les professeurs Jean Belzile, François Gagnon, Naïm Batani, Ammar B. Kouki, René Jr. Landry et Claude Thibeault ont participé aux travaux de recherche.


L’astronaute de l’Agence spatiale canadienne Bob Thirsk met en service le MVIS dans le Laboratoire des sciences des fluides, situé dans le Module laboratoire Columbus de la Station spatiale internationale en juillet 2009.
(Photo : NASA)









Création d’ISR-Technologies



L’innovation continue en radio  logicielle


Au début des années 2000, le LACIME comptait six professeurs d’horizons différents, de la théorie de communication aux dispositifs microélectroniques, ayant décidé d’initier un projet commun : la création d’une radio configurée par logiciel. Le rêve initial consistait à conceptualiser un logiciel permettant de générer toutes les combinaisons possibles de modems et ce en termes de format, de débit et de type de codage. Grâce à leur travail acharné, les chercheurs ont ainsi créé la première radio reconfigurable par logiciel au monde, assurant, avec Ultra-Électronique SCT, un leadership international au Canada dans ce domaine.

Visionnaire au départ, le projet de radio logicielle s’avéra en continuelle évolution par la suite en raison de la progression fulgurante non seulement des innovations scientifiques fondamentales dans le domaine, mais aussi des plateformes de réalisation microélectronique. Du point de vue commercial,  le rêve initial était tout à fait pertinent pour faire naître la seconde génération de radio configurable par logiciel.

Afin tenir la cadence de l’innovation et demeurer à l’avant-garde, il fallait trouver à
celle-ci un véhicule approprié facilitant une mise en marché rapide et efficace des nouvelles découvertes tout en assurant une étroite interaction avec la recherche et le développement. C’est ainsi que fut créée en 2003 ISR Technologies, firme d’experts de la configuration à distance des modems.

Le professeur Naïm Batani,  détenant une expérience de plus de 10 ans en entreprise, est devenu président à temps complet de ISR Technologies. Son sens des affaires bénéficie à l’entreprise ainsi qu’à ses collègues chercheurs.

Pour sa part, le trio initial Gagnon-Kouki-Thibeault continue depuis les débuts à guider et conseiller les professionnels d’ISR; pour certains, les rencontres sont encore hebdomadaires.

Une série de projets recherche en méthodologie de conception pour des radios logicielles furent issus de ces idées initiales. Et c’est ainsi, notamment, que les professeurs Yvon Savaria et Michel Gendreau, de Polytechnique, se sont joints aux professeurs François Gagnon et Claude Thibeault pour concevoir de façon systématique et optimale des algorithmes de traitement de signal sur des plateformes FPGA et multi-processeurs.

ISR : La compagnie  ISR Technologies est une PME spécialisée dans le développement et la mise en marché de modems reconfigurables par logiciel pour les systèmes de télécommunications sans fil.