Dynamique des structures


Les recherches portent principalement sur:
 
  • L'étude de l'endommagement et de la fatigue des matériaux.
  • Mise en oeuvre des techniques de contrôle du bruit et des vibrations.
  • L'analyse modale des structures.


Projets en relation avec la dynamique des structures:

Modélisation numérique et expérimentale de la fatigue de contact dans les engrenages durcis en surface (P. Bocher et R. Guilbault; une étudiante au doctorat)

Des études menées par le professeur Bocher sont en cours pour améliorer la dureté des engrenages par induction, en collaboration avec Pratt & Whitney Canada. Une suite du projet CRIAQ5 est prévue à plus long terme. Les professeur Bocher et Guilbault codirigent actuellement une étudiante de doctorat dont le projet porte sur la modélisation numérique de la fatigue de contact dans les engrenages durcis en surface par induction. Aussi, afin de valider la capacité du modèle développé à considérer la présence de matériaux à dureté variable, une partie du projet de recherche est consacrée à une campagne expérimentale. La campagne expérimentale sera menée sur un banc d'essais de fatigue de contact conçu et fabriqué à l'ÉTS. Puisqu'il s'agit de tests de fatigue en présence de lubrifiant, aucun dispositif commercial permettant de générer des chargements représentatifs des conditions réelles n'a été identifié. Bien que le système doive être bientôt mis à l'essai, la complexité du montage laisse entrevoir plusieurs corrections et ajustements à mettre en place. De plus, la nature des phénomènes étudiés exige des méthodes de détection qui restent encore à être élaborées. Bien qu'il soit prévu d'utiliser une détection par mesures vibratoires et inspection visuelle, il demeure fort possible que ces approches ne permettent pas une détection suffisamment précoce des premiers signes de fatigue. En effet, la fatigue de contact s'amorce souvent sous la surface. Il devient alors difficile de la détecter. Il est donc probable que des techniques de détection plus dispendieuses soient à employer.

Étude expérimentale de la fatigue de contact dans les engrenages – effets des conditions d’opération (R. Guilbault; un étudiant au doctorat)

Le dispositif précédent servira aussi à l’occasion d’un autre projet de doctorat encadré par le professeur Guilbault. L’étude expérimentale fera usage du même type d’échantillon que le projet précédent. Toutefois la campagne d’essais sera plus vaste, et permettra l’étude des paramètres suivants : effets des courbures et des dimensions, effets des vitesses de glissement, et influences de la viscosité des lubrifiants. Les deux projets sont donc complémentaires, puisque le précédent sera entièrement consacré à l’étude de l’influence de la présence de surfaces durcies. Le grand nombre de tests prévus provoquera donc la dégradation du montage lui-même. Certaines composantes du dispositif auront en effet une durée de vie de quelques essais (4 ou 5 tests) et devront être remplacées durant les projets.